Recherche avancée       Liste groupes



      
POP-ROCK 80\'S  |  STUDIO

L' auteur
Acheter Cet Album
 


 

1977 Bat Out Of Hell
1981 Dead Ringer
1983 Midnight At The Lost ...
1984 Bad Attitude
1986 Blind Before I Stop
 

- Membre : Richard O'brien

MEAT LOAF - Bad Attitude (1984)
Par MARCO STIVELL le 10 Août 2019          Consultée 300 fois

Une femme, du cuir, des motos, une inspiration à la fois peinture et BD pour l'ensemble de la pochette, pas de doute ! Après l'échec relatif de Midnight at the Lost and Found, MEAT LOAF souhaite revenir à la formule d'avant, celle du succès. De façon concrète, ce n'est pas totalement le cas : le fait est qu'il est bien conscient de se trouver en pleines années 80 où l'attente musicale est différente.

Ce qui ne l'empêche pas de vouloir renouer avec Jim Steinman, essayer du moins, mais les choses n'aboutissent guère en ce sens. Au moins, MEAT LOAF peut réemployer deux chansons écrites par son ancien mentor et déjà enregistrées auparavant : "Nowhere Fast" et "Surf's Up". Rien à voir entre ce dernier titre et les BEACH BOYS, mis à part les arrangements de voix prédominants.

Pour sûr, ce disque n'en manque pas ! Le principal intéressé est en pleine forme, sa période de recouvrance est bien finie et c'est l'un des plaisirs les plus constants que l'on retient de Bad Attitude. Celui-ci, non seulement marque le retour a un son plus rock et mordant, mais également plus produit et on peut dire même trop pour ce qu'il propose.

À vouloir beaucoup en faire, on retombe dans les travers de Dead Ringer : ce qui est appréciable d'un côté l'est moins de l'autre, notamment sur le plan des compositions. MEAT LOAF a beau tenter de faire appel à différentes plumes (Paul Jacobs son pianiste encore ainsi que la femme de ce dernier, Sarah Durkee, la musicienne Julia Downes, l'artiste britannique John PARR), changer presque totalement son équipe de musiciens (aux guitares, Bruce Kulick, futur membre de KISS) et aller tenter de retrouver un souffle en Angleterre pour l'enregistrement, le résultat n'est pas toujours à la hauteur des attentes.

Pourtant, Bad Attitude est un succès commercial, certains de ses singles étant fort bien classés en cette année 1984. Le morceau-titre forme un début rock FM avec synthés en avant plutôt bien dosé, même si par rapport à l'album d'avant, on plonge à fond dans les 80's et leur réverbération caractéristique, pareil pour le son de batterie. Refrain efficace, guitare toujours aussi vitaminée, nerveuse, et MEAT LOAF ne lésine pas en conviant Roger Daltrey, la voix d'or des WHO, pour des passes vocales agréables à entendre, sans plus. C'est le petit cadeau, non-attendu mais comme naturel pour mieux faire ressortir le côté made in England.

Pour continuer dans les invités de marque, c'est Clare Torry, "Madame The Great Gig in the Sky", qu'on entend sur la relance de "Modern Girl", plus gros tube de Bad Attitude, et on comprend pourquoi. Depuis le début au piano, très classique pour du MEAT LOAF, jusqu'au final en crescendo, ce morceau fait mouche tout en laissant bien entrevoir son désir d'aller plus loin, rien qu'un peu ! Torry demeure assez discrète cela dit. Le chanteur préfère pousser une Zee CARLING près de lui sur le "duo traditionnel" qui revient au bon vieux rock'n'roll, "Jumpin' the Gun", d'une belle dynamique mais trop chargé, avec ses percussions programmées et tutti quanti.

Le Fairlight est à la mode et MEAT LOAF n'y échappe guère. "Nowhere Fast" et d'autres chansons s'en trouvent bien imprégnées par le biais de moult séquences synthétiques, rythmes ou autres. Dans ces conditions, entendre la voix du Pain de Viande porter un blues/doo-wop chargé en claviers ("Cheatin' in Your Dreams"), un esprit léger typiquement 80's à la "Take on Me" et consorts ("Nowhere Fast") ou encore des ballades épiques avec des choeurs devenus écrasants ("Surf's Up", "Sailor to a Siren"), c'est franchement quitte ou double.

Il y a de beaux effets musicaux de la part des instrumentistes (même les synthés-cuivres dérangent moins que les choeurs), des relances et des envolées intéressantes de la part du chanteur qui demeure l'attrait principal, quoiqu'il arrive. Au milieu, on a un "Piece of the Action" qui mêle joliment plusieurs aspects de son univers (slow, rock élancé), mais globalement, c'est un disque qu'on écoute avec un plaisir mesuré.

A lire aussi en VARIETE INTERNATIONALE par MARCO STIVELL :


RUMER
Seasons Of My Soul (2011)
L'album "smooth" de l'année




Peter GABRIEL
Ovo (2000)
La manière de peter de fêter l'an 2000


Marquez et partagez





 
   MARCO STIVELL

 
  N/A



- Meat Loaf (chant)
- Paul Jacobs (piano, claviers, choeurs)
- Mo Foster, John Siegler (basse)
- Bob Kulick, Paul Vincent (guitares)
- Curt Cress (batterie)
- Frank Ricotti (percussions)
- Wells Kelly (batterie, percussions, choeurs)
- Steve Rance (programmation fairlight)
- Ronnie Asprey (saxophone)
- Roger Daltrey (chant)
- Clare Torry (chant, choeurs)
- Zee Carling (chant)
- Stephanie De Sykes (choeurs)


1. Bad Attitude
2. Modern Girl
3. Nowhere Fast
4. Surf's Up
5. Piece Of The Action
6. Jumpin' The Gun
7. Sailor To A Siren
8. Don't Leave Your Mark On Me
9. Cheatin' In Your Dreams



             



1999 - 2019 © Nightfall.fr - Comment Soutenir Nightfall ? - Nous contacter - Webdesign : Inox Prod