Recherche avancée       Liste groupes



      
MEMPHIS SOUL  |  STUDIO

L' auteur
Acheter Cet Album
 

 

- Style : Sharon & The Dap Kings Jones, Barbara & The Browns

Ann PEEBLES - Part Time Love (1971)
Par LE KINGBEE le 7 Mars 2017          Consultée 593 fois

Nous sommes toujours en 1971 et Ann PEEBLES nous sort son troisième disque. Selon certaines encyclopédies et sites discographiques, « Part Time Love » serait en fait le second disque de la chanteuse. Historiquement, ce disque sort juste quelques semaines après « Straight From The Heart », mais soyons aussi bon prince que bon comptable et coupons la poire en deux, ce « Part Time Love » peut faire figure de second album et demi. En effet sur les dix titres de l’album, on nous a refourgué six chansons figurant sur le premier disque « This Is Ann Peebles ». N’y voyez pas là une escroquerie, cette pratique s’opérait de temps en temps et elle n’a jamais tué personne, mais cela mérite d’être signalé.

Commençons donc cette modeste chronique par les titres figurants sur le premier disque en précisant qu’il ne s’agit pas d’alternates, ni de secondes ou troisièmes prises même si les versions se ressemblent parfois, certains accompagnateurs ont changé. On retrouve donc dans cette lessive « Crazy About You Baby », une compo de Sonny Boy Williamson gravée à l’origine pour le label Trumpet, « Give Me Some Credit » un folk country accommodé à la sauce Soul, « It’s Your Thing » le grand classique des Isley Brothers, « Steal Away » titre de Jimmy Hugues gravé pour Fame Records. La ballade « Make Me Yours », œuvre de Bettye Swann pour le label Money Records a connu elle aussi quelques reprises : Shirley Kay et la chanteuse jamaïcaine Phillys Dillon (se sont les mêmes Shirley Kay étant le pseudo de la seconde), Mary Wells massacrée par une orchestration ampoulée et enfin Z.Z. Hill dont le timbre masculin sied moins au morceau. Entre la version originale de Swann et celle d’Ann Peebles l’orchestration fait toute la différence. Terminons cette séance de recyclage par « Solid Foundation » écrit par le futur mari de la chanteuse Don Bryant. A y réfléchir de plus près, le titre de cette chanson pourrait laisser supposer que les deux tourtereaux prévoyaient déjà l’avenir. Bon alors quoi de neuf si les versions se ressemblent autant ? L’orchestration et les arrangements semblent encore plus maîtrisés que sur le premier disque mais surtout la frêle chanteuse semble avoir pris de l’assurance, le chant est plus rageur la chanteuse semble mettre plus de conviction dans ses inflexions et la voix semble plus mature.

Attaquons cette seconde partie par les nouveaux titres et à tout seigneur par « Part Time Love », titre d’ouverture donnant son nom à l’album. Si Ann Peebles avait jusqu’alors fait deux timides apparitions dans les charts, sa relecture enthousiaste de « Part Time Love » * grimpe à la 7ème place des classements R&B en septembre 70. Composé par Clay Hammond, « Part Time Love » a été popularisé par Little Johnny Taylor dans une version bluesy qui décrocha le jackpot avec une place de Numero Un dans les charts durant l’été 63. Oh bien sûr, le titre sera repris entre temps par d’autres (Little Milton, Howard Tate, Johnnie Taylor (aucun lien avec le précédent Taylor) et surtout Clarence Carter pour Atlantic), mais la chanson n’avait jusqu’alors pas connu de relecture aussi intrépide que celle d’Ann Peebles. Curieusement, hormis Lynn White, le groupe Formula V avec la chanteuse Esther Jones, Isaac Hayes dans une version aussi longue que bizarroïde et Sam Moore, plus personne ne reprendra la chanson à la mode Soul ; celle-ci tombera par la suite dans la besace de nombreux bluesmen (Phillip Walker, Otis Rush, Big Jack Johnson).
Outre le hit donnant son nom à l’album, la chanteuse nous propose deux collaborations avec les songwriter Carl Smith et Marshall Jones, bassiste des Ohio Players : le rythmé « I’ll Get Along » bien dans la tradition de Memphis Sound, la voix est superbement rehaussée par les trois choristes et la section cuivre. Si « Generation Gap Between Us » s’avère bien groovy avec sa ligne de basse, certains chorus sont relevés par les cuivres. La chanteuse ne se contente pas ici de … chanter, elle laisse un message sur le fossé des générations, terme populaire et très à la mode dans l’Amérique sixties, suite au « Baby Boom », les chiffres concernant la démographie américaine étaient parlants, la moitié de la population était estimée à moins de 25 ans. La cadence diminue nettement d’un cran avec la ballade « I Still Love You » dans laquelle la chanteuse nous dévoile ses doutes sur une relation amoureuse. Les paroles laissent plus ou moins supposer que cette relation amoureuse est partie jouer au petit soldat au Vietnam, d’où le désespoir et les incertitudes d’un chant plaintif amplifié par un fond d’orgue fortement noueux. Un titre qui annonce une certaine rupture, voir une rainure dans les textes de la chanteuse.
Arrive le moment de mettre une note à ce disque, exercice ardu s’il en est, d’une part parce qu’intrinsèquement l’album n’a guère de faille sinon sa durée (à peine 28 minutes), d’autre part parce que 60% du contenu figurait dans le premier disque de la dame, ce qui fait quand même un sacré paquet.

Ces six doublons coûtent un point au disque, mais les arrangements, l’orchestration, la production, la qualité des titres et le chant auraient mérité une note de 4,5 ramenée ici à 3. Malgré la sévérité de la note, ce disque devrait combler les amateurs de Memphis Soul early 70’s.

A lire aussi en SOUL par LE KINGBEE :


BIG JOHN HAMILTON
How Much Can A Man Take (2006)
Un trésor caché de southern soul sixties.




BARBARA & THE BROWNS
Can't Find Happiness (2007)
Un trésor caché du memphis soul sixties.


Marquez et partagez





 
   LE KINGBEE

 
  N/A



- Ann Peebles (chant)
- Teenie Hodges (guitare)
- Leroy Hodges (basse)
- Howard Grimes (batterie)
- Charles Hodges (orgue)
- Archie Turner (piano)
- Wayne Jackson (trompette)
- Ed Logan (saxophone)
- James Mitchell (saxophone)
- Jack Hale (trombone)


1. Part Time Lover
2. I'll Get Along
3. I Still Love You
4. Make Me Yours
5. It's Your Thing
6. Generation Gap Between Us
7. Crazy About You Baby
8. Give Me Some Credit
9. Steal Away
10. Solid Foundation



             



1999 - 2018 © Nightfall.fr - Comment Soutenir Nightfall ? - Nous contacter - Webdesign : Inox Prod