Recherche avancée       Liste groupes



      
VARIéTé FRANCO-ANTILLAISE  |  STUDIO

L' auteur
Acheter Cet Album
 



Philippe LAVIL - De Bretagne Ou D'ailleurs (1990)
Par MARCO STIVELL le 4 Août 2017          Consultée 174 fois

Pour Philippe LAVIL, le succès du single "Kolé Séré", en 1987, n'est pas prétexte à la sortie d'un nouvel album dans l'immédiat, puisqu'il ne faut point déroger au rythme antillais, nettement plus lent que le marseillais – rires ! -. En 1990, cependant, le chanteur est devenu très proche de KASSAV' et certains musiciens du collectif (le claviériste Jean-Claude Naimro en particulier) aident pour la confection de l'album attendu, De Bretagne ou D'ailleurs.

Il s'agit d'un ensemble très à cheval (ou à la califourchon !) sur la fin des années 80 et le début des années 90, entre le son froid réverbéré d'avant et les grosses productions bon marché des années 90. À plus d'un titre, l'alternance se constate avec netteté et LAVIL hésite beaucoup entre slows variété et morceaux plus chaleureux.

Le premier de ces deux aspects est géré par le fidèle Claude Samard, à la composition, à la production et aux guitares. On peut d'ailleurs parler de sa plus grande réussite pour cette expérience, "Une Heure Avec Moi", au texte intime mais bien bâti et chanté sans excès par LAVIL, tandis que Samard le musicien déploie ses sons de pedal-steel guitare. Très sympa !

"Tom" et "Yo Di" ont de la tendresse plein leurs mots et font ressortir des ambiances piano/cordes réelles ou factices. Il y a également "Pa Palé", écrit et chanté en compagnie de Jocelyn Béroard (KASSAV'), avec même un fond de guitare 12 cordes joué par Samard. Le jazzy "Bébé (Mon Chou)" demeure inattendu, y compris pour notre dandy, avec solo d'alto et tout. Philippe LAVIL entre dans une période où il veut des arrangements plus sophistiqués et on retrouve cette direction pour l'album suivant, Y'a Plus D'hiver (1992). À noter que la basse ressort beaucoup sur ces titres, comme sur les autres.

Les autres, ce sont les titres variété antillaise/latino, et que l'on doit en grande partie à Jean-Claude Naimro. Sur un texte de Thierry Séchan, frère de RENAUD, "Si Marianne Etait Black", pour la réconciliation des civilisations à nouveau ainsi que le changement, la musique est riche en basses slap, percussions, cuivres et des claviers qui restituent l'ambiance des steel-drums calypso. Le titre, choisi pour single, est efficace, l'ensemble est réussi, même si le texte, comme beaucoup d'autres chez LAVIL vaut plutôt pour son message, son caractère rythmique et sa résonance chantée, plutôt que son aspect littéraire.

D'ailleurs, dès l'intro courte "Pi Tak" (dont le final "Y Adan" se fait l'écho) aux choeurs africains, ainsi que "Dam Balawi", biguine sensuelle avec ses cuivres et son élégance créole, on sent combien il est devenu important avec le temps que LAVIL mise sur sa chère Martinique, sans fard. À l'époque, cela rime avec grosse production et parfois, on ne peut éviter l'écueil "kitsch", ainsi qu'on le nomme actuellement. Sur "Le Petit Village", malgré des paroles marquantes (une sorte de version antillaise du "Petit Jardin" de Jacques DUTRONC), les cuivres-synthés dérangent.

Les titres les plus denses concentrent le principal de l'intérêt, en plus de se dégager comme singles. Les ambiances mystiques et nocturnes sont déployées sur "Rêveurs" et surtout "Savanna Kumba", chanson de Pierre Lemaître et Jean-Pierre Lang écrite comme un nouvel "Africa" (de Rose LAURENS) pour LAVIL. L'évasion, l'amour et la sorcellerie forment la trame de ces titres, les guitares et les synthés (Fairlight) réalisent de beaux arrangements tandis que le saxophone soprano se promène judicieusement, par opposition au sax ténor agressif des années 80/BARBELIVIEN.

Et puisqu'on parle de voyage et de Martinique, finissons avec la chanson qui donne son titre à l'album, "De Bretagne ou D'ailleurs", mélange soigné de cornemuses et de rythmes ensoleillés, avec une bonne dose de brise marine. LAVIL la chante avec plus de force que les autres morceaux. Après tout, il s'agit de l'histoire de ses ancêtres, les békés, partis de Bretagne et d'autres ports de France pour chercher une vie meilleure sous d'autres latitudes. Comme d'habitude, il y a un peu à boire et à manger dans l'ensemble, mais ce disque figure parmi les meilleurs de l'artiste.

A lire aussi en VARIETE INTERNATIONALE par MARCO STIVELL :


Kate BUSH
The Sensual World (1989)
Amour, love, amore, amor...




Paula COLE
Harbinger (1994)
Clair-obscur


Marquez et partagez





 
   MARCO STIVELL

 
  N/A



Non disponible


1. Pi Tak
2. Dam Balawi
3. Savanna Kumba
4. De Bretagne Ou D'ailleurs
5. Yo Di
6. Une Heure Avec Moi
7. Tom
8. Si Marianne était Black
9. Bébé (mon Chou)
10. Le Petit Village
11. Pa Palé
12. Rêveurs
13. Pour Toujours
14. Y Adan



             



1999 - 2017 © Nightfall.fr - Comment Soutenir Nightfall ? - Nous contacter - Webdesign : Inox Prod