Recherche avancée       Liste groupes



      
FOLK-COUNTRY FRANçAISE  |  STUDIO

L' auteur
Acheter Cet Album
 



Anne VANDERLOVE - Rue Colombus (2010)
Par MARCO STIVELL le 16 Décembre 2019          Consultée 896 fois

Rue Colombus, en cette année 2010, est le nouvel album d'Anne VANDERLOVE. Et le dernier.

En toute bonne foi, je n'attendais pas grand-chose de ce disque, après une série de bons efforts de la part de la chanteuse pendant les années 2000, sans réel plus. Grossière erreur, car il s'agit du plus beau de l'artiste depuis dix ans. Touchant par sa pochette, d'abord, où on la voit enfant, en compagnie de ses parents…

Ensuite parce que, pour cet ultime enregistrement en Bretagne, aux studios Boutou de Plouarzel dans le Finistère (déjà un goût de conclusion), Anne VANDERLOVE chante merveilleusement bien. Mieux que d’habitude. Sa voix est légère, caressante, d’une douceur presque choisie, mesurée dans le but d’être toujours généreuse, pour chaque note. La sensation de finesse qui se dégage de Rue Colombus n’en est que plus forte, marquante sur le long terme.

Les mélodies sont à l’avenant, tout comme les arpèges en picking à la guitare ; cela reste son empreinte musicale depuis les débuts, au milieu des années 60. Ses héros, Woody GUTHRIE, Bob DYLAN, Leonard COHEN, sont d’ailleurs présents sur un opus à l’esprit folk country lui aussi mieux marqué et géré que d’ordinaire.

Le violon de Raphaël Chevalier et les chœurs de Mary Logan, désormais habitués ainsi que leurs interventions sont autant soignés que l’est la voix adorable d’Anne VANDERLOVE. Si ce disque est d’une grande beauté, ce n’est pas seulement grâce à elle donc, chacun y a mis du sien. Jimmy-Pierre Bayon aussi, en second guitariste pour de belles parties de slide/bottleneck, typiques de la country music, et Patrick Péron que l’on a connu, entre autres, aux côtés de Dan AR BRAZ.

Le piano couplé au violon de "Rue Colombus" renforcent la couleur nostalgique d’un texte qui évoque la triste période de la Seconde Guerre Mondiale, la déportation… Anne VANDERLOVE dédie cette chanson à une autre Dame, Simone Veil. Toutefois, la chanteuse n’oublie pas d’autres horreurs similaires qu’a connu le XXème siècle comme l’Amérique latine par exemple : elle arrange ainsi, à sa façon, le morceau "Deportee" de Woody GUTHRIE.

"Le Canadien errant", autre hommage à Leonard COHEN cette fois, est un des nombreux textes de cet album appelant à l’évasion, même si les sentiments restent forts, mélancoliques souvent. Le nombre de valses country chantées avec suavité et au rythme des guitares n’en est que plus important. Les "Félures", avec l’évocation du désarroi amoureux, d’un fossé bien trop grand parfois, ré-veillent les images des "jardins de l’enfance endormie". La "Chanson douce amère" est exquise… Et puis une Bretonne peut difficilement parler de tout cela sans faire référence à la mer ("La rose des vents"), pour la dernière fois.

Au crépuscule de sa carrière, entendre Anne VANDERLOVE chanter des merveilles comme "Voyageur" et "La côte ouest de Clare", ballades aux mélodies entêtantes, hantées par de splendides nappes de synthétiseur, est un bonheur qui n’a pas de prix. De même, les sentir encore si proches vocalement, elle et Mary (Logan), sur "La cruche en pierre" ("mais comment passer tout ce temps loin de toi ? "...) ainsi que "Je reviens chez nous". Cette dernière semble fermer avec optimisme une boucle amorcée au tout début d’une telle carrière, avec une certaine "Ballade en novembre" : "Fais du feu dans la cheminée, je reviens chez nous ; s'il fait du soleil a Paris, il en fait partout !"… Très beau morceau.

Et voilà, il n’y a rien de plus à ajouter, ou presque. Ce disque est pratiquement au niveau des autres meilleurs de la chanteuse : La Sirène, Silver et La Folle du Bout du Quai. En tout cas, il est une belle manière pour la dame de saluer son public et "tous ceux qui l’aiment et l’ont aimé" (dédicace de "Je reviens chez nous"), pour nous de lui dire "merci pour tout, Anne VANDERLOVE".

A lire aussi en FOLK par MARCO STIVELL :


BON IVER
Bon Iver (2011)
Encore un gros coup

(+ 1 kro-express)



TRI YANN
La Belle Enchantée (2016)
Pour toujours...

(+ 1 kro-express)

Marquez et partagez





 
   MARCO STIVELL

 
  N/A



- Anne Vanderlove (chant, guitares)
- Jimmy-pierre Bayon (guitares)
- Patrick Péron (claviers)
- Raphaël Chevalier (violon)
- Mary Logan (choeurs)


1. Félures
2. Rue Colombus
3. La Rose Des Vents
4. Deportee
5. Chanson Douce Amère
6. La Cruche En Pierre
7. La Côte Ouest De Clare
8. Voyageur
9. Le Canadien Errant
10. Juste Un Peu De Mozart
11. Je Reviens Chez Nous



             



1999 - 2021 © Nightfall.fr V5.0_Slider - Comment Soutenir Nightfall ? - Nous contacter - Webdesign : Inox Prod