Recherche avancée       Liste groupes



      
POWER POP  |  E.P

L' auteur
Acheter Cet E.P
 


 

2010 Opus Eponymous
2013 Infestissumam
  If You Have Ghost
2015 Meliora
2016 Popestar
2017 He Is
  Ceremony And Devotion
2018 Prequelle
 

- Style : Blue Öyster Cult, Uriah Heep, Black Sabbath

GHOST - If You Have Ghost (2013)
Par LONG JOHN SILVER le 17 Septembre 2016          Consultée 611 fois

La communication est fondamentale. Rien ne doit être laissé au hasard. Je vous rappelle que l’Antechrist est désormais des nôtres, c’était annoncé dans Opus Eponymous. Malicieusement, le pays du soleil levant avait recueilli un message supplémentaire qui ressemblait furieusement à une confirmation. Déjà par le biais d’une reprise, soutirée dans le répertoire du plus grand groupe pop de la création, l’opportunément nommée « Here Comes The Sun »*. Les gros malins. Ils avaient poussé jusqu'à jouer vêtus de blanc, juste avant d'accueillir le prince des ténèbres. La symbolique est impeccable, précise. Implacable. Elle confirme les craintes. La pochette de If You Have Ghost emprunte au Nosferatu de Murnau**, si ce n’est que le pape maléfique ne s’apprête pas à accoster à Douvres, mais plutôt à proximité de Hollywood. La fameuse "usine à rêves", là où s'impressionnent les mythes. Il est entouré par ses goules, à la fois ses cerbères et en charge de l'avoir à l'oeil. Le disque, produit par l’inévitable Dave Grohl, a été enregistré aux States, comme et dans la foulée de Infestissumam. Pour battre le fer, faire parler. On note une nouvelle fois l’opportunisme du Malin : le coup (rituel) des reprises, le format EP, le choix de son producteur***. Le calendrier évidemment****. Tout cela participe à un plan savamment ourdi. Pour interpeler. Frapper les esprits pas nécessairement innocents.

Ainsi soit cet EP de Covers. Papa Emeritus II se doit de convaincre son maître, il se prosterne ouvertement devant lui en détournant « I’m A Marionette » de ABBA. Le pape est un (sinistre) pantin, donc. Au moins lui le reconnaît, contrairement à plein de politiques. On reste en Suède avec un « Crucified » - Comment dit-on déjà ? Opportuniste ? -, repris à ARMY OF LOVERS, une formation déviante de pop dance floor qui connut la censure MTV, en raison de textes portés sous la ceinture. Chose qui constitue hérésie. Avec « Waiting For The Night », on tape dans l’exquis. C’est bien connu, les métalleux sont en vrai des mauviettes qui adulent DEPECHE MODE. Qui leur donnerait tort par ailleurs ?

Même si on n’est pas trop porté sur la religion, du moins sur sa stricte application, on n’en reste pas moins féru de théologie. On a beau nous faire comprendre que l'Enfer est peuplé d'allumeuses, on aimerait s'enthousiasmer davantage. De ces trois covers qui sonnent power pop, dans la lignée des FOO FIGHTERS, celle d’ABBA est la plus convaincante. Les deux autres s’étirent sans trop remuer la bête qui sommeille en nous. De même, on nous gratifie d’une version live de « Secular Haze », c’est sympathique (for the Devil). Mais c’est uniquement placé là pour frustrer l’auditeur. Moins sympa. De tout cela le Diable n’a cure, les courbettes de ses sbires l’amusent, cependant il sait que le bon peuple a plus besoin de vibrer ici bas que d'hypothétiques vierges dans l'au-delà. Rien ne remplace l'expérience.

C’est pourquoi, il a déniché pour ses disciples une chanson de Roky Erickson, un ex 13th FLOOR ELEVATOR, à la carrière plutôt confidentielle. Le fait que le nom du songwriter texan soit de consonance scandinave ne doit rien au hasard, l’archange de la nuit avait tout calculé. Le fait également que ledit Roky a été porté sur l’occultisme non plus. C’en devient un prophète. « If You Have Ghosts », puisque voilà l’affaire, est une chanson spécialement écrite pour GHOST. Par Roky. Si, si. Ensuite, il a patiemment attendu que son maître le récompense en la faisant s'illuminer par ses meilleurs artificiés. La version qu’il enregistre en 1981, pour l'album The Evil One, ressemble quasiment à une démo comparée à l'affabulation lunaire qu’en extrait GHOST en 2013. Roky jouait du rock garage, GHOST vise les cathédrales. Et ça marche ! Ce vrai faux EP de reprises ne doit sa justification qu’à ce seul titre, celui qui ouvre un objet qui doit – opportunément donc- son nom à cette chanson. Avant râpeuse et angulaire, aujourd’hui lisse et polie, dont surgit un joyau pop resplendissant. Ah, ces chœurs !

GHOST, comme autrefois Alice COOPER, nous expose devant un miroir, en négociant sur le fil du rasoir. C'est délicat de leur part. Ce EP contient un wonder hit, suivi de quatre instants apocryphes. Ce qui semble chiche tout de même, pas assez vil pour mériter l'éternité. Prenons le comme une récréation, ainsi chaque fois qu'avanceront les ténèbres, on organisera des messes rock'n'roll dantesques avec des light show éblouissants. Le malin continuera alors de semer l’ivraie. Jusqu’à l’Apocalypse.

* Ce titre figure en bonus sur les éditions japonaises du premier album de Ghost
** Film allemand (muet) de 1922, adapté du roman Dracula
*** Et musicien additionnel, Dave joue sur trois titres
**** Le EP est sorti fin 2013, au moment de Thanksgiving, alors que la popularité du groupe s'accroît aux States grâce à Infestissumam publié 7 mois auparavant pas loin de la période pascale

A lire aussi en ROCK par LONG JOHN SILVER :


Les VARIATIONS
Take It Or Leave It (1973)
Les sentiers de la gloire




Pat BENATAR
Wide Awake In Dreamland (1988)
En pleine tête


Marquez et partagez





 
   LONG JOHN SILVER

 
  N/A



- Papa Emeritus Ii (voix de son maître)
- 5 Goules Acrimonieuses (haute fidélité)
- Dave Grohl (guitare sur 1, batterie sur 2 et 4, percussions su)
- Derek Silverman (orgue sur 1 et 4, piano sur 3)
- Jessee Greene (violon et violoncelle sur 1)


1. If You Have Ghosts (roky Erickson)
2. I'm A Marionette (abba)
3. Crucified (army Of Lovers)
4. Waiting For The Night (depeche Mode)
5. Secular Haze (version Live)



             



1999 - 2018 © Nightfall.fr - Comment Soutenir Nightfall ? - Nous contacter - Webdesign : Inox Prod