Recherche avancée       Liste groupes



      
FOLK-ROCK  |  STUDIO

L' auteur
Acheter Cet Album
 



Hugues AUFRAY - Transatlantic (1977)
Par MARCO STIVELL le 19 Avril 2020          Consultée 671 fois

La pochette ne paye pas de mine. On dirait celle d'un jeune premier qui se lance dans le monde de la chanson française des années 60, ou alors une compilation de celui-ci après quelques années et une foule de 45 tours avec plus ou moins de succès. Nous sommes précisément en l'an de grâce 1977, le "jeune premier" Hugues AUFRAY approche la cinquantaine (je vous rassure, à l'heure actuelle il en fait à peine dix de plus, soixante donc, alors qu'en réalité il a dépassé les quatre-vingts-dix !). Et après moult tubes certes mais aussi 33 tours, il publie le meilleur de sa carrière.

Transatlantic est un double album. Français. De folk-rock. En pleine période punk et disco. Par un artiste qui décide qu'au bout de quelques concessions à sa maison de disques et au grand public, il fait ce qu'il veut, quitte à ce que ça ne marche pas. Et c'est vrai : qui, parmi ceux qui le connaissent de loin, parmi ceux qui adorent le chanteur de nos jours, qui connait l'existence de ce disque ? Qui se souvient d'une réussite belle à ce point ? Il faudrait peut-être poser la question aux musiciens qui ont participé à l'enregistrement !

Seul compromis : "Dernières vacances", slow nostalgique publié en single, placé en toute fin d'album et qui use des poncifs variété 70's habituels, son propret, claviers en avant, voix suave, cordes et batterie "porteuse". Néanmoins, le tout reste à un niveau suffisamment appréciable et d'une finesse telle qu'il apparaît meilleur que sur bien d'autres efforts similaires. Pour le reste, on est dans le son folk-rock sudiste voulu par AUFRAY entouré de ses musiciens, Georges Augier De Moussac, Denys Lable, Jean-Pierre Sabard, Roger Loubet, Joe Hammer, Pierre Teodori, Guy Perrin etc.

Les paroles sont de Hugues AUFRAY, les compositions de Georges Augier De Moussac, fidèle compagnon de longue date. L'enregistrement s'étire entre janvier et juillet 1977 à Toulouse, au studio Condorcet avec Jacques Cardona, les frères François et Jean-Michel Porterie (qui s'occupent aussi à l'époque du groupe WEEK-END MILLIONNAIRE). Le mixage ensuite, au studio Aquarium à Paris, est supervisé par Bernard Swell ainsi que Dominique Blanc-Francard. On peut même dire re-mixage puisqu'il a fallu s'y prendre à deux fois. Tout pour que ce soit brillant, et comment !

Au Condorcet, l'ambiance est non seulement bonne, mais Hugues AUFRAY et Transatlantic (album mais aussi groupe nommé) bénéficient du son californien à la française, réputation nationale du studio où les stars se pressent. La production est chaude, organique, s'éloigne des deux derniers albums du chanteur pour cela. Et puis n'y allons pas par quatre chemins : ce double album est un pur plaisir de musiciens qui s'adresse aux amoureux de la musique. Pas des paroles : si l'effort est très honorable de ce côté, non, là il s'agit vraiment de musique, et encore plus que Garlick (1972). On se rapproche mieux que jamais des grands groupes américains !

Les claviers de Jean-Pierre Sabard et de Roger Loubet (également à l'accordéon sur deux morceaux) tissent l'empreinte soft gracieusement tandis que la batterie joue au fond des temps, la basse chante avec non moins de classe. Le chanteur laisse beaucoup de place à ses guitaristes, Lable, Swell & co. Il suffit d'écouter les ponctuations mélodiques, le rock solaire et routier de "La chanson du matin" et "C'est toi qui peux tout changer", les longs solos de "Comme une fleur" et "Ballade à la Garonne". Ou encore l'intro de cette dernière et celle de la "Ballade en traîneau", faites d'arpèges délicats.

Pareil pour "La chanson de Robinson", qui démontre aisément la part narrative de nombreux textes ici. Sur les couplets, on montre à Robinson Crusoë après son sauvetage les bienfaits du monde civilisé, mais à chaque refrain, lui ne pense qu'à retourner dans son île ! Transatlantic est parfois mordant ("La chanson du vilain colonialiste"), ou audacieux : "La chanson du grand inquisiteur" nous rappelle que nous sommes à la fin de la période dorée du folk à la MALICORNE, mais dans son pendant américain et par un Français aussi.

Globalement bien sûr, c'est la tendresse qui ressort. Difficile de passer à côté de "Je veux vivre avec toi", "La chanson du vent" (un homme se sent mal dans ce monde, une femme le rassure), « Ballade à la Garonne"... "Qui peut me dire" ferme le tout en beauté country, choeurs féminins à l'appui. Quel feeling, d'un bout à l'autre ! Le tout saupoudré d'harmonica, pedal-steel, mandoline et même flûte à bec : AUFRAY s'en sert pour "suivre" la fille de "La chanson du vent", et sur "La ballade en traîneau". Je ne peux d'ailleurs m'empêcher de faire le parallèle avec son utilisation sur The Geese & the Ghost d'Anthony PHILLIPS. Deux albums folk très différents certes, mais sortis la même année, à total contre courant du boum punk. Et d'un niveau fantastique, l'un comme l'autre.

A lire aussi en FOLK par MARCO STIVELL :


Richard THOMPSON
Amnesia (1988)
Pop-rock 80's et folk.




Emmanuelle PARRENIN
Maison Rose (1977)
Fileuse, conteuse et magicienne


Marquez et partagez





 
   MARCO STIVELL

 
  N/A



- Hugues Aufray (chant, guitares, harmonica, flûte à bec)
- Georges Augier De Moussac (basse, guitare)
- Bernard Swell (guitares)
- Denys Lable (guitares, basse)
- Joe Hammer, Guy Perrin (batterie)
- Jean-pierre Sabard (piano, claviers)
- Roger Loubet (claviers, accordéon)
- Pierre Teodori (guitare, violon)
- Eddy Sam Efira (pedal-steel guitare)
- André Georget (mandoline)
- Quatuor à Cordes De Matabiau


1. Je Veux Vivre Avec Toi
2. La Chanson Du Grand Inquisiteur
3. La Chanson De Prague
4. Comme Une Fleur
5. La Chanson De Robinson
6. La Chanson Du Vent
7. Le Bateau De Papier
8. La Ballade En Traîneau
9. C'est Toi Qui Peux Tout Changer
10. Rock Zéro
11. Ballade à La Garonne
12. Croquis En Forme De Chorale
13. La Chanson Du Matin
14. La Chanson Du Vilain Colonialiste
15. Qui Peut Me Dire
16. Dernières Vacances



             



1999 - 2021 © Nightfall.fr V5.0_Slider - Comment Soutenir Nightfall ? - Nous contacter - Webdesign : Inox Prod