Recherche avancée       Liste groupes



      
POP-AMBIANT  |  STUDIO

L' auteur
Acheter Cet Album
 


Sarah BRIGHTMAN - Dreamchaser (2013)
Par MARCO STIVELL le 18 Mai 2016          Consultée 1349 fois

Si l'activité de Sarah BRIGHTMAN s'est ralentie de façon nette depuis plusieurs années, c'est parce que la demoiselle, ayant atteint la cinquantaine désormais, s'est attelée à un grand projet. En collaboration avec des scientifiques et astronautes de l'ISS (International Space Station), elle s'immerge totalement dans les tests et expérimentations qui ont pour but de l'envoyer dans le firmament, afin qu'elle soit le premier être humain à donner un concert au milieu des étoiles ! Les fans pouvaient suivre l'avancée via sa page Facebook. Un défi superbe, à son image, mais qu'elle abandonnera finalement, au prix de longs efforts de préparation.

Dreamchaser, son album de 2013, est inspiré par le futur voyage. Un nouveau producteur se substitue à Frank Peterson, rompant ainsi une collaboration de vingt ans. C'est Mike Hedges en personne ; THE CURE, SIOUXSIE AND THE BANSHEES, U2, LUSH, TEXAS, TRAVIS, MANIC STREET PREACHERS... Ce monsieur spécialiste du rock aérien, pop ou underground, diversifie encore sa palette auprès de Sarah BRIGHTMAN, soprano à l'univers onirique, aux sonorités claires et aux chansons peu basiques.

L'intérêt du travail est là, lorsqu'on sait que Hedges a souvent oeuvré pour les bruits de guitare rageurs, même pour de la pop légère, TEXAS par exemple. Que dire alors de THE CURE, SIOUXSIE et LUSH ? Il fait en sorte de laisser tout cela derrière et de concocter un son fidèle à ce que veut Sarah, tout en se démarquant de Peterson.

C'est une réussite franche, pour une première ! L'attrape-rêves, "dreamchaser" en anglais, est un des plus beaux disques de Sarah qui avait sans doute besoin d'un nouveau souffle. Créant un parallèle avec l'album La Luna (2000), ce nouveau disque révèle des ambiances célestes, feutrées et magistrales, bien que la réalisation soit différente par rapport à d'habitude.

Aucune nervosité dans ce projet, il s'adresse à tout auditeur qui souhaite planer à l'écoute d'une voix de femme toujours plus belle, qui donne l'impression de vouloir s'envoler comme elle le fait sur sa reprise de "Glósóli". Le texte de SIGUR RÓS est modifié en paroles anglaises écrits par Chris Difford (SQUEEZE). L'auditeur peut comprendre le sens de la démarche de la chanteuse et du producteur, au travers de reprises guère révolutionnaires et un son allégé, rendu accessible, que le morceau vienne du post-rock, du rock alternatif, de la dream-pop, de la pop tout court.

On retrouve ainsi, à la suite, les superbes "Venus and Mars" de Paul McCARTNEY, "One Day Like This" d'ELBOW et surtout "Eperdu" des COCTEAU TWINS, que Sarah transcende à sa manière. Bien sûr, il sera toujours aisé de comparer les originaux et ces interprétations plus émouvantes que réellement surprenantes. L'intérêt est d'apprécier la façon dont l'ensemble est conceptualisé, eu égard au thème choisi. Le voyage dans l'espace devient un plaisir inouï, trouvant un climax à partir de "Breathe Me", reprise de SIA, jusqu'à "Eperdu".

Nimbées d'arrangements symphoniques, les chansons se suivent, alternent sans oublier les répertoires non-actuel et contemporain (GORECKI, RIMSKY-KORSAKOV). On pourrait formuler des réserves concernant une voix parfois trop en retrait ("B612"), le manque de prise de risques en termes de compositions, malgré un sublime "Angel" d'ouverture – quelle beauté, quelle délicatesse ! -. Cependant, pour l'atmosphère et vu d'ensemble, Dreamchaser est l'album le plus osé de Sarah depuis... Fly, en 1995 !

Il suffit de lui donner plus qu'une seule chance, et bien entendu, de se laisser porter. D'ailleurs, en tant que fan de Mike OLDFIELD, le final est d'une classe incroyable. "Closer" sample la ligne de basse du final de la première partie de Tubular Bells (entre autres éléments du même morceau), pour un titre pop-électronique lent où la belle puise autant dans ses notes graves qu'aiguës, avec un esprit incantatoire. Rien que pour ça, on ne va pas se priver !

A lire aussi en POP par MARCO STIVELL :


Sarah BRIGHTMAN
La Luna (2000)
Concept-album sur la lune




Sharon CORR
Dream Of You (2010)
Et le rêve devint réalité...


Marquez et partagez





 
   MARCO STIVELL

 
  N/A



Non disponible


1. Angel
2. One Day Like This
3. Glósóli
4. Lento E Largo From Symphony N° 3, Op. 36
5. B612
6. Breathe Me
7. Ave Maria
8. Éperdu
9. A Song Of India
10. Venus And Mars
11. Closer



             



1999 - 2024 © Nightfall.fr V5.0_Slider - Comment Soutenir Nightfall ? - Nous contacter - Webdesign : Inox Prod