Recherche avancée       Liste groupes



      
POP  |  LIVE

L' auteur
Acheter Cet Album
 


 

- Membre : Caravan

Murray HEAD - Find The Crowd (1981)
Par MARCO STIVELL le 16 Octobre 2014          Consultée 1389 fois

Find the Crowd est, à ce jour, l'unique album live publié par Murray HEAD. Si l'artiste connait alors un succès moins marqué que dans les années 70, cette expérience reste un très bon moyen de conclure sa période de classiques, et les applaudissements restent hautement chaleureux. Pour cela, quel meilleur public que celui de France, terre d'adoption du chanteur, pays où il réside et qui se souvient le mieux de lui, encore aujourd'hui ?

Prélevé sur trois dates, réalisé par le grand Phil Brown, Find the Crowd (en réponse au texte de la chanson «Last Days of an Empire», dans laquelle le protagoniste au contraire n'arrivait pas à «trouver la foule») est en plus du contexte direct, une opportunité de redécouvrir les plus belles chansons de HEAD dans une version simplifiée. Eu égard des arrangements souvent étoffés et riches en effectifs, surtout pour les albums Say It Ain't So et Voices, nous avons ici affaire exclusivement à un groupe rock.

Certains musiciens font encore actuellement partie du backing-band de HEAD en concert, en particulier Geoffrey Richardson et Phil Palmer, neveu de Ray et Dave Davies (les fameux Kinks), dont cette tournée est l'un des tout premiers faits d'armes, après Lucio Battisti et en tête d'un long palmarès. On remarque aussi déjà la volonté de HEAD à avoir une présence féminine à ses côtés, en l'occurrence Ginny Clee, chanteuse de blues-rock anglaise. La mise en valeur du groupe sur ce live est pour le moins importante, car chaque membre participe à l'ensemble des versions proposées, sans temps mort ni variation de formule.

Le son est ainsi très homogène, mené par la rythmique à la fois massive et polyvalente du duo Trevor Morais-Alan Spenner. Ce dernier parvient à restituer l'aisance de Dave Pegg aussi bien que la verve de John G. Perry. On retrouve l'ensemble de trois guitares, HEAD à l'acoustique rythmique jouant en retrait, Richardson aux arpèges et Palmer s'occupant des solos. L'alto de Richardson offre un savoureux complément virtuose aux nappes de cordes-synthés ARP jouées par Peter Veitch. Les maîtres mots sont donc ici vigueur et densité.

En effet, les chansons les plus suaves de l'artiste sont jouées avec une passion qui n'a d'égale que le nombre de décibels. Entre le funk «Countryman», groovy à souhait et ce «Last Days of an Empire» qui prend des airs d'hymne, il n'y a qu'un pas, et c'est l'alto hautement coloré de Richardson qui mène la danse. «Old Soho», toujours aussi riche en rebondissements, se fond dans cette unité d'ensemble avec bonheur, comme l'inédit «Losing You». On apprécie de nouvelles versions, un «Los Angeles» plus caribéen, quelques touches country héritées de l'album Voices... L'étonnant «Pity the Poor Consumer», extrait du premier album méconnu de HEAD, Nigel Lived (1973) se voit transfiguré et offre un décollage disco, fiévreux à souhait. Une surprise de taille.

Si les voix des musiciens se mêlent tout aussi joyeusement, on peut regretter que la présence de Ginny Clee ne donne pas l'occasion d'un duo plus marqué avec le chanteur, même si l'interprétation conjointe de «Never Even Thought» demeure saisissante. Celle de «Say It Ain't So» ne l'est pas moins, fortement enrichie par la présence des synthétiseurs et de Palmer à la guitare slide. Une merveille. HEAD chante comme si sa vie en dépendait, ce que l'on savoure d'autant plus en sachant que les albums suivants révèleront toujours moins de prouesses de ce côté, ainsi qu'un changement très net de direction musicale. Il est donc clair que ce live figure parmi ses indispensables.

A lire aussi en POP par MARCO STIVELL :


LUNEAR
Many Miles Away (2018)
Pop progressive française en anglais




The GO-GO'S
Beauty And The Beat (1981)
Excellent disque de rock féminin


Marquez et partagez





 
   MARCO STIVELL

 
  N/A



- Murray Head (chant, guitare acoustique)
- Ginny Clee (chant, percussions)
- Trevor Morais (batterie)
- Alan Spenner (basse)
- Phil Palmer (guitares)
- Peter Veitch (claviers, accordéon, violon)
- Geoff Richardson (guitare, alto, clarinette)


1. How Many Ways
2. Old Soho
3. Los Angeles
4. Losing You
5. Children Only Play
6. Last Days Of An Empire
7. Countryman
8. Never Even Thought
9. Say It Ain't So, Joe
10. Pity The Poor Consumer



             



1999 - 2020 © Nightfall.fr - Comment Soutenir Nightfall ? - Nous contacter - Webdesign : Inox Prod