Recherche avancée       Liste groupes



      
FOLK  |  STUDIO

L' auteur
Acheter Cet Album
 



Anne VANDERLOVE - Bleus (1997)
Par MARCO STIVELL le 30 Juillet 2019          Consultée 386 fois

Anne VANDERLOVE a eu besoin d'une pause de plus de dix ans dans sa carrière, période parfois bien difficile pour elle et durant laquelle elle s'est donné la possibilité de revenir à pas feutrés, à raison. À l'heure où ces mots sont écrits, cette même carrière est devenu un arrêt total en même temps que sa vie, très récemment. La mémoire reste, l'émotion aussi...

Son retour en 1997 avec Bleus, trente ans après ses débuts précisément, nous la fait retrouver avec force, comme si elle n'avait jamais cessé d'écrire et de chanter. Et pourtant, on sent combien Anne VANDERLOVE a changé, plus douce, positive sans renier la jeune chanteuse élégante et mesurée qu'elle a été, laissant sa passion transparaître seulement à travers ses mots et expressions vocales.

Sur le premier morceau, "Danse", les paroles sensuelles, par une voix et des choeurs a-propos, cohabitent avec un rythme latino appuyé. Anne VANDERLOVE est accompagnée par Claude Perraudin, ancien arrangeur d'autres grands de la variété (Jacques DUTRONC, Claude FRANÇOIS...), et deux ou trois autres amis musiciens. La dominante est acoustique autant que synthétique - beaucoup de claviers/programmations -, et le tandem Daniel Da Silva/Claude Perraudin branche plus souvent les guitares électriques au milieu du disque ("Je t'écrivais", "Personne").

Bleus, comme les yeux de la chanteuse, bleu de la mer sur les chansons correspondantes, mais aussi "blues". Complaintes au féminin, de filles qui ont vécu comme elles, qui vivent tristement en proie au temps et l'absence d'un amour qu'elles n'ont pas reçu, ancrées dans Paris ou assises chaque jour sur leur quai, face à la mer. Un romantisme qui se perd, en chanson ou non... Avec "Elle regarde la mer", où l'accordéon se mêle aux claviers-orgue dans un esprit forain, ainsi que "Personne", entre blues et country, et "Du côté de Maine-Montparnasse", ballade aux synthétiseurs amples saupoudrés d'un glockenspiel, ce sont autant de perles enfilées à un même collier.

D'ailleurs, cela tombe bien car ce disque nous est proposé comme un programme, une suite de chansons reliées grâce à des phrases courtes murmurées par la chanteuse, presque sans interruption. La voix d'Anne VANDERLOVE, adoucie, moins lyrique que par le passé, nous promène de merveille en merveille, de regrets en blues ("Je t'écrivais") aux féériques "Bleu", très aérien et "Qu'est-ce qui m'arrive ?", à l'esprit d'aventure – ces choeurs, aaah...

Le plus touchant reste ce final tout en splendeur et en tendresse avec un "L'amour, ça fait tourner le monde" et une nouvelle version de "Ballade en novembre" en concert (30 ans...) mais bien dans le ton de l'album. Plus intimiste, "Cette année-là en février" revient sur les temps difficiles qui ont précédé dans la vie de la chanteuse et nous émeut jusque dans son message optimiste. Cependant, il n'est rien de plus touchant et beau que cet "Arbre aux lampions", guitare acoustique, chant et feu qui crépite. Délicatesse de fée...

Alors qu'est-ce qui empêche ce disque d'être aussi mémorable qu'il le devrait, par son écriture et sa musicalité, chaleureuses et exquises ? C'est sa réalisation, en plus du livret et de l'artwork qui semble avoir été fait à la va-vite pour cette autoproduction, un son années 90 bon marché qui a un caractère convivial certes mais qui, contrairement à d'autres, étouffe les compositions et notamment les plus orchestrées. Ce souci n'était guère présent dans les années 80, dont on peut rapprocher aisément certains titres proposés ici. La harpe, le hautbois joués au synthé ont toujours leur charme, mais il manque cet espace qui fait tant de bien à l'écoute des meilleurs disques d'Anne VANDERLOVE, en 1974, en 1976 et, très prochainement, en 1999.

A lire aussi en FOLK par MARCO STIVELL :


Lola MARSH
Someday Tomorrow Maybe (2020)
Meme le titre est beau




STEELEYE SPAN
Please To See The King (1971)
Folk électrifié au son pur !


Marquez et partagez





 
   MARCO STIVELL

 
  N/A



- Anne Vanderlove (chant, guitare acoustique)
- Claude Perraudin (guitares, direction musicale)
- Daniel Da Silva (guitares)
- Yves Legrand (batterie)
- Serge Durand (piano, claviers, accordéon)


1. Danse
2. Elle Regarde La Mer
3. Qu'est-ce Qui M'arrive ?
4. Du Côté De Maine-montparnasse
5. Bleu
6. Je T'écrivais
7. Personne
8. Rien Qu'une Bouteille à La Mer
9. L'arbre Aux Lampions
10. Cette Année-là, En Février
11. L'amour, ça Fait Tourner Le Monde
12. Ballade En Novembre (live Concert 97)



             



1999 - 2021 © Nightfall.fr V5.0_Slider - Comment Soutenir Nightfall ? - Nous contacter - Webdesign : Inox Prod