Recherche avancée       Liste groupes



      
MUSIQUES FOLKLORIQUES  |  STUDIO

L' auteur
Acheter Cet Album
 


 

- Style : An Triskell , Bernard Benoit
- Membre : Mariannig Larc'hantec , Magic Chaudron
 

 Site Officiel (365)

MYRDHIN - Naître D'amour (1989)
Par MARCO STIVELL le 20 Octobre 2017          Consultée 131 fois

La fin des années 80 est une période très confidentielle pour MYRDHIN qui travaille à divers projets plus ou moins bien distribués, mais qui se sont effacés durant la suite de sa carrière, mis à part Harp & Shakuhachi (1987).

Avec Pol Huellou, son amie, et Zil dont la présence à la harpe bardique est de plus en plus forte en complément de la cordée métal, MYRDHIN propose des disques thématiques. Le label Sofec, basé à Saint-Brieuc, édite en 1989 trois cassettes audio de musique à fond religieux. Ce sont des musiques d'accompagnement pour messes, célébrations diverses, dans un esprit tout autre que la Gorc'han Judicael, œuvre pour chorale écrite en 1986.

Naître d'Amour, la troisième cassette parue après Arpèges de Lumière et Liturgie des Défunts, est aussi peu aisément trouvable en commerce que les deux autres, en général cela relève du coup de chance, une vente de particulier à particulier. L'acquisition en vaut la peine, car tout l'aspect religieux ou presque tient d'abord sur le papier, à travers les notes du livret de la cassette.

Ce qui signifie que ce disque, dédié aux sacrements du baptême et du mariage, peut être écouté comme n'importe quel album de MYRDHIN, et avec le même plaisir, une neutralité certaine pour qui n'est pas converti à la foi. Le shakuhachi de Pol Huellou y occupe une place importante, souvent seul en introduction de morceaux, quand ce n'est pas la flûte celte. Comme ils sont forcément rejoints par la harpe, l'ambiance est souvent celle qui nous a tant charmés sur Emersion, chef-d'œuvre paru moins d'une décennie plus tôt.

Harpèges (1982) n'est pas loin non plus, certaines notes et ambiances de harpe sont faites pour rappeler "An Houlenn", avec des variations, des doigtés impeccables pour des mélodies dissonantes. MYRDHIN tisse les airs, tout comme Pol Huellou à sa façon, parfois en plaçant des notes piquées (très brèves, abruptes) et des silences dans des ensembles limpides.

Une valse d'inspiration Europe de l'Est, en compagnie de Zil à la harpe bardique, évoque, dix ans avant, ce que fera le duo Ars Celtica. Les harpes s'entremêlent, suscitant la passion, et permettant d'admirer la complicité entre les musiciens. C'est aussi l'occasion d'entendre à nouveau des bribes de synthétiseurs discrets, ou d'orgue comme sur Triade un an avant. Une des mélodies sonne très anglaise ou gaélique.

Sur la deuxième face notamment, celle du mariage après un baptême plus oriental, MYRDHIN propose une musique celtique pour harpe, des emprunts médiévaux, des reprises d'airs bien connus comme "Mná na hÉireann" mais aussi "Eleanor Plunkett" (O'CAROLAN). Les claviers apportent un mélange d'ambient et d'hymne catholique subtil, très bienvenu. C'est donc un disque plus qu'agréable, une des plus belles réussites du barde, contre toutes attentes !

A lire aussi en MUSIQUES FOLKLORIQUES par MARCO STIVELL :


GWENDAL
Glen River (1989)
Identité celte et esthétique raffinée.




Alan STIVELL
40th Anniversary Olympia 2012 (2013)
Elixir de jouvence et bonheur à l'état pur.


Marquez et partagez





 
   MARCO STIVELL

 
  N/A



- Myrdhin (harpes, claviers)
- Pol Huellou (flûte, shakuhachi)
- Zil (harpe bardique)
- Pierre-louis Carsin (claviers)


Non disponible



             



1999 - 2018 © Nightfall.fr - Comment Soutenir Nightfall ? - Nous contacter - Webdesign : Inox Prod