Recherche avancée       Liste groupes



      
POP ROCK/NEW WAVE  |  STUDIO

Commentaires (1)
L' auteur
Acheter Cet Album
 

 

 Site Officiel (623)

The STRANGLERS - Aural Sculpture (1984)
Par WALTERSMOKE le 30 Décembre 2019          Consultée 94 fois

Ouf, Feline n'était qu'une mauvaise passe pour les STRANGLERS et Aural Sculpture nous le prouve. Rapidement, le fier quatuor livre ici un album certes pas excellent, mais qui a le mérite de se poser en valeur sûre des années 80.

Ce qui est vraiment bien ici, c'est que comme à la grande époque (1977-1979), aucune chanson n'est vraiment mauvaise, mais alors aucune. Tout au plus, les goûts personnels me forcent à exclure un "Souls" qui bouche les trous plus qu'autre chose, et "Uptown", dont les arrangements de cuivre sont agaçants. Autre point très important, la production d'Aural Sculpture est très bonne, en tout cas supérieure à ce qui avait suivi The Raven (1979), permettant ainsi de mettre en valeur de manière flagrante les compositions et l'interprétation. Devrais-je encore râler ? Oui, les sonorités de la batterie ne sont pas tout à fait bien pensées. Quant au chant, bon... c'est du STRANGLERS, quoi.

Tout cela étant dit, il ne reste plus qu'à savourer l'oeuvre d'Étrangleurs ayant réussi à traverser les années 80 sans se vendre – encore heureux. Parmi les points forts, "Ice Queen" est l'évidence même, une ouverture grandiose car froide et menée de main de maitre, avec un changement de rythme au milieu si bien pensé. On peut ensuite s'émouvoir sur "North Winds Blowing", malgré le chant approximatif, ou bien doucement mais fermement taper du pied sur "Let me down easy", clairement de l'amour à la STRANGLERS.

Osons le dire d'emblée : derrière les opus major des années 70, on retrouve vraiment pas très loin derrière Aural Sculpture. Il ne faut pas s'étonner de l'écouter plus que les opus de 1981 (et je ne parle même pas de Feline...) tant il a de quoi convaincre ET plaire.

A lire aussi en NEW-WAVE par WALTERSMOKE :


LIGHTNING DUST
Fantasy (2013)
Un virage synthpop intéressant




OMD
Live At The Theatre Royal Drury (1982)
OMD électrisé


Marquez et partagez





 
   ARP2600

 
   WALTERSMOKE

 
   (2 chroniques)



- Jet Black (batterie)
- J.j. Burnel (basse, chant)
- Hugh Cornwell (chant, guitares)
- Dave Greenfield (claviers)
- Paul Nieman (trombone sur 1,7,11)
- Paul Spong (trompette sur 1,7,11)
- Tim Whitehead (saxophone sur 1,7,11)
- George Chandler (chœurs sur 3,9,11)
- Jimmy Chambers (chœurs sur 3,9,11)
- Tony Jackson (chœurs sur 3,9,11)
- Carmen Franco (voix sur 8)


1. Ice Queen
2. Skin Deep
3. Let Me Down Easy
4. No Mercy
5. North Winds
6. Uptown
7. Punch & Judy
8. Spain
9. Laughing
10. Souls
11. Mad Hatter



             



1999 - 2020 © Nightfall.fr - Comment Soutenir Nightfall ? - Nous contacter - Webdesign : Inox Prod