Recherche avancée       Liste groupes



      
ROCK  |  STUDIO

Commentaires (2)
L' auteur
Acheter Cet Album
 


 

1979 In The Heat Of The Ni...
1980 Crimes Of Passion
1981 Precious Time
 

- Style : The Runaways , Joan Jett

Pat BENATAR - Precious Time (1981)
Par LONG JOHN SILVER le 22 Août 2015          Consultée 1401 fois

Pat BENATAR devient la reine du rock en 1981, sa popularité la propulse loin devant toutes les autres, alors que côté anglais Chrissie HYNDE fait sensation avec ses PRETENDERS. Pat est demandée partout mais la maison de disque poursuit sa stratégie :
Comme suivant In The Heat Of The Night, Chrysalis n’attendra pas un an pour la rappeler avec son groupe en studio. La chanteuse aurait largement préféré donner encore plus de concerts mais une fois de plus elle doit se plier à la volonté du business. Pourtant l’album Crimes Of Passion fait un authentique carton. La volonté étant de vraiment battre le fer tant qu’il est chaud, chose qui pour le moment se traduit par de confortables rentrées d’argent. Autre fait notable, Keith Olsen, le producteur fantôme du précédent disque se voit reconduit dans ses fonctions et se montrera à peine plus investi que l’année d’avant. Pas simple.

D’autant qu’avant l’enregistrement, le couple Benatar/Giraldo se sépare à la ville tout en décidant de poursuivre sa collaboration, situation qui occasionnera moult frictions pendant la réalisation de Precious Time. Cependant, cette fois ci, Giraldo sera bien crédité en tant que producteur, à égalité avec Keith Olsen.
L’album est court, neuf titres pour à peine plus de trente cinq minutes et niveau crédits on maintient un quota élevé de créations originales en comptant toujours sur des reprises afin de compléter le tout.

Precious Time compte a priori peu de déchets, « Hard To Believe » n’est vraiment pas terrible mais à part cela le reste fait mine de contenir de quoi se sustenter. Pourtant ce disque, qui va asseoir (sinon affirmer) le règne de Pat sur le rock féminin, ne restera pas comme étant une référence de sa discographie. Sans doute paraît-il à présent trop calqué sur les deux premiers LP de la chanteuse, les synthés en moins, cependant après avoir entendu les deux premiers titres on se dit que la miss avait matière à sortir un must have du hard 80’s tendance FM... Oui je sais, c’est horrible. « Promises In The Dark », réunit le meilleurs des ingrédients de « Hell Is For Children » et « Heartbreaker », c’est même une synthèse quasi parfaite de ces deux titres : Intro mélodramatique, riff acéré ensuite, tentation lyrique, solo de bravoure et théâtralisation. Quand on recycle aussi bien que ça, c'est simple : on en redemande. « Fire And Ice » ensuite, une bombe hard fm où Pat lâche « so you’re givin’ me the fever tonight »... hhmmm… bien entendu elle te marave sur le pont de la chanson mais bon : "I don't wanna give in, I'll be playin' with fire". T’étais prévenu après tout. Faisant cela elle t’enfonce tranquilou des tas de gugusses permanentés du hard, maquillage et coiffure comprises.
Las, cette option ne perdure pas, car ensuite Pat nous promène sur la piste pop/rock où elle est censée être positionnée. Dommage tout de même.
« Just Like Me », déjà jouée en concert depuis un moment, nous ramène clairement aux ambiances pop de In The Heat Of The Night, l’album, tout comme « Precious Time », de Billy Steinberg, nous replonge dans l’univers en papier glacé de « In The Heat Of The Night », le titre. « It’s A Tuff Life » possède un titre qui sonne reggae, ça tombe bien, c’en est ,du moins sur les couplets, entre deux c’est du rock, mais soyons clair, on se croirait bien plus à Miami qu’à Kingston… Qui a dit : « c’est pas plus mal » ?
« Take It Anyway You Want It » est également bien sympa mais peine à égaler le charme des titres mineurs des autres disques. Heureusement « Evil Genius » parvient à se détacher du lot, son ambiance sombre bercée par des cuivres et un passage instrumental de première bourre, portée par l’interprétation emphatique de la chanteuse faisant aussitôt se tendre les deux oreilles. Ce titre mérite clairement d'être redécouvert.
Alors il y a aussi la reprise d’ « Helter Skelter » des vousavéki… deux ans avant MOTLEY CRÜE, avant Macca lui-même et une multitude d’autres par la suite, mais après Siouxie. L’honneur est sauf. Dire que ces andouilles d’AEROSMITH l’avaient enregistré en 1975 sans qu’elle soit publiée, moralité, les filles devancent les mecs et à ta place je ne m’aviserais pas d’aller chatouiller la chanteuse, parce que tu vois…elle a pas l’air commode, elle déménage. C’est le titre le plus abrasif qui clôt l’album. Merci qui ?

Résultat des courses ? Quelques éclairs mais aussi un sentiment de déjà eu. Et blablabla, l'histoire du verre à moitié vide et quand mon verre est vide je le plains et vice versa.
Sans quoi l'album devient N°1 aux USA, Pat et Neil repartent en tournée avec le même groupe, elle est nommée aux awards là-bas si j’y suis pour sa prestation sur « Fire And Ice », donc pour le coup j’y suis, et puis entre eux deux, tout finit toujours par s’arranger donc…
Pat remporte pour la deuxième (et pas dernière) fois de suite le Grammy de la meilleure chanteuse rock de l’année.
Hein ? Non c'est pas une pomme. Ni une grand-mère. C'est une récompense mais ça ne suffit pas pour être diffusé à la télé qui ne transmet que la cérémonie réservée aux hommes, comme quoi finalement une pomme… Pat est très loin d'être une grand-mère de toute façon.

On se verra l’an prochain.

A lire aussi en ROCK par LONG JOHN SILVER :


Les VARIATIONS
Take It Or Leave It (1973)
Les sentiers de la gloire




Pat BENATAR
Crimes Of Passion (1980)
Pattie fait de la résistance


Marquez et partagez





 
   LONG JOHN SILVER

 
  N/A



- Pat Benatar (chant)
- Neil Giraldo (guitare, claviers, choeurs)
- Scott St. Clair Sheets (guitare)
- Roger Caps (basse)
- Myron Grombacher (batterie)


1. Promises In The Dark
2. Fire And Ice
3. Just Like Me
4. Precious Time
5. It's A Tuff Life
6. Take It Anyway You Want It
7. Evil Genius
8. Hard To Believe
9. Helter Skelter



             



1999 - 2019 © Nightfall.fr - Comment Soutenir Nightfall ? - Nous contacter - Webdesign : Inox Prod