Recherche avancée       Liste groupes



      
POP  |  STUDIO

L' auteur
Acheter Cet Album
 

 

- Membre : The Flaming Lips & Tom Jones

Tom JONES - Along Came Jones (1965)
Par ERWIN le 17 Février 2021          Consultée 406 fois

Tom JONES est un des plus grands séducteurs de l'histoire de la musique populaire. Ne vous fiez pas à son statut de chanteur de pop, le Gallois à la voix grave de baryton a vu défiler un paquet de groupies digne des scores les plus hauts de ses confrères Lemmy, Robert PLANT ou Bill Wyman, qui détiendrait le record avec plus de 8000 au compteur. Je sais, cette introduction n'est guère musicale, mais il en fallait bien une ! J'aurais pu vous raconter sa jeunesse dans le sud du pays de Galles, sa famille de mineurs, la tuberculose qui le cloue deux ans au lit et la passion du chant qui en résulta directement. Il débute donc sa carrière de… séducteur très tôt… Puisqu'il se marie à 16 ans, un mois avant la naissance de son premier enfant, et bosse en usine pour subvenir aux besoins de sa famille.

Il chante dans les pubs le week-end par passion et pour se faire quelques livres de plus ; est remarqué par Gordon Mills, un compositeur manager de Londres qui lui décroche un contrat avec Decca. Alors que les BEATLES et la vague du british boom déferlent, Tom Woodward change de patronyme pour profiter de la vague du film oscarisé du même nom et se lance dans la chanson avec un premier single "Chills And Fever" passé inaperçu. Le suivant sort début 65 et deviendra une légende. "It's Not Unusual" qui cartonne grâce à la radio pirate "Caroline" atteint la première place du Billboard, faisant de Tom une superstar du jour au lendemain. Il faut dire que la chanson est un chef-d'œuvre de coolitude. Le chanteur triomphant à la télé impose son personnage déjà démesuré, auquel les femmes ne résisteront pas une seconde. La classe Tom ! Accrochez-vous bien, la session aurait réuni – on n'a pas vraiment de preuves - Chris Slade (AC/DC) à la batterie, Jimmy Page (YARDBIRDS-LED ZEPPELIN) à la gratte et Elton JOHN au piano… Bref, il y a des moments comme ça où les alignements cosmiques sont au rendez-vous, et Tom a eu la chance de voir les étoiles se pencher sur son berceau dès le départ.

Le titre est composé par Gordon Mills qui lui en écrira bien d'autres avec un talent consommé. Ainsi l'introductive "I've Got A Heart" puis "Some Other Guy" évoluent toutes deux dans ce même ordre d'idée mêlant intonations coquines et envolées lyriques de belle allure, alors que "Once Upon A Time", plus trépidante, permet là encore à JONES de faire tout l'étalage de sa voix incomparable. Nous avons "The Rose – version 2" dans des atours superbement pop, et une orchestration ayant plutôt bien vieilli, sans doute grâce à la voix magique, une fois encore. Le traditionnel "It Takes A Worried Man", arrangé avec pléthore de cuivres par Mills, colle magnifiquement à la personnalité du chanteur qui atomise la concurrence avec la puissance de sa voix. Encore un chant traditionnel connu des foules avec "Skye Boat Song", une chanson de marin arrangée pour convenir au mieux à notre séducteur impénitent.

Sa passion pour le rhythm'n'blues est aussi représentée par "Whatcha Gonna Do" de Chuck WILLIS, plus smooth que jamais. A noter qu'Elvis – futur pote de… de Tom – reprendra "CC Rider" de ce même artiste. Et deux reprises de Brook BENTON, "Endlessly" très cool et nantie d'un Hammond, alors que "It's Just A Matter Of Time" penche vers une ambiance mi-blues mi-crooning. Et nous voici avec la très black "I Need Your Loving", un morceau que peu de blancs peuvent se targuer de reprendre à leur avantage, tel est le cas du beau Tom qui en joue comme si les difficultés techniques vocales n'existaient pas. Solomon BURKE fera de "If You Need me" le standard smooth qu'on connaît, même si c'est Wilson PICKETT qui l'a écrite. Tommy s'y adapte avec une classe phénoménale. Au casque, il parvient même à nous refiler la chair de poule.

Même si Tom aime la chair fraîche, il sait qu'il doit aussi préparer les jeunes femmes à son désir, alors le voilà qui se lance dans la reprise d'"Autumn Leaves", une des chansons françaises les plus reprises par les Anglo-saxons. Evidemment, le sagouin en fait une superbe version, sa voix dominant le débat avec un naturel déconcertant, l'orchestration devenue secondaire. Jerry Leiber - "Jailhouse Rock" !! - et Phil Spector ont composé "Spanish Harlem" pour Ben E KING, et voilà que Tom lui rend justice à son tour, un des moments les plus faibles de cette première livraison cela dit. Le titre manque juste de smooth et de dynamique pour qu'il se lâche. Il en rajoute encore – mais oui c'est possible ! – sur "When The World Was Beautiful", au ton plus proche de la variété, mais qu'importe ! D'ailleurs, l'artiste sait qu'il doit piocher partout, alors il se permet même de reprendre le "Memphis Tennessee" de Chuck BERRY de manière certes plus soft, mais la démarche vraiment sympa lui permet de revendiquer une filiation rock.

Bref, la principale leçon à retenir, c'est cette damnée voix qui déroule son imposante classe avec une maestria rarement constatée dans un premier album. Certes, Tom est un interprète, mais au même titre qu'Elvis PRESLEY la décennie précédente. Il ne compte pas s'aligner face aux BEATLES ou aux STONES de toute manière. En tout état de cause, il faudra compter avec lui pour la domination des charts mondiaux. Quel personnage ! Impossible de ne pas mettre le quatre des familles pour ce premier album à la classe folle.

A lire aussi en POP par ERWIN :


ROXETTE
Tourism (1992)
Un must de pop




ABBA
Live (1986)
Enfin en concert !


Marquez et partagez





 
   ERWIN

 
  N/A



Non disponible


1. I've Got A Heart
2. It Takes A Worried Man
3. Skye Boat Song
4. Once Upon A Time
5. Memphis Tennessee
6. Whatcha Gonna Do
7. I Need Your Loving
8. It's Not Usual
9. Autumn Leaves
10. The Rose – Version 2
11. If You Need Mee
12. Some Other Guy
13. Endlessly
14. It's Just A Matter Of Time
15. Spanish Harlem
16. When The World Was Beautiful



             



1999 - 2021 © Nightfall.fr V5.0_Slider - Comment Soutenir Nightfall ? - Nous contacter - Webdesign : Inox Prod