Recherche avancée       Liste groupes



      
THRASH METAL  |  STUDIO

Commentaires (4)
L' auteur
Acheter Cet Album
 

 

1983 Show No Mercy
1984 Haunting The Chapel
  Live Undead
1985 Hell Awaits
1986 Reign In Blood
1988 South Of Heaven
1990 Seasons In The Abyss
1991 Decade Of Aggression
1994 Divine Intervention
1996 Undisputed Attitude
  Live Intrusion
1998 Diabolus In Musica
2001 God Hates Us All
2003 War At The Warfield
  Soundtrack To The Apocal...
2004 Still Reigning
2006 Christ Illusion
2009 World Painted Blood
2013 B-sides & Rarities
2015 Repentless
 

- Style : Metallica, Megadeth, Annihilator

SLAYER - Reign In Blood (1986)
Par ERWIN le 28 Avril 2016          Consultée 1249 fois

Infernal ! C'est ce que tous les jeunes metalheads ont pensé en observant pour la première fois la cover de reign in blood. L'adéquation entre une pochette et le contenu musical d'une oeuvre atteint rarement la perfection. Ici cependant, on peut légitimement dire que le légendaire artwork de Larry Carroll, inspiré de Bosch, colle à merveille au magnus opus de SLAYER. On y retrouve le grand cornu et au grès des détails - ? - notre brave pape de l'époque, un certain dictateur nazi, ce bon Paulo Macca et notre saigneur Djizeus, qui va devenir un habitué des lieux. De quoi plaire à tout le monde, n'est-il pas ? Musicalement, il faut bien entendu s'attendre à en prendre plein la tronche. Les quatre affreux de LA ont largement déblayé le terrain lors de leurs deux premiers albums. Let's go to hell ! Aux manettes officie le génial Rick Rubin, l'homme qui vient de donner au rap ces premières lettres de noblesse en associant RUN DMC et AEROSMITH.

On rentre direct dans la vif du sujet avec "Angel of death", qui restera sans doute à jamais le grand classique du groupe. Une composition made in Hanneman plus alambiquée qu'à l'ordinaire, une portion speed thrash propre à étriper un troupeau de boeufs, suivie par un long break de toute beauté qui voit les deux gratteux distiller un riff phénoménal de puissance et échanger leurs soli habituels avec une méchanceté ultime. Le sujet traite des expérimentations ignobles de Mengele perpétrées sur les déportés juifs à Auschwitz, c'est gai, oui ! Mais pas de quoi tirer la sonnette d'alarme en termes de message politique, Jeff ne fait que raconter un fait historique, et nulle part n'en fait l'apologie, loin de là ! L'autre classique de la livraison, encore par Hanneman, est sa conclusion : "Raining blood" - avec un joli jeu de mot sur le titre de l'album -, qui présente grosso modo les mêmes qualités, une charge de panzer division plusieurs années avant MARDUK ! "Il pleut du sang" reste encore aujourd'hui un inamovible des sets de SLAYER en concert, et il y a de quoi !

"Altar of sacrifice" est une autre berceuse particulièrement réussie, tous les ingrédients propres à SLAYER y jonchent le sentier non balisé qu'est cette tuerie. Kerry nous y cingle les oreilles tout du long à grands coups de tremolos picking qui collent merveilleusement au style apocalytique du groupe. Le diptyque qu'elle forme avec la plus sinueuse "Jesus saves" est de toute beauté. Hanneman y déploie toute sa science mélodique en contrepoint du vortex rythmique totalitaire créé par Kerry. On retrouve d'ailleurs notre bouseux clouté sur "Piece by piece" dans laquelle on n'a pas d'autre choix que de s'incliner devant la toute puissance de son riff !

Les chevauchées impitoyables se succèdent avec frénésie telle "Epidemic", ses breaks et ses soli psychiatriques. "Criminally insane" reste le pied au plancher, ça fuse dans tous les sens et de ce strict point de vue, on ne peut daigner l'incroyable efficacité qui se dégage de l'album. "Postmortem" continue dans cette voie, mais comme son nom semble l'indiquer, me laisse un peu froid,et je dois admettre que je m'ennuie quelque peu sur "Necrophobic" que j'aurais souhaité un poil moins raide, le chant de Tom Araya y est trop rapide à mon goût. Puis "Reborn" bourrine, viole, tronçonne et décapite dans tous les sens !

On a fait le tour ! Les thèmes véhiculés par SLAYER seront essentiels pour l'émergence des courants extrêmes. La musique toutefois est un thrash metal de haute volée sans compromission, inégalé jusqu'à présent en terme de déchaînement de violence. A ce titre, et malgré quelques titres légèrement en deça qui lui auraient valu théoriquement plus de sévérité, Reign in blood reçoit, conformément à son statut de supra classique, la note maximale autant pour des raisons historiques qu'artistiques.

A lire aussi en HARD ROCK par ERWIN :


DEF LEPPARD
High'n''dry (1982)
Haut et sec...efficace !




Devin TOWNSEND
Z² - Dark Matters (2014)
Le retour de Ziltoïd !

(+ 2 kros-express)

Marquez et partagez





 
   ERWIN

 
  N/A



- Tom Araya (chant-basse)
- Jeff Hanneman (guitare)
- Kerry King (guitare)
- Dave Lombardo (batterie)


1. Angel Of Death
2. Piece By Piece
3. Necrophobic
4. Altar Of Sacrifice
5. Jesus Saves
6. Criminally Insane
7. Reborn
8. Epidemic
9. Postortem
10. Raining Blood



             



1999 - 2018 © Nightfall.fr - Comment Soutenir Nightfall ? - Nous contacter - Webdesign : Inox Prod