Recherche avancée       Liste groupes



      
POP  |  STUDIO

L' auteur
Acheter Cet Album
 


 

- Style + Membre : Ulvaeus & Andersson
 

 Site Officiel (380)

ABBA - Ring Ring (1973)
Par DARK BEAGLE le 27 Juin 2020          Consultée 191 fois

C’était avant l’Eurovision, avant que "Waterloo" ne fasse un raz-de-marée et propulse nos trois Suédois et notre Norvégienne loin dans les charts et que ne commence une success story qui durera moins d’une décennie, mais dont les chansons continuent encore aujourd’hui à faire le tour du monde. Avant cela, il y avait déjà eu un album, longtemps resté confidentiel parce que pas aussi tubesque que ses petits frères, même si les graines étaient déjà plantées et n’attendaient qu’un soupçon de chance pour germer de façon spectaculaire.

"Ring Ring" pose ainsi les bases de ce que sera le style ABBA : des chansons simples et entraînantes, aux refrains habilement écrits. Ce sera toujours là l’une des plus grandes forces du groupe qui enchaîne ici les titres avec entrain. Seulement voilà, dans notre mémoire, ABBA, ce sont surtout deux chanteuses (Agnetha et Agni-Frida) qui se complètent à merveille, qui arrivent chacune à donner vie aux morceaux, en duo ou en lead. Ici, un titre sur deux voit l’intervention de Benny et Bjorn, les deux mecs. Ils sont gentils, ils se démerdent bien derrière un micro mais… C’est quand même mieux quand ce sont elles qui chantent et qu'ils se taisent en fait. Il n’y a pas photo, même s’il faut bien convenir que "Rock’N’Roll" Band fonctionne plutôt bien.

Mais voilà, en face, il y a "Ring Ring", chanson joliment rythmée et bien menée, avec ce refrain tout con mais qui fonctionne bien, et qui nous annonce clairement la couleur de ce que sera la Pop suédoise durant les années 70. Il y a aussi "Disillusion", ballade bien menée contenant là encore un ADN déjà fort qu’on retrouvera encore des années plus tard, mais avec plus de profondeur, plus d’élan dramatique et plus de réussite.
Bref, inutile d’énumérer toutes les chansons, l’album fait son petit effet et mérite qu’on s’y attarde un peu, ce disque n’étant pas des plus représentés sur les myriades de best-of.

Aussi, revenir sur ce disque des années après remet aussi ABBA dans le contexte de son époque, où il apparaît clairement qu’il ne s’agissait pas que d’un groupe de Disco, mais avant tout d’un groupe de Pop, dans tout ce que ce terme peu englober. Et Ring Ring va faire un bel étalage d’influences, souvent soyeuses, digérées avec soin par des musiciens qui n’ont pas leur talent dans la poche. Une belle mise en bouche avant que les choses sérieuses ne commencent avec "Waterloo", un album qui pourtant sera quasiment du même tonneau.

A lire aussi en POP :


Don HENLEY
Building The Perfect Beast (1984)
Un été de carte postale.




RENAISSANCE
Time-line (1983)
Pop eighties et dernier album régulier.


Marquez et partagez





 
   ERWIN

 
   DARK BEAGLE

 
   (2 chroniques)



- Benny Anderon (piano-chant)
- Bjorn Ulvaeus (guitare-chant)
- Agnetha Falkstorm (chant)
- Agni-frida Lyngstadt (chant)


1. Ring Ring
2. Another Town Another Train
3. Disillusion
4. People Need Love
5. I Saw It In The Mirror
6. Nina Pretty Ballerina
7. Love Isn’t Easy
8. Me And Bobby And Bobby’s Brother
9. He Is Your Brother
10. She’s My Kind Of Girl
11. I Am Just A Girl
12. Rock’n’roll Band
13. Merry Go Round
14. Santa Rosa



             



1999 - 2020 © Nightfall.fr V5.0_Slider - Comment Soutenir Nightfall ? - Nous contacter - Webdesign : Inox Prod