Recherche avancée       Liste groupes



      
ROCK'N ROLL  |  STUDIO

L' auteur
Acheter Cet Album
 

 

- Membre : Stray Cats, Dust

Brian SETZER - Live Nude Guitars (1988)
Par LE KINGBEE le 1er Juillet 2016          Consultée 1459 fois

Il faut avoir des talents de chercheur pour pouvoir se retrouver dans la discographie de cette icône du Rock' n' Roll. Pour résumer, en comptabilisant les albums des Bloodless Pharaohs, des Tomcats, des Topcats, des STRAY CATS (une sacrée collection de chats), de Brian SETZER, du BRIAN SETZER TRIO, du Brian SETZER ORCHESTRA (un formidable ensemble de 18 musiciens, parfois plus) et de la série Rockabilly Riot, on arrive à plus d’une soixantaine de galettes, et je n’ose pas parler des compilations et encore moins de ses multiples collaborations (DYLAN, Bob Geldof, Warren Zevon).
Pas mal pour ce petit New-Yorkais à la banane décolorée, instigateur du Rockabilly Revival, qui fut plus ou moins obligé de se produire en Europe pour connaître le succès sur ses terres !

Resituons brièvement cet album. Après avoir mis fin à l’aventure STRAY CATS, Brian quitte ses deux comparses Lee Rocker et Slim Jim Phantom fin 84 et se lance dans une carrière solo. En 1987, il fait une brève apparition dans le film « La Bamba » jouant le rôle d’Eddie Cochran. « Live Nude Guitars » s’intercale entre « The Knife Feels Like Justice » et « Blast Off ! » qui marque la reformation des STRAY CATS.

Ne pouvant être produit par Dave Edmunds, son premier mentor, Brian décide de produire lui-même son album avec Larson Paine, Chris Thomas et David A. Stewart. Cette curieuse collaboration donne parfois l’impression de déboucher sur une tonalité éparse. En fait, il est probable que Brian désirait à cette époque offrir un visage différent, mêlant ainsi Rock' n' Roll à du Rock FM bien calibré. Souhaitant évoluer en petite formation, l’adepte de la Gretsch demi-caisse fait appel au bassiste Tommy Byrnes (futur accompagnateur de Billy Joel) déjà présent dans l’album précédent. Pour les baguettes, on se bouscule aux portillons et Brian décide d’enrôler plusieurs batteurs. C’est ainsi que se succèdent Jerry Angel (futur Carol King, John « Juke » Logan, Dwight Yoakam et Blasters), le programmateur producteur batteur suédois Olle Romo (un ancien membre du groupe EURYTHMICS) et Denny Fongheiser (futur Tracy CHAPMAN et Mylène FARMER) qui vient d’arrêter une brève expérience au sein de COCK ROBIN. Le « Rebelle » n’est pas venu les mains vides. Désireux de plancher sur de nouvelles compositions, Brian s’est lancé dans l’écriture de 11 nouveaux titres coécrits en compagnie de Tommy Byrnes et du songriter producteur Larson Paine, un ami de longue date.

Il est probable que les puristes du style Rockab se montreront sceptiques à l’écoute de « Live Nude Guitars ». L’album souffre de pièces surprenantes. A défaut d’être faibles c’est l’orientation proposée qui étonne. Comme signalé plus haut, Setzer rêvait de prendre un virage à 90 ° en combinant plusieurs domaines. On retrouve du Rock FM avec « When The Sky Comes Tumblin’ Down », « Love Is Repaid By Love Alone » et « She Thinks I’m Trash » bourré d’influence à la limite de la Pop et du Southern Rock. Le guitariste propose néanmoins quelques excellentes pièces de Rock' n' Roll avec le revival « So Young, So Bad, So What », « Rebelene », titre incorporant quelques zestes de piano, ou « Rockability » qui oscille entre Psycholly et Neo rockab avec des vrombissements d’Harley en guise d’intro.
L’album est surtout plombé par deux titres aussi médiocres qu’inconsistants (et je pèse mes mots, certains n’auraient pas hésité à parler de purges) : « Every Tear That Falls » une ballade pop sans envergure, une guimauve sans saveur et « The Rain Washed Everything Away » dans lequel Brian le Rebelle essaie de se transposer en crooner. Ce titre laisse comme un arrière goût dans la bouche, comme un lendemain de cuite. Fort heureusement il est placé en clôture.
Ne noircissons pas trop le tableau. Le guitariste propose des titres inattaquables, à commencer par « Red Lightning Blues », un pur Rock' n' Roll qui pourrait s’inscrire dans les meilleurs albums de BLACKFOOT. On retrouve également un brûlot bien décapant avec « Temper Sure Is Risin’ », un Boogie
Rock avec la présence de Bruce Willis à l’harmonica. L’acteur connu pour son rôle de John McClane, héros de la série hollywoodienne « Die Hard », est un passionné de Blues et de Rock. Autre moment jubilatoire avec la seule reprise du disque, « Nervous Breakdown », popularisé par Eddie COCHRAN. Ne mégotons pas, c’est autre chose que les versions de Bobby Fuller ou de Merv Benton. Je ne parle pas des adaptations de Pat Winther & The Sounders sous le titre de « Je suis Un Nerveux », ou de celle de Lucky Bondo intitulée « Attention Les Yeux, Je Suis Nerveux » parce que là ça fait mal.

Terminons cette chronique par un feu d’artifice avec « Rosie In The Middle », une pépite de Rock' n' Roll qui monte crescendo. Même un sourd pourrait ressentir la virtuosité technique et le feeling du guitariste remarquablement secondé par l’accordéon de Frank Marino (leader du Mahogany Rush et futur sideman de Brian Lee). Ce titre à lui seul permet à l’album de récolter un point supplémentaire. Album méconnu dans la longue discographie de Brian SETZER, « Live Nude Guitars » mérite une note variant entre 3 et 4 selon l’humeur du jour.

A lire aussi en ROCK'N ROLL par LE KINGBEE :


Johnny BURNETTE
Johnny Burnette & The Rock N Roll Trio (1956)
Une référence du rock'n'roll.




Ronnie HAWKINS
Ronnie Rocks (2008)
Un pionnier du rock'n'roll avec les futurs band


Marquez et partagez





 
   LE KINGBEE

 
  N/A



- Brian Setzer (chant, guitare)
- Tommy Byrnes (basse)
- Jerry Angel (batterie)
- Denny Fongheiser (batterie)
- Olle Romo (batterie)
- Frank Marino (accordéon 10)
- Bruce Willis (harmonica 6)
- Marcy Levy (choeurs)
- Wendy Fraser (choeurs)
- Piano Et Cuivres Non Indiqués.


1. Red Lightning Blues.
2. Rockability.
3. Rebelene.
4. Nervous Breakdown.
5. Every Tear That Falls.
6. Temper Sure Is Risin'.
7. When The Sky Comes Tumblin' Down.
8. She Thinks I'm Trash.
9. Love Is Repaid By Love Alone.
10. Rosie In The Middle.
11. So Young, So Bad, So What.
12. The Rain Washed Everyhing Away.



             



1999 - 2021 © Nightfall.fr V5.0_Slider - Comment Soutenir Nightfall ? - Nous contacter - Webdesign : Inox Prod