Recherche avancée       Liste groupes



      
THRASH METAL  |  STUDIO

L' auteur
Acheter Cet Album
 

 

1983 Show No Mercy
1984 Haunting The Chapel
  Live Undead
1985 Hell Awaits
1986 Reign In Blood
1988 South Of Heaven
1990 Seasons In The Abyss
1991 Decade Of Aggression
1994 Divine Intervention
1996 Undisputed Attitude
  Live Intrusion
1998 Diabolus In Musica
2001 God Hates Us All
2003 War At The Warfield
  Soundtrack To The Apocal...
2004 Still Reigning
2006 Christ Illusion
2009 World Painted Blood
2013 B-sides & Rarities
2015 Repentless
 

- Style : Metallica, Megadeth, Annihilator

SLAYER - God Hates Us All (2001)
Par ERWIN le 10 Juin 2016          Consultée 715 fois

Il y a des génies du marketing ! Ouais, la sortie du SLAYER a coïncidé avec la chute des tours du World trade center le 11 septembre 2001. Enorme, non ? D'ailleurs, cette bible souillée par le nom du groupe et dégoulinante de sang... Bien vu les gars ! Elle serait pas revendiquée par Oussama elle aussi ? Du coup, comme vous vous en doutez, la release party n'a pas eu tellement de retombées, bah non... On est resté un peu dans l'expectative, on est même passé carrément à côté, c'est ballot ! Serait-ce la raison du républicanisme exacerbé affiché par le gentil chauve tatoué aujourd'hui ? Je rigole, c'était de naissance bien entendu. Bref, question technique de vente, pas l'extase. Voyons donc à quoi ressemble le contenu de ce neuvième opus, enregistré sur les terres de Bryan ADAMS : les warehouse studios. Souvenons nous juste que le dernier opus en date n'avait pas marqué l'histoire de la musique d'un pentagramme indélébile, loin s'en faut !

Cette fois, Kerry a pris le contrôle presque total des charmants lyrics qui parsèment notre opus, ça cause de meurtre, de viol, de souffrance. Oui c'est charmant comme dans un five o clock tea. Jeff qui n'est pas en reste axe tous ces textes sur l'idée de limite meurtrière... "A partir de quand devient-on un tueur ? Voilà voilà et Tom, pour tout équilibrer dans la finesse, s'est lui penché sur les grandes biographies des tueurs en série ricains. Finalement, le titre de l'album n'a rien de ridicule !

Comme à l'accoutumée, les compos de Jeff sont les plus marquantes. Tom s'arrache la voix sur les "God hates us all" du "Darkness of Christ" d'ouverture. On est préviendu, le massacre reprend là où il s'était arrêté ! Puis on lance les opérations avec un "Disciple" surpuissant qui a le mérite de resituer au mieux les quatre affreux de LA. Un thrash de superbe extraction qui va rassurer tous les palmipédes amoureux de chauve tatoué ! En revanche, si "God send death" est assez chouette, "Threshold" me laisse plus froid qu'un des cadavres du frigo d'Ed Gein, et l'ambiance délétère de "Deviance" manque curieusement de fond.

Contrairement au précédent, c'est cette fois Kerry King qui a le plus participé à l'écriture des morceaux. Et bien sur, les tueries en blinding speed sont toujours de mise, bah oui ! "New faith" est bien méchante et "Exile" ou "War zone" sont de bons prétextes à pogo extrèmes, mais elles manquent quelque peu de finesse, voyez-vous. Je sais les gars, il y en a qui aiment, et je mérite la damnation éternelle pour oser proférer de telles élucubrations ! Plus loin, le "chant" de Tom sur "Seven faces" est original, mais la mélodie tourne en rond sans me convaincre et le fameux "Payback" me refile plus de maux de crâne qu'autre chose, même si le bridge est une vraie tuerie. La seule compo de Kerry qui mérite donc ici la postérité est la superbe "Here comes the pain" au rythme forgé par les dieux du metal eux-mêmes, pas de doute ! Le refrain marque au fer rouge quiconque l'entendra après une seule écoute, je confirme ! La classe !

L'album recèle toutefois un classique, cosigné par les deux faux jumeaux. La terrible "Bloodline" accompagnée de sa vidéo très réussie. On remarquera immédiatement l'exceptionnelle assise créée par la batterie de Bostaph, le riff phénoménal qui détruit tout sur son passage. Rien n'est plus fort que SLAYER lorsque le groupe touche au sublime ! Les versions live sont toutes plus dantesques les unes que les autres. Ouf ! Ca faisait longtemps !

Au final, je penche pour une note de 2,5 arrondie à la note supérieure pour la présence lumineuse de "Bloodline" ainsi que celles à des degrès légèrement moindres de "Here comes the pain" et "Disciple". On est mieux, enfin ! Un soupçon d'air pestiféré dans ce monde trop bien réglementé ! Ce neuvième opus rend aux massacreurs un statut digne de leur légende. Le combat sera toutefois rude pour la suite, on le devine aisément !

A lire aussi en HARD ROCK par ERWIN :


DEF LEPPARD
Pyromania (1983)
Classique du hard rock.




Gary MOORE
We Want Moore (1984)
Roi de la gratte


Marquez et partagez





 
   ERWIN

 
  N/A



- Tom Araya (chant-basse)
- Jeff Hanneman (guitare)
- Kerry King (guitare)
- Paul Bostaph (batterie)


1. Darkness Of Christ
2. Disciple
3. God Send Death
4. New Faith
5. Cast Down
6. Threshold
7. Exile
8. Seven Faces
9. Bloodline
10. Deviance
11. War Zone
12. Here Comes The Pain
13. Payback



             



1999 - 2018 © Nightfall.fr - Comment Soutenir Nightfall ? - Nous contacter - Webdesign : Inox Prod