Recherche avancée       Liste groupes



      
THRASH METAL  |  STUDIO

Commentaires (3)
L' auteur
Acheter Cet Album
 

 

1983 Show No Mercy
1984 Haunting The Chapel
  Live Undead
1985 Hell Awaits
1986 Reign In Blood
1988 South Of Heaven
1990 Seasons In The Abyss
1991 Decade Of Aggression
1994 Divine Intervention
1996 Undisputed Attitude
  Live Intrusion
1998 Diabolus In Musica
2001 God Hates Us All
2003 War At The Warfield
  Soundtrack To The Apocal...
2004 Still Reigning
2006 Christ Illusion
2009 World Painted Blood
2013 B-sides & Rarities
2015 Repentless
 

- Style : Metallica, Megadeth, Annihilator, Anthrax

SLAYER - Divine Intervention (1994)
Par ERWIN le 10 Mai 2016          Consultée 1234 fois

Quatre longues années se sont écoulées depuis Seasons in the abyss. SLAYER n'est pas resté inactif pendant ce hiatus. Enchaînant festivals et concerts, les californiens ont définitivement assis leur réputation de bête de scène, notamment en fixant pour l'éternité leurs performances sur le live Decade of agression sur lequel nous reviendrons. Il n'empêche que cela fait bien longtemps que nos lascars ne se sont pas rappelés à notre bon souvenir. En ces mid nineties, le Thrash voit son hégémonie sournoisement disputée par l'arrivée des mouvements alternatifs, fusions et extrèmes au sein du métal lourd. Il convient donc de rester droit dans ses rangers et de ne point se relâcher. Pourtant la situation se complexifie, le drumgod Dave Lombardo lâche l'affaire et le compètent FORBIDDEN Paul Bostaph le remplace derrière les fûts. Rick Rubin fait toujours office du wizard derrière la console.

Un album dirigé de main de fer par le teigneux Kerry King qui propose plus de la moitié des titres sur cette galette au pentagramme squelettique. On connaît la bête, le rouleau compresseur dévastateur se met aussitôt en branle et les amateurs de speederies vont être ravis pour leurs cervicales : de la tonitruante introduction de "Killing fields" au destructeur "Dittohead", pas le temps de reprendre son souffle un seul instant. Les riffs se suivent - et se ressemblent - pour le plus grand bonheur des pogoteurs. Un vrai maelström de violence contrôlée, la spécialité des massacreurs. Pour moi cependant, un certain manque de mélodicité est à déplorer, voyez plutôt "Circle of belief" ou "Sex murder art"... Mais c'est le jeu ! SLAYER ne plaira que rarement aux parents..... Et surtout aux beaux parents les gars... Pensez-y !

Hanneman n'a toutefois pas quitté le bateau, et comme à l'accoutumée, les meilleures compositions sortent de sa gratte. L'éponyme "Divine intervention" va vous arracher la tête avec plus de parcimonie que les précédentes songs mais le résultat sera le même, vous finirez sourds et en petits morceaux comme dans le cas de "213" dédié au tueur en série Jeffrey Dahmer, ce chiffre étant le numéro de son charmant appartement, théatre de ses mignons exploits. Ces deux titres sont indubitablement pour moi les sommets de cette livraison. La hargne y est omniprésente malgré le mid tempo, qui plus est, la lenteur des titres permet aux guitaristes d'être plus efficaces en matière de soli.

Les collaborations entre Jeff et Kerry sont souvent le lieu de belles réussites tant les deux compères se complètent merveilleusement et se connaissent par coeur. Quand les rythmiques à tronçonner des boeufs de l'aimable et jovial Kerry croisent les licks mélodiques mais imparables du blondin taciturne, le résultat est souvent remarquable. "Mind control" qui conclut l'album achève de la même manière nos pauvres vertèbres. On peut aussi retenir la méchante "SS-3" ainsi que la chouette performance de Tom sur les couplets "chantés" de la détonante "Serenity in murder".

Ce sixième album n'est donc pas tout à fait au niveau des trois précédents qui formeront à jamais l'ossature de la période classique de SLAYER. Le départ de Lombardo a changé la donne, et sans doute transformé l'ambiance au sein du quatuor. Vous pouvez aussi mettre ma note un brin sévère sur le compte des morceaux rapides, trop nombreux pour moi, question de goût. Enfin, SLAYER, c'est le bien, mangez-en tout de même les enfants, en cachette des parents, et ne les sortez que lors de l'emballage final quand les choses deviennent sportives, pas pour la séduction, on est d'accord ?

A lire aussi en HARD ROCK par ERWIN :


Devin TOWNSEND
Z² - Dark Matters (2014)
Le retour de Ziltoïd !

(+ 2 kros-express)



DEF LEPPARD
Hysteria (1987)
L'arlésienne.


Marquez et partagez





 
   ERWIN

 
  N/A



- Tom Araya (chant-basse)
- Jeff Hanneman (guitare)
- Kerry King (guitare)
- Paul Bostaph (batterie)


1. Killing Fields
2. Sex Murder Art
3. Fictinnal Reality
4. Dittohead
5. Divine Intervention
6. Circle Of Beliefs
7. Ss-3
8. Serenity In Murder
9. 213
10. Mind Control



             



1999 - 2019 © Nightfall.fr - Comment Soutenir Nightfall ? - Nous contacter - Webdesign : Inox Prod