Recherche avancée       Liste groupes



      
ROCK  |  STUDIO

Commentaires (1)
L' auteur
Acheter Cet Album
 

 

 Site Officiel (666)

The STRANGLERS - Coup De Grace (1998)
Par ARP2600 le 24 Mai 2015          Consultée 1699 fois

Voyons, comment aborder ceci... à première vue, la pochette de Coup de Grace est chouette, avec un masque et tout, et le retour du logo du groupe, mais coupons immédiatement court au moindre espoir. Cet album est une honte, une horreur qui n'aurait jamais dû être publiée, surtout par un groupe de renom comme les Stranglers. Il est incroyable qu'ils aient pu créer quelque chose d'aussi mauvais... franchement, ça ou se tirer une balle dans le pied, ça ne fait pas une grande différence.

Avant de parler un peu du contenu de ce torchon, autant passer du temps à situer les choses et à essayer d'expliquer partiellement l'incompréhensible. Apparemment, le groupe a subi une nouvelle détérioration des relations entre membres, due à ce que Jean Jacques Burnel a perçu comme une tentative de prise de pouvoir de la part du guitariste John Ellis. En vérité, Burnel semblait devenir vraiment lassé de ce qu'étaient devenus les Stranglers... il n'en fichait pas lourd et c'est Ellis et le chanteur Paul Roberts qui essayaient de donner un peu de consistance à leur travail. Et donc, Burnel l'a pris, selon ses propres mots, pour une trahison et a sans doute voulu précipiter la fin.

Quoi qu'il en soit, il a repris les commandes en 98 et a dirigé les travaux du nouvel album, composant au moins la moitié des chansons et les interprétant, alors qu'il avait laissé le chant principal à Roberts sur les trois précédents. Tout ce qu'il a proposé est très mauvais, mais ce qui est étonnant, c'est que la chose ait été contagieuse. Sur tous les titres, les mélodies sont gnangnan, les arrangements soporifiques et de mauvais goût, les rythmes creux et les paroles soit peu inspirées soit carrément honteuses. Même la production est faible, c'est assez ahurissant. Alors, sabordage volontaire ou pas ? Vu le titre, c'est possible.

Bien sûr, même dans les travaux les plus lamentables, il y a deux ou trois petites choses intéressantes. De nouveau, le petit motif instrumental sympa de l'introduction « God is good » ne doit pas leurrer quiconque, les voix se chargent vite de faire comprendre qu'il y a un problème. Ensuite, on va dire que « Jump over my shadow » ou la chanson-titre auraient pu faire du bon remplissage sur les albums précédents, avec un son un peu plus ferme. Le reste est affligeant, faut-il vraiment en parler par le menu ? « Miss you », par exemple, est un comble de mauvais goût étendant son texte misogyne (cette fois hors de propos car pas du tout punk) sur cinq minutes... on a envie de donner quelques bonnes baffes punk à Burnel, sérieux. Une ballade comme « In the end » aurait encore une bonne mélodie, mais elle est noyée dans un arrangement débile et le chant ne convient évidemment pas. Mais dans le genre affreux, je ne sais pas si on peut faire mieux que « Known only unto God ».

N'en disons pas plus, tout mélomane digne de ce nom aura tôt fait de comprendre que ce disque est un cas rare de mauvaise qualité objective. D'ailleurs, très rares sont ceux qui osent dire que ce disque est bon et aucun ne semble en faire un chef-d’œuvre... il y a un bon consensus quant au fait que c'est leur pire album, et il a bien évidemment été un flop commercial. Quant au groupe lui-même, il ne faudrait pas être étonné qu'il cherche à cacher qu'il a un jour commis cette chose. En tout cas, il est le seul à ne pas être disponible sur ma plate-forme habituelle, comme c'est bizarre... Croyez-moi, personne n'a besoin de se mortifier à écouter ce chapitre déplorable de la très intéressante histoire des Stranglers. Après cela, Ellis est encore resté jusqu'en mars 2000, puis a été rapidement remplacé par Baz Warne. Il n'y a pas eu de vraie dissolution du groupe, mais il est heureux qu'ils aient pris leur temps pour le suivant.

A lire aussi en ROCK par ARP2600 :


PIXIES
Bossanova (1990)
De l'alternatif plus doux mais superbe.




RUSH
Signals (1982)
Du rock électronique valable.


Marquez et partagez





 
   ARP2600

 
  N/A



- Jet Black (batterie molle)
- J.j. Burnel (chant déficient, basse ?)
- John Ellis (guitare, enfin s'il y en a)
- Dave Greenfield (claviers kitsch)
- Paul Roberts (chant moyen)


1. God Is Good
2. You Don't Think That What You've Done Is Wrong
3. Tonight
4. Jump Over My Shadow
5. Miss You
6. Coup De Grace (s-o-s)
7. In The End
8. No Reason
9. Known Only Unto God
10. The Light



             



1999 - 2020 © Nightfall.fr V5.0_Slider - Comment Soutenir Nightfall ? - Nous contacter - Webdesign : Inox Prod