Recherche avancée       Liste groupes



      
FOLK éCOSSAIS  |  STUDIO

L' auteur
Acheter Cet Album
 


 

- Style + Membre : Karen Matheson

CAPERCAILLIE - At The Heart Of It All (2013)
Par MARCO STIVELL le 18 Octobre 2018          Consultée 288 fois

CAPERCAILLIE peut bien laisser passer cinq nouvelles années entre deux albums, le temps n'a décidément aucune emprise sur lui. Chose toujours amusante, pour un groupe qui avait choisi son nom au départ en hommage à une espèce animale en voie de disparition ! C'était il y a 30 ans, pile, alors joyeux anniversaire Karen, Dómhnall/Donald et tous les autres, même si au final, vous êtes les deux seuls à avoir toujours été présents !

At the Heart of It All est un disque nouveau mais comme d'habitude, sans trop de nouveauté, quasiment pas en fait, ou presque. Ce qui permet à CAPERCAILLIE de résister au temps, c'est de continuer son bonhomme de chemin en faisant toujours la même chose : réunir son effectif et écrire des chansons/jouer des danses en gardant l'aspect direct, "live", sur une poignée de morceaux afin de ne jamais s'épancher ni arrêter, tout simplement. Et question qualité, c'est pareil aussi, un bon et bel album ; comme celui d'avant et encore encore avant.

Mais c'est aussi un album dont la première chanson débute avec... du saxophone ! Au milieu des autres instruments, l'une des rares surprises du disque se fond ainsi comme elle le peut, imitant des phrasés de violon, se faisant bien voir sur un rythme de waulking song lente et dansant gaiement avec le couple violon/whistle. Une idée très chic, en plus de faire revenir Tommy Smith qui avait déjà joué du même instrument sur The Dreaming Sea, le premier album solo de Karen Matheson en 1996.

Puisqu'on le tient, le saxo, il figure aussi parmi les cuivres de "Abu Chuibhl' (Spinning Song)", venus renforcer des intonations funk-latino très séduisantes. Cette version diffère ainsi beaucoup de celle pourtant plus énergique de TANNAS dans leur premier album Oighreachd/Heritage en 1994.

À part cela, jamais CAPERCAILLIE ne dévie de sa ligne de conduite au cours des neuf morceaux restants, et c'est dommage car le premier titre à lui seul révèle combien le saxophone peut être un apport intéressant au groupe, bien plus qu'en simple invité. Et en parlant d'invités, Julie Fowlis apporte une touche de grâce féminine supplémentaire aux choeurs de ce disque, sympathique retour de balle puisque Donald Shaw et Michael McGoldrick ont participé à ses deux derniers disques.

Sinon, les chansons s'enchaînent, mis à part trois instrumentaux qui oscillent entre sets de jigs, de reels ou quelque chose de plus doux, toujours avec une maîtrise instrumentale parfaite et un "The Jura's Wedding Reels" qui se mémorise mieux que les autres. "The Strathspey Set", quoique lorgnant vers le jazz sur un pont dont CAPERCAILLIE a le secret, est une chanson dont la touche ensoleillée fait du bien. De même pour "Nighean Dubh Nighean Donn", basse en avant, joli balancement entre le rythme et la sensualité légendaire de Karen Matheson.

Trois autres chansons sont particulièrement remarquables par leur ambiance veloutée, complaintes soignées que l'on écoute passionnément, Shaw ajoutant une fine couche de claviers et Lunny de splendides arpèges de guitare, quand McKerron ne vient pas souligner discrètement le chant de Matheson sur "Lament for John 'Garve' MacLeod of Raasay". Un délice ! Comme le fait de voir que ce qui a marché un jour, il y a longtemps, fonctionne toujours autant. At the Heart of It All n'est sans doute pas l'album de CAPERCAILLIE qui passe en priorité, mais à un moment ou l'autre.

A lire aussi en FOLK par MARCO STIVELL :


Mark KNOPFLER
Wag The Dog (1998)
Le meilleur disque de Knopfler en solo ?




Emmanuelle PARRENIN
Maison Rose (1977)
Fileuse, conteuse et magicienne


Marquez et partagez





 
   MARCO STIVELL

 
  N/A



- Karen Nicmhàthain (chant)
- Charlie Mckerron (fiddle)
- Manus Lunny (guitare, bouzouki, choeurs)
- Ewen Vernal (basse, choeurs)
- Michael Mcgoldrick (flûtes, whistles, uilleann pipes)
- Dòmhnall Seathach (claviers, accordéon, chant)
- James Mackintosh, David Robertson (percussions)
- Jarlath Henderson (uilleann pipes)
- Aidan O'rourke (fiddle)
- Paul Towndrow, Tommy Smith (saxophone)
- Ryan Quigley (trompette)
- Michael Owers (trombone)
- Gerry O'conner (banjo)
- Julie Fowlis (chant, choeurs)
- Kathleen Macinnes, Darren Maclean (choeurs)
- Sineag Macintyre, Kris Drever (choeurs)


1. S' Och A' Dhomhnaill Òig Ghaolaich
2. The Strathspey Set
3. Ailein Duinn Nach Till Thu An Taobh-seo
4. The Jura Wedding Reels
5. At The Heart Of It All
6. Abu Chuibhl' (spinning Song)
7. The Marches
8. Nighean Dubh Nighean Donn
9. Fainne An Dochais (ring Of Hope)
10. Cal's Jigs
11. Lament For John 'garve' Macleod Of Raasay



             



1999 - 2019 © Nightfall.fr - Comment Soutenir Nightfall ? - Nous contacter - Webdesign : Inox Prod