Recherche avancée       Liste groupes



      
PUNK HARD CORE  |  STUDIO

Commentaires (7)
L' auteur
Acheter Cet Album
 

 

1983 Show No Mercy
1984 Haunting The Chapel
  Live Undead
1985 Hell Awaits
1986 Reign In Blood
1988 South Of Heaven
1990 Seasons In The Abyss
1991 Decade Of Aggression
1994 Divine Intervention
1996 Undisputed Attitude
  Live Intrusion
1998 Diabolus In Musica
2001 God Hates Us All
2003 War At The Warfield
  Soundtrack To The Apocal...
2004 Still Reigning
2006 Christ Illusion
2009 World Painted Blood
2013 B-sides & Rarities
2015 Repentless
 

- Style : Metallica, Megadeth, Annihilator

SLAYER - Undisputed Attitude (1996)
Par ERWIN le 14 Mai 2016          Consultée 1035 fois

Je ne sais pas ce qui s'est passé dans les petits neurones de Jeff et Kerry lorsqu'ils ont décidé en 96 de pondre un album de reprises. Tout allait bien pourtant. Au départ, nos braves gars voulaient tenter le coup de la reprise houblonnesque de classiques du heavy genre JUDAS PRIEST ou DEEP PURPLE, voyez le genre. Or, vu le niveau requis, j'imagine que les maigres compétences du trio en matière technique se sont rapidement révélées désastreuses pour cette tache - Vous remarquerez que je n'inclus pas Bostaph dans le lot, le gars sait utiliser un kit ! -. Du coup, boum badaboum surprise ! On va plutôt exploser la tête de tout le monde en reprenant des trucs oubliés de punk joué en surmultiplié. La suggestion du chauve fait se marrer le blondin et voilà comment ce navrant opus nous parviendra. Ah, et pour la pochette, regardez bien, les gars, c'est un premier rang de concert en négatif, pas un test de Rorschach !

Alors c'est dit ! Du blinding speed dans tous les sens avec pour commencer les trois reprises de VERBAL ABUSE, qui vont vous filer rapido des maux de crâne, c'est moi qui vous le dis. "Disintegration/Free money" et "Verbal abuse/Leeches" introduisent l'album avec toute la violence déchaînée dont SLAYER est capable, ce qui n'est pas peu dire. "I Hate you" est en revanche une vraie bombinette Punky qui défonce bien les neurones. Point n'est besoin de passer la vitesse de la lumière pour être efficace, voyez ! On a aussi du MINOR THREAT nom de dieu... Mais on n'a guère le temps de profiter des 1 minute 7 secondes de "Guilty of being white"... Et si "Filler/I don't want to hear it" dépote bien, on remarque toutefois que notre brave Tom Araya s'arrache plus la gueule que sur aucun des albums précédents de SLAYER, c'est tout de même un comble même si le groupe de Ian Mckaye n'avait rien d'un combo de fleuristes.

Le TSOL "Abolish government/Superficial love" est légèrement plus calme et rythmée, ce qui nous donne la possibilié d'en profiter un peu plus. De la bonne baston quoi, on se fait tabasser à la main au lieu d'une barre de fer. On s'arrétera sur le "Spiritual law" des DI avec parcimonie, alors que le cultissime "Richard hung himself" sera une bonne source de rigolade si vous vous penchez sur les paroles. "Mr Freeze" est véritablement révélateur d'une des influences principales des massacreurs. Le groupe original DR KNOW, c'était de vrais dégénérés bons pour l'asile. Les rythmiques tronçonneuses et les soli tremolos semblent bien sortir de là.

Ah du connu avec le "Violent pacification" des potes de DRI... Tout de même ! "Enfin", j'ai envie de dire ! On cesse de s'en prendre plein la gueule pour pas un rond pendant quelques secondes en tout cas. Quand à dire que le groupe de crossover aura été une influence pour eux, cela me semble peu probable. Mais que nos joyeux drilles joviaux aiment ça, on n'en doute pas. Et enfin, un classique... Mais oui ! Ce bouseux dégénéré de Kerry écoutait donc parfois de la vraie musique ? A moins que ce ne soit Jeff finalement ? Bref, voici une version prénommée "I'm gonna be your god" de "I wanna be your dog" des STOOGES. Ne vous emballez pas, c'est une version de SLAYER hein, donc deux fois plus rapide que l'originale, et avec le grand chanteur qu'est Tom au Micro, forcément ça coupe un peu les effets. Ce titre correspond mieux à nos attentes, c'est sûr, mais n'est pas Joan JETT qui veut, allez !

Les titres composés par Hannemann et Rocky George de SUICIDAL TENDENCIES dans les années 83/84 au sein de leur projet PAP SMEAR trouvent ici enfin leur place, c'est les amateurs du blondin qui vont y trouver leur bonheur ! C'est donc plus lent, plus metal... Enfin tout est relatif, la fin reste bien époumonante sur "can't stand you" et "DDAM" ne fait pas vraiment dans la sophistication en passant tel un boulet de canon sur l'opus. Voilà voilà, cet album n'aurait au final aucune chance de me plaire s'il n'y avait une petite perle sournoisement glissée par le futur sympathique chauve tatoué. Un joli patronyme cette "Gemini", écrasante de lourdeur pachydermique, celle qu'on aime chez SLAYER ! Ah ouais, comme c'est bon, comme ça fracasse ! Ma foi, cela valait le coup d'attendre pour encaisser cet uppercut du dernier instant !

Bon, c'était l'album de reprises punk de SLAYER, parce qu'ils ne parvenaient pas à rendre justice aux classiques du Metal... Je ne sais qu'en penser. On sent bien les influences évidemment, même si les versions originales sont systématiquement moins méchantes. Cet album ne vaut donc que pour le seul titre de SLAYER ici proposé : "Gemini", et comme il m'est arrivé de le dire parfois, un titre ne peut faire un album. Vous savez ce qu'il vous reste à faire !

A lire aussi en HARD ROCK par ERWIN :


SLAYER
Seasons In The Abyss (1990)
Vivement déconseillé pour la drague




BLACK SABBATH
Sabotage (1975)
Sommet du heavy

(+ 2 kros-express)

Marquez et partagez





 
   ERWIN

 
  N/A



- Tom Araya (chant-basse)
- Jeff Hanneman (guitare)
- Kerry King (guitare)
- Paul Bostaph (batterie)


1. Disintegration
2. Verbal Abuse/leeches
3. Abolish Government/superficial Love
4. Can't Stand You
5. Ddcam
6. Guilty Of Being White
7. I Hate You
8. Filler/i Don't Want To Hear It
9. Spiritual Law
10. Mr Freeze
11. Violent Pacification
12. Richard Hung Himself
13. I'm Gonna Be Your God
14. Gemini



             



1999 - 2018 © Nightfall.fr - Comment Soutenir Nightfall ? - Nous contacter - Webdesign : Inox Prod