Recherche avancée       Liste groupes



      
HARD ROCK  |  STUDIO

Commentaires (12)
L' auteur
Acheter Cet Album
 


ALBUMS STUDIO

1978 2 Van Halen
1979 Van Halen 2
1980 Women And Children First
1981 1 Fair Warning
1982 Diver Down
1984 2 1984
1986 5150
1988 Ou812
1991 F.U.C.K..
1995 Balance
1998 3
2012 A Different Kind Of Truth

SINGLES

2012 Tattoo

DEMOS

1976 The Gene Simmons Demo / Zero
 

1978 Van Halen
1979 Van Halen Ii
1980 Women And Children Fi...
1981 Fair Warning
1982 Diver Down
1984 1984
1986 5150
1988 Ou812
1991 For Unlawful Carnal K...
1993 Live: Right Here, Right ...
1995 Balance
1998 Iii
2004 The Best Of Both Worlds
2012 A Different Kind Of T...
 

- Style : Bon Jovi
- Membre : David Lee Roth
- Style + Membre : Chickenfoot, Montrose
 

 Site Officiel (691)

VAN HALEN - A Different Kind Of Truth (2012)
Par GEGERS le 21 Février 2012          Consultée 5983 fois

Les chiffres donnent le tournis : dernier album de VAN HALEN ? Il y a 14 ans... Dernier album de VAN HALEN avec David Lee Roth au micro ? Il faut cette fois remonter 28 ans en arrière. Wolfgang Van Halen, qui remplace Michael Anthony à la basse pour cette nouvelle mouture du groupe, n'était pas encore de ce monde. Nombre de groupes et d'artistes sont nés, ont eu du succès (ou pas) puis se sont éteints. Sauf que VAN HALEN est toujours là. Ou plutôt, VAN HALEN est de retour. Difficilement, le groupe s'est remis à la tâche, provoquant une attente que peu de groupes de hard-rock savent encore générer à l'heure actuelle (AC/DC, KISS ?). Une discrétion source d'espoirs et de craintes. L'annonce, puis l'annulation d'une tournée européenne (censée ajouter à ce sentiment de rareté et faire grimper le prix des places ?) contribua a rendre plus tendue la situation. En bref, VAN HALEN allait-il être à la hauteur de sa légende ?

Quoi qu'il en soit, ce nouvel album studio est là, et bien là. Porté par l'ignoble single "Tattoo", pâle resucée d'un vieux morceau, il ne s'annonce pas sous les meilleurs auspices. Tenter de faire revivre son passé pour permettre à son présent d'exister n'est jamais la meilleure des choses à faire pour un artiste. C'est se voiler la face, faire un cataplasme sur une jambe de bois. Si le VAN HALEN cru 2012 est mauvais, il ne sera pas sauvé par ses fonds de tiroir. Et effectivement, malgré toute la sympathie qu'inspire ce retour en grandes pompes, A Different Kind of Truth est très loin de tenir ses promesses.

Tentons d'aborder cet album sous un regard neuf, en évitant de regretter l'absence de Michael Anthony auquel les harmonies vocales auraient apporté un intérêt supplémentaire. VAN HALEN, avec son nouvel opus, fait plaisir aux vieux de la vieille, c'est certain. David Lee Roth, avec son timbre de voix rond et son exubérance caractéristique, a formidablement bien pris de la bouteille, et son chant est totalement en phase avec la légèreté assumée de l'album. Ses intonations bluesy servent parfaitement les titres qui doivent beaucoup à son charisme naturel. Eddie est également très en forme. La six-cordes envoie de grosses giclées de hard-rock qui éclaboussent l'album avec classe et virtuosité.
Les ingrédients, les mêmes qu'en 1984 (tout du moins pour la substantifique moëlle), sont encore loin d'être périmés. Pourtant, la formule, aussi huilée qu'elle soit, ne prend pas.

Attention, il y a, parmi ces 50 minutes de musique, des moments de pur bonheur. Prenons par exemple "You and your blues" dont les envolées vocales séduisent immédiatement. Du pur 1984. "China Town", au riff agressif et au tempo très rapide, est également à ranger dans le haut du panier (en compagnie de "Bullethead", basé sur une structure identique). Déjà moins convaincant, "Blood and Fire" mérite sa place dans les réussites de l'album grâce un travail admirable à la guitare d'Eddie Van Halen (quel solo !). Enfin, "Stay Frosty" aux influences blues constituent une agréable récréation dans un album dédié au rock dur.

Le reste peine à s'imposer. Nous avons droit à du old school certes, mais qui ne méritait pas à l'époque de terminer sur un album, et qui ne le mérite toujours pas aujourd'hui. "She's the Woman" au refrain irritant, l'horripilante "Honeybabysweetiedoll", la redondante "As is" ou encore "Big River" qui nous refait le coup de "Panama". Du déjà-entendu, en moins bien.

Les fanatiques de VAN HALEN trouveront sans doute leur compte dans cette collection de morceaux sans magie ni inspiration transcendante. Les autres piocheront, trieront le bon grain de l'ivraie, se contentant de quelques morceaux réellement intéressants, en se rappelant, sourire en coin, quel grand groupe VAN HALEN fut, pendant un temps. Ce nouvel album vaut-il toutes ces années d'attente ? A l'écoute du résultat, rien de moins sûr. Sitôt écouté, sitôt oublié. Allez, un point de plus pour la nostalgie.

A lire aussi en HARD ROCK par GEGERS :


THUNDER
All The Right Noises (2021)
La foudre a encore frappé




UFO
Lights Out In Tokyo (1992)
Avant que l'aube...


Marquez et partagez





 
   GEGERS

 
  N/A



- David Lee Roth (chant)
- Eddie Van Halen (guitare)
- Alex Van Halen (batterie)
- Wolfgang Van Halen (basse)


1. Tattoo
2. She's The Woman
3. You And Your Blues
4. China Town
5. Blood And Fire
6. Bullethead
7. As Is
8. Honeybabysweetiedoll
9. The Trouble With Never
10. Outta Space
11. Stay Frosty
12. Big River
13. Beats Workin'



             



1999 - 2022 © Nightfall.fr V5.0_Slider - Comment Soutenir Nightfall ? - Nous contacter - Webdesign : Inox Prod