Recherche avancée       Liste groupes



      
BIG ROCK  |  STUDIO

Commentaires (5)
L' auteur
Acheter Cet Album
 


 

1978 Van Halen
1979 Van Halen Ii
1980 Women And Children Fi...
1981 Fair Warning
1982 Diver Down
1984 1984
1986 5150
1988 Ou812
1991 For Unlawful Carnal K...
1993 Live: Right Here, Right ...
1995 Balance
1998 Iii
2004 The Best Of Both Worlds
2012 A Different Kind Of T...
 

- Style : Bon Jovi
- Style + Membre : Chickenfoot, Montrose
 

 Site Officiel (244)

VAN HALEN - Diver Down (1982)
Par BUDDY le 7 Avril 2006          Consultée 5142 fois

Van Halen, le monstre du « Big-Rock » comme Eddie Van Halen se plaît à le surnommer, a déjà quelques albums derrière lui quand il publie « Diver Down ». Ce groupe Américain possède depuis le début une graine hard-rock qui a germé dans l’esprit très rock des frères Van Halen. « Diver Down », qui est le 5ème album de Van Halen, se trouve être une pépinière et l’on y trouve toutes sortes de styles musicaux. Il faut tout d’abord dire que cet album est né sous les coups de boutoir insistants de M. David Lee Roth. C’est certainement d’ailleurs pour ça qu’Edward Van Halen exècre autant ce disque. Cet album est là pour mettre en avant la future carrière solo de David Lee Roth. On peut même dire qu'il s'agit ici du premier album solo du « Gigolo ». Celui-ci se fait plaisir et les 3 autres subissent. C’est en ces quelques mots que l’on pourrait résumer cet opus.

Non pas que « Diver Down » soit un mauvais album, bien au contraire. Mais cet opus n’est pas assez estampillé Van Halen, et c’est en cela qu’il est différent des 4 premiers. Tout un tas de morceaux aussi différents les uns des autres sont présents sur ce disque. Nous avons du jazz Nouvelle-Orléans sur « Big Bad Bill », qui est un peu dans l’esprit de « Could This Be Magic », de la guitare flamenco avec « Little Guitars », de l’a capella délivré sur « Happy Trails », et des reprises. « Where Have All The Good Times Gone ? » de Ray Davies et ses Kinks, de la soul-music avec « Dancing In The Streets », transformé à la sauce Eddie Van Halen avec toutes sortes d’effets, d’échos et de phasing dans la « Kramer » du maître du tapping. Du rock des années 60 : Fantastique titre « Pretty Woman » de Roy Orbison, avec sa longue intro de guitare torturée par Monsieur Eddie.

Au final, l’album n’est ni bon ni mauvais, c’est simplement une pilule difficile à avaler pour certains, et pour d’autres un avènement dans la future carrière solo de David Lee Roth. Un album moyen. Et nous avons connu un Van Halen beaucoup plus inspiré.

A lire aussi en HARD ROCK par BUDDY :


VAN HALEN
5150 (1986)
Van halen engage un nouveau chanteur qui va...




VAN HALEN
Women And Children First (1980)
Pour que van halen mette fin à l’attente....


Marquez et partagez





 
   BUDDY

 
  N/A



- David Lee Roth (chant)
- Edward Van Halen (guitares)
- Michael Anthony (basse)
- Alex Van Halen (batterie)
- Jan Van Halen (clarinet)


1. Where Have All The Good Times Gone!
2. Hang 'em High
3. Cathedral
4. Secrets
5. Intruder
6. Pretty Woman
7. Dancing In The Street
8. Little Guitars (intro)
9. Little Guitars
10. Big Bad Bill (is Sweet William Now)
11. The Full Bug
12. Happy Trails



             



1999 - 2017 © Nightfall.fr - Comment Soutenir Nightfall ? - Nous contacter - Webdesign : Inox Prod