Recherche avancée       Liste groupes



      
VARIETE FRANCAISE  |  STUDIO

Commentaires (4)
L' auteur
Acheter Cet Album
 



Michel POLNAREFF - Enfin ! (2018)
Par BAYOU le 18 Décembre 2018          Consultée 2582 fois

En mars 2007, pour son grand retour sur scène française, POLNAREFF annonce la sortie prochaine d’un nouvel album. Huit années plus tard, en 2015 à Montluçon, à l’occasion d’une exposition qui lui est consacré, il confirme que l’album est prêt, il le mixe en Belgique…. Le temps passe et puis l’objet sort ce 30 novembre et porte bien son titre Enfin !

A force d’attente, de nous dire qu’il fignole les titres, on n’y croyait plus vraiment. Il faut dire que POLNAREFF c’est un cocktail de génie musical, un arrangeur hors-pair mélangé à une mégalomanie incroyable et délirante, et toujours limite foutage de gueule. Il nous dit, par exemple, soutenir les gilets jaunes, lui l’homme qui a sauté dans un avion à destination des USA pour fuir le fisc français….

Le gars ne laisse pas indifférent, mais écoutons surtout ce qu’il propose. Déjà il refourgue trois nouvelles chansons "Oph lie flagrant des lits" et "Positions" qui étaient de loin les moins bonnes de ses shows de 2007, sans oublier "L'Homme en Rouge" dédié au Père Noël Il reste neuf nouveautés, et on débute par un très long instrumental "Phantom" qui recycle un bout de l’ "Ouverture" de Tommy des WHO avec les cors, et quelques trucs piqués dans la BO de Stars Wars. C’est assez pompeux, mais pas désagréable à écouter même si c’est un peu trop long, d’autant qu’il refait le coup à la fin de l’album avec "Agua caliente" un autre instrumental. Déjà on en prend en tout pour 20 minutes instrumentales, moi qui croyais bêtement que Polna était chanteur.

Après, il faut admettre qu’au niveau des textes on touche le fond, genre Bobby LAPOINTE du pauvre avec "jeux de mollets et calembours bons". « Grandis pas » dédié à son fils aligne les poncifs, le genre de truc à faire du petit gars un futur délinquant. Parlons de sa voix. Il nous avait expliqué, toujours pendant son come-back scénique, qu’il pouvait toujours monter dans les aigus. Dix ans plus tard on n’est pas vraiment convaincu de ses trémolos qui font plutôt rigoler pour un mec de 74 ans.

Des bonnes idées pourtant, dans "Sumi" et son introduction qui ramène à "Hey you Woman", mais cela se détériore dans des échos de voix. Attention, je considère POLNAREFF comme un des très grands de la chanson française, ses chansons "Le Bal des Lazes" ou "L’Oiseau de Nuit", "On ira tous au paradis" sont des monuments, ses shows de 2007 étaient somptueux mais l’homme a l’âge de ses artères, et il ne peut plus faire de la musique et des paroles comme un teenager.

Il nous dit avoir de la matière musicale pour sortir encore dix albums. Alors un conseil : il faut tout mettre à la benne, trouver un bon parolier et jouer uniquement du piano, sans esbroufe. Sans chercher à démontrer qu’il est un grand compositeur de mini opéras, sans faire de jeu de mots bas de gamme, et rechercher une approche plus minimaliste pour retrouver une certaine simplicité. Celle de chansons qui se fredonnent et se retiennent à la première écoute.

A lire aussi en VARIETE FRANCAISE par BAYOU :


Bernard LAVILLIERS
Les Barbares (1976)
Le premier chef d'oeuvre




Jean FERRAT
Nuit Et Brouillard (1963)
Disque dominé par une immense chanson !


Marquez et partagez





 
   BAYOU

 
   BAKER

 
   (2 chroniques)



Non disponible


1. Phantom
2. Sumi
3. Grandis Pas
4. Louka's Song
5. Oph Lie Flagrant Des Lits
6. Longtime
7. Positions
8. Terre Happy
9. L'homme En Rouge
10. Dans Ta Playlist ( C'est Ta Chanson )
11. Agua Caliente



             



1999 - 2022 © Nightfall.fr V5.0_Slider - Comment Soutenir Nightfall ? - Nous contacter - Webdesign : Inox Prod