Recherche avancée       Liste groupes



      
ROCK'N ROLL  |  STUDIO

Questions / Réponses (1 / 2)
L' auteur
Acheter Cet Album
 

 

- Membre : Stray Cats, Dust

Brian SETZER - Rockabilly Riot ! Volume One: A Tribute To Sun Records (2005)
Par ERWIN le 23 Juillet 2011          Consultée 1620 fois

Quel beau boxon ! Brian a juré de rendre la tache impossible aux honorables chroniqueurs fans de ses œuvres complètes sur ce coup là. Bah tentons le coup tout de même. Ce skeud est donc un hommage déclaré à l’ère des Suns Records de Sam Philipps, l’homme qui inventa le son du Rock’n’roll -vous pouvez inclure le Rockabilly dans l’appellation-. Brian, seul dépositaire reconnu du Rock’n’roll des années 2000- on va dire que le Killer Jerry Lee Lewis n’a plus composé grand-chose depuis belle lurette, même s’il bande encore- . Notre félin, donc, est en charge de l’éducation des masses laborieuses de notre siècle sur les années glorieuses de la naissance du Rock. Go Brian !

Bon après quelques écoutes et une cruelle -!- recherche sur les divers protagonistes formant l’ossature du disque à la gloire de Sun. Premier constat, il nous manque un paquet de gloire de sun… En vrac, quelques noms sortent de l’anonymat : Elvis Presley ou Jerry Lee Lewis… En revanche Johnny Cash et surtout Carl Perkins sont à l’honneur soit les deux membres restants du quartet le plus célèbre de l’histoire du rock’n’roll… Hein, zêtes pas au courant ? Ppppffff… Je sais pas moi, demandez à vos grands parents… Quoi!!… Ils sont trop jeunes ? Vous vous foutez de ma gueule de moi c’est ça ? Bon, je vous raconterai cette histoire un jour prochain promis… Wikipediez en attendant !

Quelques titres sont de grands clasiques intemporels : le « Blue suede shoes » de Carl Perkins dans sa version primaire, bien loin des trémolos d’Elvis, donc beaucoup moins burnée pour votre serviteur. En revanche, « Red Hot » de Billy Lee Riley dépotte carrément, voila un vrai grand standard. Le « Real wild child » de l’australien Johnny O Keefe rappellera aux bons souvenirs du Killer aussieque le rock n’est pas qu’une affaire de ricains, bordel !

Les bonnes surprises : « Lonely week ends » de Charlie Rich, passé rapidement comme Cash à la Country, une vraie merveille, chaloupé et vibrante, avec des chœurs superbes.
Le « stairway to nowhere » d’Ernie Barton (inconnu au bataillon, votre chroniqueur est rouge de confusion, un pote d‘Elvis) est absolument savoureux.
Enfin « Red cadillac and a black moustache » de Bob Luman est exceptionnelle. J’avoue être sur le cul. La version de Brian est sublime , il magnifie ces titres en leur prêtant sa fabuleuse Gretsch et son timbre si original. Ah retenons aussi le solo de guitare et les Waouh! de « Flatfoot Sam ». De plus nous avons plusieurs reprise de Carl Perkins comme « Boppin the blues«  ou « Put your cat clothes on » qui tiennent pas mal la route.

Ma foi, pour découvrir les heures mythiques ou le rock est né dans le Tennessee, cet album est un must. Il nous faut toutefois un volume II ou Elvis et Jerry Lee seraient en bonne place.
Sacré Brian, il m’a encore eu !

A lire aussi en ROCK'N ROLL par ERWIN :


Elvis PRESLEY
68 Come Back - Nbc Tv Special (1968)
Le retour de 68




Buddy HOLLY
Buddy Holly (1958)
Influence majeure


Marquez et partagez





 
   ERWIN

 
  N/A



- Brian Setzer (chant, guitare)
- Mark Winchester (contrebasse, choeurs)
- Bernie Dresel (batterie, choeurs)
- Kevin Mckendree (piano)


1. Red Hot
2. Slow Down
3. Real Wild Child
4. Rockhouse
5. Put Your Cat Clothes On
6. Lonely Weekends
7. Get It Off Your Mind
8. Just Because
9. Glad All Over
10. Flatfoot Sam
11. Rock 'n Roll Ruby
12. Blue Suede Shoes
13. Tennessee Zip
14. Mona Lisa
15. Peroxide Blonde In A Hopped Up Model Ford
16. Get Rhythm
17. Stairway To Nowhere
18. Boppin' The Blues
19. Rakin' And Scrapin'
20. Sweet Woman
21. Flyin' Saucer Rock And Roll
22. Lonely Wolf
23. Red Cadillac And A Black Moustache



             



1999 - 2017 © Nightfall.fr - Comment Soutenir Nightfall ? - Nous contacter - Webdesign : Inox Prod