Recherche avancée       Liste groupes



      
ROCK  |  STUDIO

Commentaires (1)
L' auteur
Acheter Cet Album
 

 

 Site Officiel (666)

The STRANGLERS - In The Night (1992)
Par ARP2600 le 14 Mai 2015          Consultée 1529 fois

Après le départ de Hugh Cornwell, les Stranglers sont entrés dans leur âge sombre. Personne n'a cru qu'ils pourraient sérieusement continuer sans lui et il faut bien reconnaître qu'ils s'embarquaient dans une entreprise hasardeuse. Non seulement Cornwell était une figure charismatique, un chanteur talentueux et un bon guitariste, mais surtout, son apport à la composition musicale était crucial. Sans lui, les chansons du groupe ont perdu leur âme, leur personnalité.

Les trois autres membres du groupe allaient pourtant s'obstiner, tout au long des années 90, a sortir des albums allant du pire à l'encourageant, mais sans vrai succès, aussi bien artistique que commercial. Tout d'abord, il fallait essayer de combler le vide. Un guitariste ami de J.J. Burnel, John Ellis, a repris ce poste (1). La place de chanteur a d'autre part été attribuée à un chanteur alors inconnu, Paul Roberts, la trentaine à l'époque et fan du groupe. Il faut aimer son timbre mais on peut dire que c'était un bon choix, sa voix étant ferme et ses graves intéressants. Quant à l'écriture, eh bien, Greenfield et Black n'ayant jamais vraiment participé, ce sont plutôt les nouvelles recrues qui ont aidé Burnel dans cette entreprise, allant même jusqu'à presque tout faire sur "Written in red", mais n'anticipons pas.

Le premier effort post-Cornwell s'intitule donc In the night, ce qui donne « Stranglers in the night », détournement évident de la chanson popularisée par Frank SINATRA. Cela tend à confirmer l'orientation américaine de 10. De fait, divers éléments le montrent, de l'orgue doorsien de Greenfield aux rythmes disco de certains titres en passant par des guitares propres rappelant l'ancien rock américain, surf ou autre. Notons par contre la disparition des cuivres, on revient à un schéma plus simplement rock. De plus, la version américaine du cd présente une pochette blanche au lieu de grise et compte trois titres de plus, qui étaient des faces B en Europe. Espéraient-ils encore percer aux États-Unis ? Sans avoir de label fixe et avec une musique aussi hésitante, c'était présomptueux.

En effet, ce qui caractérise In the night est son caractère bancal. Ce n'est pas étonnant : par fierté sans doute, Burnel et les autres ont voulu publier quelque chose rapidement mais, après deux ans de recrutement et de mise au point, ils n'avaient pas encore retrouvé un style cohérent. Le résultat est bizarre, souvent agréable mais jamais totalement convaincant. On a du mal à y croire, ils se cherchaient, bref, un album de transition où ils ont timidement expérimenté divers styles. On peut retenir quelques titres bien enlevés comme les deux premiers, « Time to die » et « Sugar Bullets », la dansante « Brain box » ou, vers la fin, « Wet afternoon » ou « Never see ». Le bonus « Coffee shop » n'est pas mal non plus. Le reste est plus anecdotique, sans jamais sombrer dans l'indigence totale.

Difficile de dire si ce premier effort d'une équipe rafraîchie est meilleur ou moins bon que 10, dernier d'un groupe en conflit. Les deux sont mineurs, c'est clair. Rien de scandaleux, mais il n'est absolument pas indispensable de connaître ce Stranglers In the night. En fait, leur seul album des années 90 que je recommanderais un peu est le suivant, à la musique nettement plus riche et stable, le correct About Time.

(1) Pour ceux qui auraient suivi la discographie de Peter HAMMILL, rappelons que John Ellis a beaucoup collaboré avec celui-ci entre 82 et 93.

A lire aussi en ROCK par ARP2600 :


Peter HAMMILL
Sitting Targets (1981)
Un Hammill plus accessible : Essayez-le !




NO DOUBT
Tragic Kingdom (1995)
Welcome to the tragic kingdom


Marquez et partagez





 
   ARP2600

 
  N/A



- Jet Black (batterie)
- Jean Jacques Burnel (basse)
- Dave Greenfield (claviers, chœurs)
- John Ellis (guitare, chœurs)
- Paul Roberts (chant)


1. Time To Die
2. Sugar Bullets
3. Heaven Or Hell
4. Laughing At The Rain
5. This Town
6. Brainbox
7. Southern Mountains
8. Gain Entry To Your Soul
9. Grand Canyon
10. Wet Afternoon
11. Never See
12. Leave It To The Dogs
13. Coffee Shop
14. Vicious Circles
15. So Uncool



             



1999 - 2020 © Nightfall.fr V5.0_Slider - Comment Soutenir Nightfall ? - Nous contacter - Webdesign : Inox Prod