Recherche avancée       Liste groupes



      
HARPE CELTIQUE-WORLD  |  STUDIO

L' auteur
Acheter Cet Album
 


 

- Style : An Triskell , Bernard Benoit
- Membre : Mariannig Larc'hantec , Magic Chaudron
 

 Site Officiel (380)

MYRDHIN - De La Source à L'océan (2015)
Par MARCO STIVELL le 4 Juin 2015          Consultée 1257 fois

Merveilleux MYRDHIN ! Après une pause discographique de trois ans, légère mais toujours trop longue (!), le barde est revenu en fin d'année 2014 avec deux offrandes sous le bras, le très beau Méditation Celtique (ADF/Bayard Musique) en compagnie de Philippe Launey et Cheick Tidiana Dia, et un autre album promis pour quelques semaines plus tard. Au bout de six mois finalement, la voici, cette oeuvre au titre éloquent : De la Source à l'Océan.

Axé sur la harpe contrairement au disque de l'an dernier qui était plus une oeuvre de groupe, ce concept marque une nouvelle collaboration rapprochée entre MYRDHIN et son fils Maël/DJ Stab. On peut parler également d'une suite directe aux splendides réalisations de 2009 et 2011, D'Île en Île et Moving Sands, qui possédaient chacun leur propre trame, avec la harpe au centre et l'intervention de quelques musiciens amis.

Après les îles du globe terrestre donc, De la Source à l'Océan, pour qui possède une imagination fertile, nous raconte le fleuve en général, les fleuves d'Europe et du reste du monde, ceux que l'artiste a pu "rencontrer" et qui l'ont inspiré. Passons d'abord sur une vue bien choisie de la Loire en guise de pochette (oeuvre de Francis Bordet), fort jolie, et laissons-nous porter...

Digne de son talent et fidèle à sa réputation, MYRDHIN nous entraîne pour un voyage d'une heure presque toute ronde. Il anime une barque au son de sa harpe, nous faisant passer en un rien de temps de la Rance au Danube, puis de la Shannon en Irlande jusqu'au Parana (sud du Brésil). La végétation diffère, le courant également, mais on reste dans cette idée de chemin aquatique, de promenade sur l'eau qui a inspiré tant de poèmes magnifiques (comme le rappellent très justement les notes de la pochette), tout en sachant qu'il y a un début et une fin, en se dirigeant de l'un à l'autre.

Les danses bretonnes et les airs irlandais, dédiés à la Rance, à la Loire et aux fleuves d'Avalon, résonnent comme des chansons que les Occidentaux connaissent, avec la beauté naturelle de telles couleurs et même, pour la Shannon, l'intervention d'une cornemuse irlandaise (uilleann pipes) ; une grande première pour MYRDHIN !

Sachant qu'il est très réducteur de confiner ce dernier à une imagerie celtique, on notera les compositions hasardeuses et improvisées dédiées à la Seine (avec des arpèges envoûtants et simulant les nombreux méandres) et au Parana, dont les différentes humeurs sont bien connues. Les percussions se font présentes, ainsi que quelques voix pour les morceaux orientaux, "Le Nil" et "Le Danube", ce dernier soulignant bien l'idée d'une porte vers l'Orient, la Turquie, le Kazakhstan...

Si le Saint-Laurent semble éveiller en MYRDHIN un délicieux sentiment de blues, un petit détour inattendu par le Rhône nous fait apprécier une composition étonnamment jazzy, grâce en particulier à la présence de Philippe Lefèvre à la basse -on pense fortement à leur collaboration pour le groupe Run dix ans plus tôt.

Globalement, il s'agit une nouvelle fois d'un très beau disque, à savourer ne serait-ce que pour le son brillant de la harpe et la diversité du jeu ainsi que des couleurs proposées. Il convient d'ailleurs de mentionner une autre spécificité de cette oeuvre, puisqu'une partie d'elle (les sonorités les plus "célestes") provient de l'emploi par MYRDHIN d'une véritable harpe de pierre, réalisation de Richard Van Rhijn baptisée Airéelle. Ce travail ô combien délicat (nettement plus qu'un modèle en bois !) et mis en valeur par MYRDHIN constitue une excellente raison supplémentaire de plonger dans un univers musical dont la texture, la beauté, la chaleur et l'unité ne sont pas sans rappeler Harp in Aquarius (1991), l'un des chefs-d'oeuvre du barde.

A lire aussi en MUSIQUES FOLKLORIQUES par MARCO STIVELL :


CAPERCAILLIE
Sidewaulk (1989)
Folk celtique en progrès




The CHIEFTAINS
4 (1973)
Tout le charme du folk irlandais


Marquez et partagez





 
   MARCO STIVELL

 
  N/A



- Myrdhin (harpes celtiques en bois, harpe de pierre airéelle)
- Dj Stab (arrangements, programmations)
- Leam (hang, synthétiseurs, scratches)
- Ludovic Winkler (didjéridoo)
- Philippe Lefèvre (basse fretless)
- Jean-françois Roger (tablas, derbouka)
- Patrick Dasen (uilleann pipes)


1. La Rance
2. L'oyapock
3. L'elbe
4. La Danube
5. Le Rhône
6. La Seine
7. Le Nil
8. Le Parana
9. La Boyne
10. La Loire
11. La Shannon
12. Le St-laurent
13. Le Rhin
14. Le Sénégal



             



1999 - 2018 © Nightfall.fr - Comment Soutenir Nightfall ? - Nous contacter - Webdesign : Inox Prod