Recherche avancée       Liste groupes



      
AMBIENT  |  STUDIO

L' auteur
Acheter Cet Album
 


 

- Style : Steve Roach , Eno Moebius Roedelius
- Membre : Robert Wyatt , Jon Hassell , Quiet Sun, Jon Hassell / Brian Eno , Brian Eno & David Byrne, Eno/cale, Roxy Music, David Bowie
- Style + Membre : Harmonia, Cluster, Harold Budd & Brian Eno, Laraaji, 801, Fripp & Eno

Brian ENO - Reflection (2017)
Par WALTERSMOKE le 17 Février 2017          Consultée 418 fois

Connaissez-vous Thursday Afternoon ?

Sorti en 1985, cet album de Brian Eno est une œuvre ambient que l'on peut qualifier de radicale. Ce n'est pas en effet le genre d'album conseillé à qui voudrait découvrir le genre, car le fameux artiste y emploie une approche au minimalisme radical, allant plus loin que tout ce qu'il a fait jusque là, et cela comprend Discreet Music (1975). J'irais même plus loin, en disant que Thursday Afternoon fait partie de ces albums qui sont tout bonnement impossibles à maitriser, même pour un mélomane. Non pas qu'il n'y pas moyen d'y arriver, mais tout simplement parce que la démarche est inutile et/ou impertinente en ce qui le concerne. Thursday Afternoon est un album qui, tout en restant agréable à l'oreille d'un point de vue musical, dépasse la notion de musique pour (tenter de) saisir le son dans une beauté absolue, laissant ainsi libre cours à l'auditeur qui peut faire ce qu'il veut avec. En un mot : Thursday Afternoon est une pierre angulaire de l'ambient, section minimalisme, et n'est pas qu'un simple cédé d'une heure rempli de « musique » chiante.

Ok, très bien. Mais quel rapport avec Reflection ?

Et bien, que Reflection c'est Thursday Afternoon. En moins bien.

Attention, l'idée n'est pas forcément de comparer brutalement ces deux opus que 32 ans séparent, non non. Mais les deux optant pour la même démarche, il n'est pas incongru de les rapprocher pour en parler. Reflection, donc, est le dernier opus en date de Brian Eno. Sorti dès le début de janvier 2017, il montre ce dernier partant de nouveau dans la veine de l'ambient minimaliste. Un album qu'on peut, avant même d'avoir commencé l'écoute, qualifier de... très noir, avec sa pochette visiblement prise de nuit, avec un appareil photo très mal réglé – pour info, c'est une photo d'Eno qu'on est censé pouvoir voir. Peut-être qu'il y a un message derrière, ou pas... Qu'importe. Quant à la musique en elle-même, et bien, Reflection est un album monopiste de 54 minutes, proposant une nouvelle fois un ambient minimaliste. C'est loin d'être la première fois dans la discographie d'Eno, même en excluant tout ce qu'il a conçu pour des installations artistiques : outre Thursday Afternoon, on peut également citer Lux (2012), son antépénultième disque solo à ce jour.

Sauf que contrairement à Lux, qui offrait quelques petites variations au piano, Reflection prend le parti de vraiment virer sur un ambient minimaliste radical. Tout comme Thursday Afternoon donc, avec comme volonté d'occuper un volume sonore non pas destiné à être captivant, mais à apporter un flux de sensations, voire d'émotions, à l'auditeur tout en se fondant dans l'arrière-plan. Ce qui marchait cependant avec l'opus de 1985 marche beaucoup moins bien avec son descendant. On pourrait invoquer de nombreuses raisons assez faiblardes : la prime au premier arrivant pour Thursday Afternoon, le culte du passéisme en corollaire, que sais-je encore. Toutefois, une bonne raison de regarder Reflection d'un mauvais regard, c'est qu'il n'est que l'expression d'un Brian Eno qui se répète sans innover. Il y avait déjà cette sensation latente sur The Ship (2016), mais au moins Eno tentait des choses intéressantes par moments, sans compter l'ambiance générale. Sur Reflection, en revanche, on est plus loin du compte.

Il y a pourtant un large champ des possibles, même pour un pilier à la carrière déjà bien étoffée comme Eno, dans le domaine de l'ambient. C'est juste dommage de voir qu'il semble préférer dormir sur ses acquis plus qu'autre chose.

A lire aussi en NEW-AGE/AMBIENT par WALTERSMOKE :


FRIPP & ENO
Evening Star (1975)
Un pilier de l'ambient




Hans ZIMMER
Interstellar (2014)
Au fond, je crois que l'univers est rond...

(+ 1 kro-express)

Marquez et partagez





 
   WALTERSMOKE

 
  N/A



- Brian Eno (tout)


1. Reflection



             



1999 - 2017 © Nightfall.fr - Comment Soutenir Nightfall ? - Nous contacter - Webdesign : Inox Prod