Recherche avancée       Liste groupes



      
POP-CLASSIC-FOLK-PROG...  |  DVD

L' auteur
Acheter Ce DVD
 


 

- Membre : Koha
 

 Site Officiel (462)

Les MUSICIENS DU LYCéE MILLET - Concert Du Lycée Millet 2009 (2009)
Par MARCO STIVELL le 28 Mai 2012          Consultée 2120 fois

Qui dit musique au lycée Millet de Cherbourg dit évidemment concert(s) de fin d'année, et en cette année 2009, ça se passe les 28, 29 et 30 mai dans la petite salle du Vox. Bien entendu, le présent double DVD premier de ce nom capte les meilleurs moments de ces trois concerts sous forme de compilation.

Que peut offrir un DVD du lycée Millet ? De la danse et de la musique, entre autres. Je suis un peu embêté pour parler de la danse, car je n'y connais strictement rien. Toutefois, je me dis qu'en trois ans, même au prix d'un travail acharné, les danseuses ne peuvent devenir des petits rats de l'opéra, et le professeur Christine Klein a de toute évidence l'air de préférer le style contemporain, adapté aux capacités des élèves, mélangé avec des séquences parlées... Le tout sur fond de musiques très rythmées ou oniriques, résolument froides. Tout à fait à l'image d'une "rébellion" des élèves en classe, ou de transe hallucinée (Requiem for a Dream). Mais le tout reste, même d'un point de vue très amateur, plutôt bien coordonné, il y a peu de doute à ce niveau.

Je serai évidemment plus aisé à parler musique... J'ai dit pour la chronique de l'album de cette année que c'était un peu la rencontre idéale entre les anciens et les nouveaux talents. Cela se vérifie encore à la vision du spectacle. Celui-ci commence, allez, très gentiment on va dire. Alors que le public est en train de s'asseoir, Vincent Lonjon, Valentin Ducreux, Pierre Picot et Pierrick Le Rille nous jouent le générique de Taratata ! Belle mise en bouche, Pierrick mange encore un peu ses breaks, mais Valentin et Vincent assurent un max ! Puis la chorale se met en place et, soutenant Caroline Gasnier dans son rôle de soliste, nous offre un enthousiasmant "Oh Happy Day". Cette intro, bien que superbement réalisée, reste un peu bizarre quand on est habitués à ce qu'un titre chorale soit placé en ouverture. Ensuite... c'est très calme ! Hugo Poidevin et Alisson Vildier interprètent un "The Sound of Silence", et Anne-Sophie Blassel un "Angie" assez timides... "scolaires" ! Une impression de plus en plus gommée au fur et à mesure que le DVD avance...

Les élèves, bien qu'éventuellement marqués par le stress, n'hésitent pas à se laisser aller à de nombreux moments, sans que ça entache le plaisir pour le spectateur. Question vêtements et accessoires, il y a même de l'originalité. Jean-Marie Canoville porte dignement le kilt, Hugo Poidevin une rose rouge à son costume, Rebecca Contreiras de fausses lunettes deux fois plus grosses qu'une tête humaine (désopilant !), Pierrick Le Rille d'autres qui sont clignotantes (piquées par Vincent Lonjon à la fin !), de nombreux garçons comme Jean-Rémy Gloaguen ou Bastien Duval ont pris le parti de se déguiser en "putains" (à un moment ils sont quatre comme ça sur scène)... Vincent Lonjon va lui-même devenir célèbre pour ses superbes chemises qui font qu'on le remarque facilement ! Histoire de donner plus de vie aux chansons (pas les plus "progressives" néanmoins), les élèves s'amusent sur scène, dansent comme des fous, bref pour tout cela, le show est un régal.

Et la musique contient de très nombreux moments forts... Quel dommage que le son ne permette pas toujours de les goûter pleinement (textes ou instruments parfois inaudibles) ! "Didgeridoo's Feeling" par exemple, super compo fusion, voit le fameux instrument disparaitre totalement du spectre sonore au profit de la puissante rythmique... Sinon, même dans les plus grands délires il y a matière à bonnes choses. Les chorales sur le Renaud et le Jacques Brel (ah, la dualité hommes-femmes)... "La Vie à Deux" avec trois filles survoltées, "Hot'N'Cold" plus hot que cold (messieurs, attention les yeux), "Manu Chao" en roue complètement libre pour le coup (les professeurs de musique et de danse esquissent un bel entrechat rock)...

Et plus sérieusement, les concertos pour instruments, en particulier le hautbois de Jean-Rémy Gloaguen et la flûte de Rebecca Contreiras qui se jouent des doubles croches et trilles en les sublimant... Le Tangerine Dream accordé à Yvan Guillot et Charlotte Lucas, où tout l'attirail de synthés du lycée prend une dimension "stratosféérique"... Toutes les chansons avec Marie Jouan, l'une des rares "chanteuses à voix" qu'ait comptées Musique Millet depuis dix ans, et qui transporte tout ce qu'elle "touche" de manière phénoménale (même si pour "Amsterdam", meilleur qu'en 2005, un p'tit final façon I Muvrini aurait été bienvenu pour le coup)... Plus modeste vocalement parlant, mais très mignonne et tout aussi investie dans son entreprise, Gwendoline Hue est l'une des rares rockeuses de cette année... Tout comme Hélène Renard qui après le revigorant Emilie Simon enchaîne avec son "Putain de Toi" déjanté qu'elle confirme avec brio (remarquez que pour le début calme, elle a les cheveux attachés, et quand ça part en vrille, ils ne le sont plus)... Ou encore Tiffany Fillâtre qui pour sa première scène, partage le micro avec Jean-Marie Canoville le temps d'un "Roulette" certes approximatif sous le coup de l'angoisse (?), mais d'une fragilité attachante.

Les deux Debout Sur le Zinc valent eux aussi le coup, "Ton Petit Cirque" particulièrement car au début, les musiciens sont raides comme des piques, hyper-concentrés, et lorsque la danse se met en place, certains se lâchent comme ces sacrés Calidore (qui ressemble diablement à Jacques Brel dans ses jeunes années) et Hugo Poidevin qui partent dans un ska endiablé... Adrien Bousquet, réalise l'unique performance seul au piano pour un "Let It Be" magnifique, tout en sobriété, et cette voix... on y reviendra. Autre étoile plus présente, Valentin Ducreux, qui sous des airs d'élève modèle se voit apposer la marque "Attention, guitariste mordant !" et nous éblouit aussi bien sur le Stevie Ray Vaughan que le Lynyrd Skynyrd, eux-mêmes ne semblant avoir plus de fin, la fièvre étant présente jusqu'au bout... L'autre grand guitariste, Matthias Cosnefroy emportera pour son bac autant de bons points avec "State of Grace" et "Firth of Fifth" reproduits à la perfection (quel feeling !)... Concernant Genesis, "The Knife" contient un peu plus d'imperfections (guitare qui ne joue pas pendant l'accalmie avec la flûte, cris terrifiants de Calidore hélas pas reproduits) mais l'investissement des élèves y est tout aussi honnête... Toujours dans le milieu prog, "Joe Frazier" est une tuerie fusion qui prouve à quel point Jean-Rémy Gloaguen excelle avec son instrument à 4 cordes, le musicien rêvé pour celui-ci autant qu'au soufflant à anche double... Quant à Manon Nichols, nous la voyons pour la dernière fois chanter ces magnifiques rengaines épiques, et elle conclue dans la grâce avec un "White Rabbit" proprement époustouflant. Les terminales ne s'en tiennent pas là, et signent sur un remake de "Gare au Gorille" un texte interprété en toute fin de concert, et exprimant toute leur gratitude envers Vincent Lonjon... à leur façon !

On peut certes encore regretter quelques détails comme le fait d'avoir fait chanter "No Frontiers" aux deux soeurs Blassel simultanément et continuellement... le fait que l'intro du "Stabat Mater" de Pergolèse soit gâchée par une interférence de portable qui fait rire tout le monde... ou le fait de ne pas avoir de petit reportage sur les coulisses. On peut. Mais globalement, cette année 2009 aura été un excellent cru, n'est-il pas ?

A lire aussi en VARIETE FRANCAISE par MARCO STIVELL :


EMJI
Folies Douces (2016)
Caractère de feu, comme les cheveux




Alex BEAUPAIN
Les Chansons D'amour (2007)
Une BO de choix pour un bon film


Marquez et partagez





 
   MARCO STIVELL

 
  N/A



Non disponible


1. Taratata (générique)
2. Trad. Gospel - Oh Happy Day
3. Danse 1 'travaux Attablés'
4. Simon & Garfunkel - The Sound Of Silence
5. The Rolling Stones - Angie
6. Pep's - Liberta
7. Danse 2 - 'les Casanovettes'
8. Fame - Out Here On My Own
9. Jacques Brel - Amsterdam
10. Nat King Cole - Love
11. Danse 3 'requiem For A Dream'
12. The Corrs - No Frontiers
13. Tangerine Dream - The Big Sleep In Search Of Hades
14. Didgeridoo's Feeling
15. Renaud - Le Tango De Massy Palaiseau
16. Jacques Brel - Bruxelles
17. Brahms - Sonate Pour Clarinette Et Piano, 2ème Mvt
18. Cimarosa - Concerto Pour Hautbois En Do Mineur
19. Vivaldi - Concerto En Do Mineur Pour Flûte, 1er Mv
20. Pergolèse - Stabat Mater
21. Magna Carta - Elizabethan
22. Debout Sur Le Zinc - Ton Petit Cirque
23. Debout Sur Le Zinc - Si L'idée Nous Enchante
24. Alison Krauss - It Doesn't Matter
25. The Beatles - Let It Be
26. Lio - Les Brunes Comptent Pas Pour Des Prunes
27. Avril Lavigne - Skater Boy
28. Superbus - Un Peu De Douleur
29. System Of A Down - Roulette

1. Katy Perry - Hot'n'cold
2. Ray Charles - Hit The Road Jack
3. Céline Dion - S'il Suffisait D'aimer
4. Zaza Fournier - La Vie à Deux
5. Rose - La Liste
6. Emilie Simon - Fleur De Saison
7. Georges Brassens / Olivia Ruiz - Putain De Toi
8. Genesis - The Knife
9. Genesis - Firth Of Fifth
10. Jefferson Airplane - White Rabbit
11. Kaki King - Doing The Wrong Thing
12. Bill Bruford - Joe Frazier
13. Liquid Tension Experiment - State Of Grace
14. Steve Allen - The Prince And The Beggar
15. Stevie Ray Vaughan - Mary Had A Little Lamb
16. Lynyrd Skynyrd - Freebird
17. Kander - Cabaret
18. Mozart - Piu Non Si Trovano
19. Bach - Herr Ich Glaube
20. Costeley - Quand Le Berger Voit La Bergère
21. Rossini - Kyrie De La Petite Messe Solennelle
22. Trad. Irlandais - Down By The Sally Gardens
23. Trad. Orthodoxe - Tibie Paiom
24. Sister Act - I Will Follow Him
25. Stone Et Charden - L'aventura
26. Les Wampas - Manu Chao
27. Finale



             



1999 - 2017 © Nightfall.fr - Comment Soutenir Nightfall ? - Nous contacter - Webdesign : Inox Prod