Recherche avancée       Liste groupes



      
ROCK  |  STUDIO

Commentaires (1)
L' auteur
Acheter Cet Album
 


 

1975 High Voltage
  Tnt
1976 High Voltage (int)
  Dirty Deeds Done Dirt...
  Dirty Deeds Done Dirt Ch...
1977 Let There Be Rock
1978 Powerage
  If You Want Blood....
1979 Highway To Hell
1980 Back In Black
1981 For Those About To Ro...
1983 Flick Of The Switch
1984 '74 Jailbreak
1985 Fly On The Wall
1986 Who Made Who
1988 Blow Up Your Video
1990 The Razors Edge
1992 Live At Donington
  Live
1995 Ballbreaker
2000 Stiff Upper Lip
2001 Stiff Upper Live
2008 Black Ice
2011 Let There Be Rock
2014 Rock Or Bust
 

- Style : The Darkness , Guns N' Roses, The Dead Daisies
- Membre : Dio, The Firm , Asia, Manfred Mann's Earth Band, Uriah Heep
 

 Site Officiel (497)
 Highway To Ac/dc (fan Site) (1232)

AC/DC - Highway To Hell (1979)
Par TOMTOM le 22 Mars 2013          Consultée 867 fois

On devient mature musicalement parlant quand on comprend que Highway To Hell est infiniment au dessus de Let There Be Rock et Back In Black. Il faut bien en être conscient : avec ce disque, la clique d’Angus YOUNG parachève une œuvre commencée dès 1958, année où Link Wray balança son bien inspiré « Rumble ». Deux décennies d’un « high voltage rock ‘n roll » rustaud, carré, où la violence du riff prime sur les improvisations, où le chanteur ne peut plus que hurler les yeux exorbités s’il veut égaler la folie du solo de guitare. Highway To Hell c’est ça : le triomphe du hard « classique », celui de Steppenwolf et de Free, directement branché sur les amplis de Chuck Berry. Quelques temps avant que Maiden y insuffle ses influences progressives, que Judas Priest y ajoute son caractère épique, que Motörhead dépasse la vitesse du son et que Van Halen transforme le tout en show grandiloquent, Highway To Hell est l’ultime cri de ralliement des hardos d’antan, probablement un le plus beau jamais poussé.

Highway to Hell est aussi le meilleur témoignage qu’un groupe à son apogée musicale pouvait nous offrir. Inutile de chipoter, l’intégralité des titres présents ici sont indépassables et donnent à l’album une force de frappe inouïe, celle dont sont pourvus tous les grands disques, de hard ou non. Le producteur Mutt LANGE fait un travail incroyable, tant sur la voix de Bon SCOTT (qui n’a jamais aussi bien rendu que ce sur ce disque) que sur les chœurs hystériques qui l’accompagnent. Les guitares perforent l’air, les rythmes sont irrésistibles, la moindre note des solos de YOUNG est magnifiée.

Avec « Night Prowler », AC/DC tient son chef d’œuvre. Mélange entre « Midnight Rambler » et « The Pusher », il est le blues vicelard ultime, celui qui vous prend aux tripes et ne cesse de les tordre, celui qui vous surexcite les neurones et vous met à genoux. Ultime titre d’un chanteur d’exception aussi, qu’on imagine aujourd’hui roulant à 200 sur l’autoroute de l’enfer, un ignoble rictus sur les lèvres, l’étoile pétillante du rock ‘n roll au fin fond de la rétine.

A lire aussi en ROCK par TOMTOM :


SOUND CITY PLAYERS
Sound City - Real To Reel (2013)
McCartney, Grohl et Homme sont dans un bateau




Rick DERRINGER
All American Boy (1973)
L'ami Rick.


Marquez et partagez





 
   A.T.N.

 
   BAKER
   GEGERS
   TOMTOM

 
   (4 chroniques)



- Bon Scott - Cchant
- Angus Young - Guitare Solo
- Malcolm Young - Guitare Rythmique
- Cliff Williams - Basse
- Phil Rudd - Batterie


1. Highway To Hell
2. Girls Got Rhythm
3. Walk All Over You
4. Touch Too Much
5. Beating Around The Bush
6. Shot Down In Flames
7. Get It Hot
8. If You Want Blood (you've Got It)
9. Love Hungry Man
10. Night Prowler



             



1999 - 2020 © Nightfall.fr - Comment Soutenir Nightfall ? - Nous contacter - Webdesign : Inox Prod