Recherche avancée       Liste groupes



      
POP-ROCK  |  STUDIO

L' auteur
Acheter Cet Album
 


 

1977 Bat Out Of Hell
1981 Dead Ringer
1983 Midnight At The Lost ...
1984 Bad Attitude
1986 Blind Before I Stop
 

- Membre : Richard O'brien

MEAT LOAF - I Couldn't Have Said It Better Myself (2003)
Par MARCO STIVELL le 13 Avril 2020          Consultée 583 fois

Difficile d'expliquer ce qui marche ou ne marche pas chez un artiste. Les choses qui font qu'un album moyen fasse parler de lui, alors que son brillant successeur passe à peu près inaperçu. En tout cas, après Welcome to the Neighbourhood (1995) qui reste le dernier succès relativement massif de MEAT LOAF à ce jour, I Couldn't Have Said It Better Myself (2003) fait pâle figure. Sauf, quand même, en Europe, dans une Grande-Bretagne toujours fidèle et qui le fait grimper à la 4ème place des charts, puis le Danemark et à la rigueur sa voisine l'Allemagne.

Le chanteur n'a pourtant pas manqué à l'époque de dire que c'était son meilleur album depuis Bat Out of Hell (1977), et il avait raison !

Michael (anciennement Marvin) Lee Aday alias MEAT LOAF, habitait depuis vingt ans dans le nord-est des Etats-Unis (New York et Connecticut), avant de rentrer en Californie se mettre au soleil pour mieux vivre l'arrivée du IIIème millénaire. Cela s'entend beaucoup sur ce nouvel album enregistré avec d'anciens amis, Kasim Sulton, Tom Brislin, Patti Russo etc, ainsi qu'une foule de musiciens de studio. L'album a connu une version première éditée en France pour promotion durant l'année 2002 (en vain on le sait, car notre beau pays ne connait que très peu le chanteur). Appelée Testify, elle est vite retirée du commerce pour ne pas concurrencer un Phil COLLINS sur le retour.

Ce qui a aussi permis de repenser l'ensemble et à raison, car la version définitive propose "Couldn't Have Said It Better", collaboration entre Nikki Sixx, bassiste de MÖTLEY CRUE et le chanteur James Michael, peu de temps avant que ceux-ci ne forment le groupe SIXX:A.M. Un des meilleurs morceaux de l'ensemble, qui met en exergue l'aspect "collage/progressif" tellement seyant à d'autres titres comme "Did I Say That?" également écrit par James Michael ainsi que "Testify".

On y mélange des pianos doux sur lit de synthés planants ainsi que d'autres effets de ballade pure, avec du rock FM à grosses guitares, des refrains pop californiens éclatants, un peu de blues par-ci, un peu de gospel par-là ("Testify"), un zeste de rythme chaloupé ("Couldn't Have Said It Better"), de folk à guitares acoustiques, et même de la modernisation en ajoutant des samples et boîtes à rythmes, années 2000 obligent. Mis à part ce dernier aspect, plutôt subtil, rien de très original pour MEAT LOAF, sachant que celui-ci ne perd pas son amour des grosses productions (Todd RUNDGREN répond présent pour le premier titre). Et puis exposé ainsi, le style global peut paraître indigeste voire caricatural. Il n'en est rien !

L'inspiration revient comme jamais ou trop rarement depuis Bat Out of Hell, sans Jim Steinman pour le coup, et MEAT LOAF en 2003 se trouve en bonne forme (pendant la tournée suivante, il n'en sera pas de même). Même les choeurs, si envahissants sur le disque précédent ne dérangent aucunement, sauf sur "Do It!", emprunt au rockeur écossais Billy Rankin (NAZARETH), de très loin le morceau regrettable dans un ensemble qui n'en comporte pas d'autre. "Mercury Blues", autre reprise reléguée en titre caché de fin et pourtant bien meilleure, aurait mérité sa place !

Les fans de Bob DYLAN purs et durs risquent d'être outrés par la version de "Forever Young", on peut le comprendre. Elle n'en reste pas moins superbe, il y a une belle sensibilité jusque dans le ton coucher de soleil sur la côte ouest. Le déménagement profite donc à MEAT LOAF, même pour du californien typique comme "Because of You", ou la sucrerie "You're Right, I Was Wrong" (que lui a écrit Diane WARREN) enrobée de cordes aussi bien ajustées que les choeurs sur ce disque...

En matière de rock FM, "Tear Me Down", extrait de la comédie musicale Hedwig and the Angry Inch (1998), dont MEAT LOAF détourne une séquence Mur de Berlin en histoire du Texas et pour lui-même, reste diablement efficace. De même, "Love You Out Loud", à l'introduction piano et montée façon Bat Out of Hell très habile. C'est un autre morceau original de la paire Sixx/Michael qui fournit encore le génial "Man of Steel", slow rock chanté en duo par MEAT LOAF avec sa fille adoptive, Pearl Aday. Celle qui vient d'épouser Scott Ian du groupe ANTHRAX ! Une merveille, avec de plus en coda la transition courte qui atomise celles du disque précédent : "Intermezzo", faite de nappes et de flûte irlandaise gracieuses.

J'adore ce disque, où une première partie originale et audacieuse se voit complétée par une sélection de chansons courtes et reprises. Mis à par "Do It!", tout est à sa place, sonne juste, beau, tandis que MEAT LOAF porte le tout d'une manière égale. Un 5/5 presque mérité pour de vrai, au moins pour signaler cet album, deuxième indispensable, à ceux qui veulent explorer cette carrière !

A lire aussi en ROCK par MARCO STIVELL :


Peter GABRIEL
I (1977)
Débuts à tâtons

(+ 1 kro-express)



MOSTLY AUTUMN
Live 2009 (2010)
Enfin le live qu'on attendait


Marquez et partagez





 
   MARCO STIVELL

 
  N/A



- Meat Loaf (chant)
- Kasim Sulton (basse, choeurs)
- Tim Pierce, Michael Thompson (guitares)
- John Miceli, Kenny Aronnof (batterie)
- Luis Conte (percussions)
- Aaron Zigman (piano)
- Tom Brislin, Mark Alexander (piano, orgue hammond b3)
- Peter Mokran (guitare, synthétiseurs, programmations)
- Stephen Erdody (violoncelle)
- Dan Higgins (tin whistle)
- Patti Russo, Pearl Aday (chant, choeurs)
- Todd Rundgren, Eric Troyer (choeurs)
- Maxi Anderson, Alexandra Brown (choeurs)
- Lynn Davis, Rose Stone (choeurs)
- Tanja Reichert, Giselda Vatcky (voix)
- James Michael (choeurs)


1. Couldn't Have Said It Better
2. Did I Say That?
3. Why Isn't That Enough?
4. Love You Out Loud
5. Man Of Steel/intermezzo
6. Testify
7. Tear Me Down
8. You're Right, I Was Wrong
9. Because Of You
10. Do It!
11. Forever Young/mercury Blues



             



1999 - 2020 © Nightfall.fr - Comment Soutenir Nightfall ? - Nous contacter - Webdesign : Inox Prod