Recherche avancée       Liste groupes



      
HARD ROCK  |  LIVE

L' auteur
Acheter Cet Album
 


 

- Style : Ghost, Who Cares, Blue Öyster Cult, Scorpions, Judas Priest, Orchid
- Membre : Tommy Heart , Brian May , Rainbow, California Breed, Whitesnake, The Dead Daisies , Bill Ward , Emerson, Lake & Palmer, Uriah Heep, Ian Gillan , Glenn Hughes , Deep Purple, Electric Light Orchestra, Jethro Tull, The Move
- Style + Membre : Kiss, Dio, Ozzy Osbourne , Msg, Tony Iommi
 

 Le Fan-site Le Plus Complet Du Monde (910)
 Site Officiel (467)
 Heaven & Hell (black Sabbath Feat. Dio) (414)

BLACK SABBATH - Past Lives (2002)
Par RED ONE le 1er Juin 2012          Consultée 1626 fois

Au début des années 2000, l'actualité de BLACK SABBATH n'est pas folichonne, elle devient même inquiétante ! En effet, malgré la "réunion" des 4 membres du line-up original en 1997 et la succession des tournées mondiales, aucun nouvel album studio n'est réellement annoncé, et les quelques sessions en studio initiées en 2001 en compagnie de Rick Rubin se sont soldées par un échec. Seul l'inédit "Scary Dreams" sera dévoilé au public, le temps d'un unique concert à Atlanta, en cette même année 2001, faisant ainsi la joie des bootleggers de tout bords. Bootleg ? Tiens donc, comment ce fait-il que ce terme m'est ici familier ? Ah oui, c'est vrai, il me faut évoquer Past Lives, sorti quelques temps plus tard en 2002 ...

Faute de pouvoir remplir les bacs des disquaires avec du nouveau matériel studio, BLACK SABBATH nous ressort en 2002 de vieilles pistes live qui gisaient au fond de ses tiroirs poussiéreux depuis les années 1970. Cela faisait déjà plusieurs années que le projet traînait dans les cartons de sortir un coffret d'archives composé de divers enregistrements réalisés par Tony Iommi et ses valeureux sbires durant leur période dorée des années 1970-1975. Oui, souvenez vous, cet âge mythique de l'histoire de BLACK SABBATH durant lequel Ozzy était encore beau (mais déjà drogué malheureusement). Un âge aussi durant lequel Tony Iommi et Geezer Butler portaient des chemises jaune poussin à grosses fleurs oranges ! Bill Ward, quand à lui, ressemblait alors plus à un homme de Néandertal qu'à autre chose ...

En 2002, ça y est, il sort enfin ce coffret ! Que contient-il donc ?

Mmh ... Une première lecture de la tracklist du contenu de Past Lives peut dans un premier temps nous décevoir. Car le premier CD de Past Lives n'est rien d'autre que la réédition remastérisée et publiée sous un autre nom du bootleg Live At Last, publié en 1980 mais comportant des enregistrements réalisés en 1973, durant la tournée de l'album Vol.4. Par le biais de cette réédition, ce live, considéré depuis sa parution illégale en 1980 comme un bootleg, intègre enfin la discographie officielle du groupe, bien que sous un nom différent. Ceux qui possédaient donc déjà ce disque fort recommandable (mais malheureusement loin d'être parfait) pourront donc se sentir un peu frustrés par le contenu du premier CD de Past Lives.

Mais Past Lives n'est bien évidemment pas uniquement composé que d'un seul CD, et la réédition de Live At Last n'est, rassurez-vous, que l'un des aspects de cette compilation d'archives. Le second CD qui nous est proposé ici est en effet un florilège d'enregistrements live inédits tirés de bootlegs des années 1970, que les fans doivent sûrement déjà connaître sur le bout des doigts. Le tout, bien sûr, remixé et remastérisé comme il se doit. Par contre, il ne semble pas y avoir la moindre cohérence dans l'agencement de ces titres puisqu'on y retrouve disposés dans un désordre invraisemblable six extraits du concert historique à l'Olympia (Paris) donné durant la tournée Paranoid de 1970 accouplés à trois titres tirés du fameux live à Asbury Park (New Jersey) durant la tournée Sabotage de 1975. Tous ces titres sont en revanche judicieusement choisis et il n'y a aucune redite avec ceux de Live At Last. On a même le plaisir de constater que les titres du deuxième CD semblent combler les manquements aux poncifs du groupe que l'on pouvait reprocher à Live At Last lors de sa parution en 1980.

Alors oui, c'est évident, Past Lives n'est rien d'autre qu'une version enrichie et étendue (je n'ose pas dire améliorée) du Live At Last de 1980. Pour enfoncer un peu plus le clou dans le négatif, je pourrais même ajouter en supplément que le fait de jongler d'une piste à l'autre entre l'année 1970 et l'année 1975 se ressent très fortement en termes de son sur le deuxième CD. Les pistes enregistées à l'Olympia en 1970 présentent un son réellement gras, lourd, pâteux, et malheureusement elles frisent parfois l'inaudible. Les titres de 1975, en revanche, sont mieux desservis, mais l'agencement des deux rend l'écoute du tout un peu difficile, et je doute qu'un néophyte ne trouve cela ennuyeux. Malgré cette vision un peu négative des choses, Past Lives est cependant fort recommandable à tout bon fan de BLACK SABBATH qui se respecte, et qui, friand d'archives historiques issues tout droit des années 1970, ne saurait se contenter du seul live Reunion enregistré en 1998.

Les fans purs et durs de l'époque Ozzy y trouveront donc sans nul doute leur compte, mais les autres aussi je pense, puisque mine de rien, ce n'est pas tous les jours que l'on peut avoir sous la main des enregistrements live, chantés par Ozzy, de titres issus de l'album Sabotage (qui sera quelque peu mis de côté lors des tournées qui suivront la reformation de 1997). Après, si vous cherchez réellement de l'innovation, ce n'est pas ici que vous en trouverez, Past Lives ne faisant que dépoussiérer des choses que la plupart des connaisseurs possèdent déjà sur d'autres supports (illégaux ou non), la remastérisation en moins ...

CD n°1 (Live At Last) : 3/5 (voir chronique spécifique)
CD n°2 (Bonus inédits) : 5/5 pour l'Histoire, mais 2/5 pour l'incohérence de la tracklist

Note finale : 4/5.

A lire aussi en HARD ROCK par RED ONE :


DEEP PURPLE
Perfect Strangers Live (2013)
La glorieuse renaissance du Mk2, en direct !




BLACK SABBATH
Neon Nights : Live At Wacken (heaven & Hell) (2010)
Le testament de Ronnie James Dio


Marquez et partagez





 
   RED ONE

 
  N/A



- Ozzy Osbourne (chant)
- Tony Iommi (guitare)
- Geezer Butler (basse)
- Bill Ward (batterie)


- live At Last
1. Tomorrow's Dream
2. Sweet Leaf
3. Killing Yourself To Live
4. Cornucopia
5. Snowblind
6. Children Of The Grave
7. War Pigs
8. Wicked World
9. Paranoid

- inédits
1. Hand Of Doom
2. Hole In The Sky
3. Symptom Of The Universe
4. Megalomania
5. Iron Man
6. Black Sabbath
7. N.i.b.
8. Behind The Wall Of Sleep
9. Fairies Wear Boots



             



1999 - 2017 © Nightfall.fr - Comment Soutenir Nightfall ? - Nous contacter - Webdesign : Inox Prod