Recherche avancée       Liste groupes



      
VARIETE INTERNATIONALE  |  LIVE

Commentaires (1)
L' auteur
Acheter Cet Album
 


 

- Membre : Genesis, Malicorne, Manu Katché , Steve Gadd Band, The Purple Helmets

Peter GABRIEL - Secret World Live (1994)
Par MARCO STIVELL le 1er Juillet 2012          Consultée 2324 fois

C’est avec amusement que je déclare qu'en observant la chronologie de la carrière solo de Peter, ce Secret World Live marque la fin d’une époque, celle où l’on avait droit à une certaine régularité dans la parution des disques du chanteur. Passé 94, c’est là qu’on va vraiment commencer à attendre ! Blague à part, au moment où j'écris, ce live vient d'être annoncé pour sortir bientôt en Blu-Ray. Bientôt ? On y croit Peter, on y croit !

Us était vraiment un magnifique album bien que tout le monde ne soit pas de cet avis, loin de là. Mais la tournée qui l’a accompagné l’a été encore plus et ça, peu de gens vous diront le contraire. Pour une bonne et simple raison, c’est que les compositions, quelques peu desservies par une production studio trop "étouffée" sonnent complètement libérées en concert. Rien que pour cela, c’est un vrai bonheur. Après bien sûr, on pourra toujours reprocher à Peter les (très) nombreux overdubs, ce que beaucoup monde fait encore une fois. Mais quand le travail est bien fait, il faut savoir le reconnaître et c'est encore plus confortable de le dire lorsque l'on n'a pas été le voir en concert à l'époque. De plus, chacune des versions proposées ici surpasse nettement celles des albums studios, mis à part une exception notable : «Red Rain». Mais les interprétations plus lentes sont de toute évidence toujours moins touchantes pour cette chanson, et alors que les autres font un bond en avant durant cette tournée, celle-ci est bien la seule à régresser.

Ensuite il y a le groupe. En plus des habituels David Rhodes et Tony Levin, Peter ne s’est entouré que de musiciens surdoués : les afro-français Manu Katché et Jean-Claude Naimro (compositeur et clavier de Kassav’), le violoniste et chanteur Shankar -qui n'est pas le fils de Ravi-, le joueur de doudouk Levon Minassian (pour «Blood of Eden» uniquement) qui accessoirement tient aujourd'hui une bijouterie à Marseille... Mais enfin, on ne peut pas parler de ce live sans parler de l'étoile du groupe et de cette tournée, car à côté des hommes il y a surtout cette merveilleuse, fabuleuse chanteuse qu’est Paula Cole. A peine âgée d'une vingtaine d'années, c'est une sacrée performeuse rien que d'un point de vue vocal, entre délicatesse et décibels mais sans aucun excès ; et le DVD ne fait que confirmer la présence qu’elle représente derrière Peter (notamment sur «Kiss That Frog», «Don’t Give Up», «Sledgehammer»...).

J’ai dit que je considérais chaque version ou presque comme étant meilleure que l’originale, et c’est encore peu dire... Le groupe y est bien sûr pour beaucoup : il y a une réelle complicité entre chacun d’eux, et cela ne fait que renforcer l'esprit ensoleillé du concert même en audio seul. «Shaking the Tree» étiré sur dix minutes, «Kiss that frog» (avec une rythmique moins décalée et plus évidente qu’en studio), ou même la plus calme «Blood of Eden» sont autant de perles chacune dans leur genre. Beaucoup de chansons semblent plus abouties ou possèdent un arrangement plus avenant, ne serait-ce que «Washing of the Water» qui se voit dénuée de batterie jusqu'à un pont salvateur au moment du pont, ce qui en fait ressortir toute sa force. De même pour «Across the River», une vieille inédite que l’on retrouve avec plaisir et qui met en valeur la superbe voix de Shankar. «Come Talk to Me» et ses cornemuses qui ressortent enfin comme il faut, un régal pour les oreilles. «Digging in the Dirt» qui gagne en clarté, «Solsbury Hill» dans sa version la plus punchy et africaine, «Secret World» qui gagne en relief et se trouve être une fin de concert idéale, «In Your Eyes» (avec la participation du chanteur africain Papa Wemba) étalée sur plus de dix minutes... Des merveilles absolues.

En bref, joie, émotion, chaleur sont les maîtres mots de ce concert, bien illustré par cette énigmatique pochette qui sonne le rappel de «Come Talk to Me», le besoin de se rapprocher des enfants. Une tournée importante dans la carrière de Peter, et qu’il a été particulièrement heureux de réaliser.

A lire aussi en VARIETE INTERNATIONALE par MARCO STIVELL :


DISNEY
Blanche-neige Et Les Sept Nains (1938)
Classique, que dire d'autre ?




Peter GABRIEL
Secret World Live Dvd (2003)
Un régal pour les yeux et les oreilles


Marquez et partagez





 
   MARCO STIVELL

 
  N/A



- Peter Gabriel (chant, harmonica)
- Manu Katche (batterie)
- David Rhodes (guitares)
- Paula Cole (chant)
- Tony Levin (basse, choeurs)
- Jean-claude Naimro (synthés, choeurs)
- Shankar (violon, chant)
- Levon Minassian (doudouk)


1. Come Talk To Me
2. Steam
3. Across The River
4. Slow Marimbas
5. Shaking The Tree
6. Red Rain
7. Blood Of Eden
8. Kiss That Frog
9. Washing Of The Water
10. Solsbury Hill

1. Digging In The Dirt
2. Sledgehammer
3. Secret World
4. Don't Give Up
5. In Your Eyes



             



1999 - 2017 © Nightfall.fr - Comment Soutenir Nightfall ? - Nous contacter - Webdesign : Inox Prod