Recherche avancée       Liste groupes



      
THRASH METAL  |  STUDIO

Commentaires (3)
L' auteur
Acheter Cet Album
 

 

1983 Show No Mercy
1984 Haunting The Chapel
  Live Undead
1985 Hell Awaits
1986 Reign In Blood
1988 South Of Heaven
1990 Seasons In The Abyss
1991 Decade Of Aggression
1994 Divine Intervention
1996 Undisputed Attitude
  Live Intrusion
1998 Diabolus In Musica
2001 God Hates Us All
2003 War At The Warfield
  Soundtrack To The Apocal...
2004 Still Reigning
2006 Christ Illusion
2009 World Painted Blood
2013 B-sides & Rarities
2015 Repentless
 

- Style : Metallica, Megadeth, Annihilator

SLAYER - Seasons In The Abyss (1990)
Par ERWIN le 8 Mai 2016          Consultée 1043 fois

1990... Le pouvoir du thrash metal bat son plein. Pas de mode non, mais les metalleux sont à fond derrière le Big Four. J'en veux pour preuve la mega-tournée des Clash of the titans en compagnie de MEGADETH, SUICIDAL TENDENCIES et TESTAMENT. SLAYER mène le combat, certes le rythme s'est ralenti sur South of Heaven, mais pas la moindre compromission en vue. Rick Rubin toujours aux manettes de la poule aux oeufs d'or, les quatre affreux remettent le couvert avec ce cinquième opus. La pochette hideuse mais hypnotique envoie bien le mazout et nous colle illico dans l'ambiance... Si on pensait en avoir terminé avec les soucis auditifs, détrompez-vous, on s'apprête à nouveau à en prendre plein les esgourdes.

Du classique ? Pas au pied de la lettre, mais de l'incandescent, du malsain, du crameur d'églises, du dépeceur de corps, y'en a partout ! Cachez-vous les amateurs de prog, vos charmantes petites oreilles risquent fort de finir cramoisies dans l'infernale bolognaise sanguinolente de cet album !

Alors le titre éponyme "Seasons in the abyss" assorti de sa fabuleuse video shooté à l'ombre des pyramides de Gizeh, sur le sable sacré égyptien ? Traumatisante ! Dégoulinante de violence, un sommet du genre ! Le chant d'Araya, pas extrême pour deux sous, véhicule merveilleusement l'agression permanente qu'est le groupe californien, ce refrain chanté est une bombe ! Le boulot abattu par le drumgod Dave Lombardo à la batterie est titanesque ! Et miracle, on se surprend à remarquer les soli de Jeff comme de Kerry - bah ouais, les leçons ça marche ! -, judicieux et frénétiques comme on les aime. Bref ça débute bien ! Et c'est tant mieux car on ne s'arrête pas là en termes de standards : "Dead skin mask" déboule à 2 à l'heure avec son rythme tressautant, une merveille d'efficacité à la déchéance éternelle des tueurs en série. Une fois écouté, ce refrain terrible ne vous lâchera plus jamais. Ces deux monstres sortent de la gratte d'Hanneman.

L'opus est le parfait croisement de la violence déchaînée de Reign in Blood et de la maîtrise hystérique de South of Heaven. Un hybride proche de la perfection, la recette magique à fond ! Alors les chevauchées en mode "Blinding speed" sont bien là : à commencer par la sauvage "War ensemble" qui nous fout à poil dans le chaudron des sorcières, c'est brûlant ouais ! "Spirit in black" déboule ensuite comme un bulldozer qui se prendrait pour une formule 1. "Born of fire" est à peine moins efficace tandis qu'"Hallowed point" est carrément trop rapide pour moi, pas assez de mélodie, trop de baston gratuite. Ouais je sais, je suis trop vieux pour ces conneries, c'est ça que vous pensez, bande de djeuns ? Bah, nul doute que les amateurs apprécieront !

Dans les mid tempo qui se font l'écho de l'album précédent, nous avons l'écrasante "Expendable youth", proposée par Kerry qui tire remarquablement son épingle du jeu. Quel riff ! Puis le pas encore tatoué mais toujours chevelu amorce "Skeletons of society", titre superbe qui n'est pourtant guère plébiscité par les fans, mais qui arrache bien la gueule. Le chant doublé d'Araya très apprécié par Rubin sur "Temptation" ne me séduit pas trop en revanche, toutefois le bridge rattrape pas mal cette faute de goût.

Cette impression latente d'être épié en permanence par un tueur en série en écoutant cette bombe est tout à fait rafraîchissante. Les gars, mettez donc ces berceuses à votre moitié pour qu'elle se colle à vous le soir dans la pénombre, ça doit le faire ! Si c'est pour draguer par contre, je déconseille vivement, en tout cas au premier rendez-vous ! Seasons souffre clairement de la présence de quelques titres en deçà. Kerry et Jeff sont ici au pinacle de leur talent de compositeurs, les classiques qui émaillent cet opus en sont la preuve éclatante ! Je ne mets que 4, mais un 4 énorme digne des plus beaux 5.

A lire aussi en HARD ROCK par ERWIN :


Devin TOWNSEND
Z² - Sky Blue (2014)
Sous le ciel bleu de Devin

(+ 1 kro-express)



LED ZEPPELIN
I (1969)
Krakatoa

(+ 4 kros-express)

Marquez et partagez





 
   ERWIN

 
  N/A



- Tom Araya (chant-basse)
- Jeff Hanneman (guitare)
- Kerry King (guitare)
- Dave Lombardo (batterie)


1. War Ensemble
2. Blood Red
3. Spirit In Black
4. Exendable Youth
5. Dead Skin Mask
6. Hallowed Point
7. Skeletons Of Society
8. Temptation
9. Born Of Fire
10. Seasons In The Abyss



             



1999 - 2018 © Nightfall.fr - Comment Soutenir Nightfall ? - Nous contacter - Webdesign : Inox Prod