Recherche avancée       Liste groupes



      
NEW-WAVE  |  STUDIO

Commentaires (1)
L' auteur
Acheter Cet Album
 


 

- Style : Depeche Mode, Duran Duran, Omd

A-HA - Cast In Steel (2015)
Par ERWIN le 12 Septembre 2015          Consultée 3749 fois

Ah les gars, pour un peu on se croirait en 84 ! Car vous allez aussi vous farcir dans la catégorie des vieux beaux les DURAN DIURAN la semaine prochaine ! Si, si ! c'est vos copines - ouais je cause aux quadras, personne d'autre ne s'intéresse aux groupes des eighties !- qui vont être contentes ! Prenez bien garde toutefois à ne point vous moquer camarades, le danger rode lorsqu'il s'agit de Morten Harket ! Nous avons entendu causer du chanteur - idole des ménagères de ... 45 ans ? Oui, je préfère couper la poire en deux, cinquante elles vont mal le vivre ! - il y a à peine plus d'un an pour sa gentille carrière solo. Et nous voici de retour comme à la belle époque, le logo originel est d'ailleurs de sortie ! Et la tof trompe tout le monde, on ne croirait pas un seul instant que nos petits camarades sont en fait des grands pères, on dirait des ados, merci photoshop ! Je vais donc tacher de ne pas me moquer tout au long de cette chronique, c'est pas gagné !

Donc nos collègues norvégiens ont désormais 55 berges ! Ouais on est loin de l'époque ou la new wave régnait sur les charts, je vous le fais pas dire ! La bonne nouvelle, c'est que les chansons vont être plus diversifiées que par le passé puisque dorénavant, tout le monde a le droit d"écrire des bafouilles, eh oui ! Bien entendu, le plat consistant est apporté par Paal Waktar, on s'en serait douté, toute la postérité d'A-HA repose sur les frêles épaules du gratteux.

On débute donc avec le premier single "Under the make up"... Quel titre ! Sans doute est-ce autobiographique ? Une petite bluette bien foutue qui prendra sa place dans les setlists de concert de nos tourtereaux. Le titre éponyme "Cast in steel" est aussi assez sympa. Globalement, Paal applique la recette A-HA comme il sait le faire : je vous conseille notamment "Goodbye Thompson" à l'ambiance un poil plus noirâtre, ce qui va souvent fort bien à leurs compos. Plus loin, "Mythomania" ressemble à du proto DEPECHE MODE - s'en serait presque drole si on n'était pas en 2015 ! -, et "She's humming a tune" nous replonge dans leurs grands succès d'antan

Ce cher Morten propose lui deux chansons. La première est "The wake" qui ne dépareille aucunement face à ses consoeurs, c'est du A-HA dans le texte, étonnant ! Le chanteur minaude tel... un minet... comme à son habitude. Bah c'est ce qui plait tant à nos nanas, les mecs, that's life ! Un vrai titre de new wave poppy. Ensuite, "Living at the end of the world", ses effets cheaps, son chant simplissime, est assez médiocre en définitive.

Voyons donc la contribution du grand viking barbu Magne Furuholmen... avec un nom pareil on se demande encore comment ce mec a eu du succès avec les nanas... Ouais il est beau, d'accord... Et milliardaire ? ah ouais merde, ça fait beaucoup ! Embrayons, nous avons donc "Forrest fire" au refrain dansant et sympa, qui sera d'ailleurs le second single. Avec "Objects in the mirror", qui commence comme un classique des eighties, on se croirait revenu à l'époque du James Bond "Living daylighths ", parole ! La mélodie est un peu simpliste, le refrain sympa et les synthés réussis... Bon... "Giving up the ghost" reprend d'ailleurs les même éléments de guitare... mais le thème est plus sophistiqué pour la compo la plus mémorable du lot, celle à découvrir de cet opus en tous cas.

On ne peut pas faire plus A-HA que ce disque ! C'est finalement assez logique, pas la moindre prise de risque de la part de nos vikings, mais le résultat plaira incontestablement à la minorité féminine fan encore en activité. Vous pouvez donc l'acheter pour votre moitié chers camarades quadras !- Ouais non, la mienne ne jure que par BLACK SABBATH - ne m'en parlez pas ! - , Neil YOUNG ou Chris REA suivant les moments, j'échappe donc aux roucoulades de Morten !-. Et si vous le sentez je vous conseille "Goodbye Thompson" et "Giving up the ghost".

A lire aussi en NEW-WAVE par ERWIN :


EURYTHMICS
Be Yourself Tonight (1985)
Les classiques eighties




INXS
Kick (1987)
Magistral coup de pied


Marquez et partagez





 
   ERWIN

 
  N/A



- Morten Harket (chant)
- Paal Waktar (guitare)
- Magne Furuholmen (claviers)


1. Cast In Steel
2. Under The Make Up
3. The Wake
4. Forrest Fire
5. Objects In The Mirror
6. Door Ajar
7. Living At The End Of The World
8. Mythomania
9. She's Humming A Tune
10. Shadow Endeavors
11. Giving Up The Ghost
12. Goodbye Thompson



             



1999 - 2017 © Nightfall.fr - Comment Soutenir Nightfall ? - Nous contacter - Webdesign : Inox Prod