Recherche avancée       Liste groupes



      
FOLK éCOSSAIS  |  STUDIO

L' auteur
Acheter Cet Album
 


 

- Style + Membre : Karen Matheson

CAPERCAILLIE - Cascade (1984)
Par MARCO STIVELL le 26 Octobre 2018          Consultée 184 fois

CAPERCAILLIE se forme au lycée d'Oban en 1983. Les jeunes musiciens qui le composent sont Marc Duff (instruments à vent), Joan MacLachlan (fiddle, choeurs), Martin MacLeod (basse, violon), Shaun Craig (bouzouki, guitare acoustique) et Donald Shaw (claviers, accordéon, chant). Ils connaissent des débuts en flèche, remarqués pendant un concert et présentés lors d'une émission de télé, alors que l'Ecosse vibre aux sons pop et new-wave du début des années 80. Eux préfèrent défendre leur culture traditionnelle et choisissent un nom-message, celui d'un coq de bruyère.

L'année suivante, en 1984 donc, CAPERCAILLIE se voit rejoint par Karen Matheson, jeune chanteuse qui remporte une médaille d'or à un concours – c'est dire si son empreinte vocale révèle déjà quelque chose de précieux et en dehors de son propre timbre, avant même que tout commence ! -. À travers Cascade, leur premier album, les musiciens souhaitent déjà une passerelle qui serait, disons, aux trois quarts tradition avec un dernier pour la modernité.

L'accordéon de Donald Shaw lance le thème de "The Little Cascade", l'un des plus connus du répertoire gaélique et qui a quelque chose de saisissant chaque fois qu'on l'entend, liée à son caractère à la fois festif et épique. La légende raconte que le piper George S. McLennan l'aurait composé pendant la Première Guerre Mondiale, alors qu'il était prisonnier de guerre en Allemagne et qu'un robinet fuyant la nuit l'empêchait de dormir.

Une danse s'ensuit, prétexte à des envolées d'instruments, notamment accordéon et violon sur fond de rythmique basse-guitare-bouzouki. C'est l'une des rares époques où CAPERCAILLIE possède deux violons, comme un pendant écossais des CHIEFTAINS. Le parallèle se remarque de plus belle à la fin de la "Maighdeanan (Maggie's) Megaset", suite de reels. "Troy's Wedding" est particulièrement merveilleux, avec son violon avenant et les synthétiseurs de Donald Shaw qui injectent quelque chose de féérique : une vraie musique de mariage !

Pour en revenir à "The Little Cascade", dans ce morceau ainsi que dans la suite de reels "The Ale is Deer", Marc Duff, qui officie à la flûte à bec la plupart du temps, joue du rauschpfeife, un instrument à vent de la même époque que le cromorne et la chalemie, souvent utilisé pour donner une couleur Moyen-Âge ou Renaissance. Cascade possède ainsi une ambiance éphémère. D'abord au niveau des instruments, avec le fameux rauschpfeife qui disparaît, ainsi qu'une réverbération forte dont bénéficie le bouzouki de Shaun Craig comme jamais par la suite.

En alternant danses traditionnelles (jigs, valses, reels) et chansons, l'empreinte de CAPERCAILLIE est déjà là, mais d'une façon plutôt unique. Les chansons d'ailleurs se rapprochent un peu plus de la musique des années 80 avec les sons de synthétiseur qui viennent soutenir la voix de Karen Matheson, encore très aiguë. Ce n'est pas systématique toutefois, et la fée Karen se retrouve ainsi seule a-cappella pour un "Milleadh Nam Braidhrean" fabuleux, aussi pur dans son chant que son texte est sanglant. Quelle douceur, quelle grâce !

Idem pour la ballade valsée "Eilean a'Cheo", la classisante "An T-Iarla Diurach" (Une aria plus qu'un blues écossais !) ainsi que "An Eala Bhan"/"The White Swan". Cette dernière, CAPERCAILLIE la réenregistre dix années plus tard, avec plus de maturité sans doute mais aussi moins de fraîcheur, de beauté palpable tout le long. On sent encore combien Donald Shaw et Karen Matheson sont proches lorsqu'ils chantent, mais pas seulement !

Cascade, seul disque du groupe jamais réédité (certains titres figurent dans des compilations), reste un de leurs meilleurs parce qu'il est à la fois le premier et à part, authentique et assumant les choix de jeunesse, avec une photo qui va dans ce sens-là (comme celle de CLANNAD pour Fuaim, deux ans plus tôt) et qu'il contient de très belles idées musicales.

A lire aussi en MUSIQUES FOLKLORIQUES par MARCO STIVELL :


The CHIEFTAINS
5 (1975)
Fidèles à eux-mêmes




MYRDHIN
Naître D'amour (1989)
Musique avenante pour sacrements.


Marquez et partagez





 
   MARCO STIVELL

 
  N/A



- Karen Matheson (chant)
- Martin Macleod (basse, fiddle)
- Joan Maclachlan (fiddle, choeurs)
- Shaun Craig (guitare acoustique, bouzouki)
- Marc Duff (flûte à bec, rauschpfeife, whistle)
- Donald Shaw (accordéon, claviers, choeurs)


1. The Little Cascade
2. An Eala Bhan
3. Marc's Set
4. Milleadh Nam Braidhrean
5. The Ale Is Deer
6. An T-iarla Diurach
7. Troy's Wedding
8. Eilean A'cheo
9. Maighdeanan Megaset



             



1999 - 2019 © Nightfall.fr - Comment Soutenir Nightfall ? - Nous contacter - Webdesign : Inox Prod