Recherche avancée       Liste groupes



      
POP  |  STUDIO

L' auteur
Acheter Cet Album
 

 

- Membre : Grateful Dead

Bruce HORNSBY - Scenes From The Southside (bruce Hornsby & The Range) (1988)
Par MARCO STIVELL le 19 Octobre 2014          Consultée 1717 fois

Scenes from the Southside est publié deux ans après The Way It Is, dont la poignée de hits suffit à ancrer la marque HORNSBY dans les années 80 : la mémoire se charge du reste, ou pas. L'artiste suivra désormais ce rythme productif de manière plus ou moins fidèle, que ce soit avec The RANGE ou en solo, sans compter les autres projets futurs.

En ce qui concerne son groupe rock, lié étroitement à ses débuts remarqués, la formule n'a pas changé, à un guitariste près. John Molo se charge des batteries plus ou moins réalistes, idem pour Joe Puerta côté basse, tandis que George Marinelli soutient l'ensemble par des rythmiques de Stratocaster efficaces. L'élément conducteur et principal reste néanmoins HORNSBY, sa voix spontanée aux senteurs folk et jazz, et surtout son fameux piano Baldwin, tellement lumineux...

Lumineux, c'est le mot. Produit par Neil Dorfsman, collaborateur attitré de Mark Knopfler pour Dire Straits (il est l'architecte sonore de Brothers in Arms), l'ensemble est étoffé, spacieux, mais l'intéressé a su se plier à l'univers de HORNSBY. Ce deuxième disque est moins dynamique que le premier, les claviers sont mieux mis en valeur. La notion de groupe aussi, même si le traitement particulier peut rebuter facilement les amateurs de rock.

C'est «The Valley Road» qui a la charge de single porteur, et qui en même temps conserve le titre de tube ultime dans la carrière de HORNSBY, son dernier en date. Après «The Way It Is», «Mandolin Rain», et «Every Little Kiss», on trouve logiquement «The Valley Road». Un morceau au tempo country élancé, sur fond de rythmique programmée, et parsemé de parties de piano solistes à la Keith Jarrett, dans la lignée des autres hits.

Les paroles de John Hornsby, le jeune frère, ont pour vocation ici de conter des histoires, souvent sombres, qui puisent leur inspiration dans le sud de l'Etat de Virginie, les Appalaches... Seulement, à l'image de «The Way It Is», malgré la désillusion, on trouve des mots d'espoir, comme le suggère le titre d'ouverture, «Look out Any Window». L'introduction musicale, nappes et solo de guitare aérien longuement développé, suggère une ambiance unique pour l'ensemble de l'album.

On peut dire que c'est pour le moins réussi. Un disque de HORNSBY atteint difficilement le rang de chef-d'œuvre en général, car on trouve toujours un ou deux morceaux moins marquants, à l'image ici du tandem «The Old Playground» / «Defenders of the Flag». Mais du HORNSBY médiocre n'est jamais désagréable, et ces titres, bénéficiant d'un groove imparable pour le premier et de la présence de Huey Lewis pour le second, restent meilleurs que leurs semblables de The Way It Is. La touche rock ressort mieux sur «Jacob's Ladder», un excellent morceau, à défaut de fonctionner comme hit.

«Look out Any Window», au refrain libérateur, est idéalement placé en tête de l'ensemble. Celui-ci contient encore des ballades merveilleuses : «The Show Goes on» (qui sera employée dans le film d'action Backdraft de Ron Howard), «Till the Dreaming's Gone» et «I Will Walk with You». HORNSBY témoigne de son envie d'employer davantage l'accordéon, autre instrument qu'il maîtrise et qui se fond dans les synthétiseurs, en particulier sur «The Road Not Taken».

Cette chanson parle d'une histoire d'amour impossible, empreinte de nostalgie, servie par une mélodie poignante à souhait (ce pré-refrain !). Une œuvre magistrale, l'une des plus belles réussites de Bruce, qui l'a écrite seul. Le décollage blues final apporte un peu de piment, sans rien dénaturer pour autant. Totalement à l'image de ce disque, à la fois calibré et désireux de conserver une roue libre, mais toujours dans un registre «dreamy», onirique. Certains déploreront le manque de dynamisme, des airs «cheesy», mielleux, aux couleurs similaires et souvent dans les aigus.

C'est pourtant ce qui fait la marque de Scenes from the Southside. N'importe qui appréciant HORNSBY est généreusement convié à un véritable rêve musical. Recommandé, pour sûr !

A lire aussi en POP par MARCO STIVELL :


Emilie SIMON
Mue (2014)
Une grande dame, assurément...




Anthony PHILLIPS
Wise After The Event (1978)
Seul album d'Ant entièrement chanté


Marquez et partagez





 
   MARCO STIVELL

 
  N/A



- John Molo (batterie)
- + Huey Lewis (harmonica)
- Jeff Gerson (percussions)
- Joe Puerta (basse, choeurs)
- George Marinelli (guitare rythmique, mandoline)
- Peter Harris (guitare soliste, mandoline)
- Bruce Hornsby (chant, piano, synthétiseur, accordéon)


1. Look Out Any Window
2. The Valley Road
3. I Will Walk With You
4. The Road Not Taken
5. The Show Goes On
6. The Old Playground
7. Defenders Of The Flag
8. Jacob's Ladder
9. Till The Dreaming's Gone



             



1999 - 2021 © Nightfall.fr V5.0_Slider - Comment Soutenir Nightfall ? - Nous contacter - Webdesign : Inox Prod