Recherche avancée       Liste groupes



      
POST-ROCK / INDUS / FOLK  |  STUDIO

L' auteur
Acheter Cet Album
 


 

- Membre : Unsane, King Crimson, Ministry

SWANS - Children Of God (1987)
Par CORNELIUS le 17 Août 2022          Consultée 316 fois

And they’re sick to death of the dreams they used to have
And they’re sick to death of their beautiful lie
God save us
We believe in love


La première chose à retenir de ce très imposant monument est un nom, celui de Jarboe. Jarboe est fascinante. C’est comme si sa voix était un catalogue des plus belles possibilités féminines (avec une nette prédisposition pour la frontière entre l’alto et le ténor). On entend ou devine NICO, Annie LENNOX, Lisa GERRARD, BJORK et même Martina Topley-Bird (l’ancienne compagne de TRICKY) – mais en ce qui me concerne, Jarboe dépasse ces pourtant quasi déesses.
La douceur maternelle de sa voix sur le précieux "In My Garden" et la ténébreuse résonnance de cette même voix sur le délicieusement sépulcral "Blood And Honey" donnent une certaine idée de l’infini. C’est peut-être sur le titre final et éponyme que la sensualité profonde et puissante de Jarboe se fait le plus clairement entendre. Elle compense la dureté martiale de la rythmique et épouse à merveille la trame mélodique de l’orgue.

Michael Gira ouvre les hostilités avec le puissant "New Mind" ; puissant certes (le ton très musclé de l’ensemble est là pour bien nous rappeler où nous sommes, ou plus exactement, d’où nous revenons), mais quelque peu éloigné du caractère profondément archaïque des précédents opus de SWANS. L’homme n’a pas forcément changé, il s’est plutôt enrichi de la part d’Amour volontairement absente de l’Ancien Testament.
Tendre cow-boy viril sur le savoureux "Real Love" ou ténébreux crooner sur le très indus et rugueux "Blind Love" - notre homme sait maintenant tout faire, ou presque.
Et c’est très probablement sur "Beautiful Child", avec son rythme de légionnaire et ses chœurs féminins sortis tout droit des anciens rites, que notre César en chef nous délivre l’une de ses performances vocales les plus enragées et inspirées (en plus d’être l’un des titres les plus définitifs et orgasmiques des SWANS).

Children of God est la consécration, ni plus ni moins. Quelque chose se passe sur cet album qui tient lieu d’union sacrée* entre le Spartiate blessé Michael Gira et sa muse Jarboe, fille de Méduse. Quelque chose qui oscille subtilement entre sentiment de complet abandon face à la violence de l’antique sacrifice et sensation de plénitude ultime aux abords d’un lac de montagne, à l’aube rayonnante. Quelque chose de profondément humain donc et qui fait que l’on se sent chez les SWANS en général, et ici en particulier, comme à la maison, que dis-je – comme dans le Temple des Enfants de Dieu.

Pour ceux qui n’ont pas encore tenté le grand saut, ce disque est à la fois une porte d’entrée idéale et un chef-d’œuvre difficilement contestable.


*La seule égalité valable entre homme et femme ne peut s’accomplir que et uniquement par le biais de l’art. Pour ceux qui aiment l’histoire de l’art en long et en large, beaucoup d’exemples et non des moindres viennent heurter l’esprit ; celui de Jarboe et Gira n’est de loin pas le plus populaire, mais il fait indéniablement partie des plus exemplaires et, par conséquent, des plus réussis.

A lire aussi en ROCK :


The FLAMIN' GROOVIES
Jumpin' In The Night (1979)
Rock dans le giron de dave edmunds et des stones




LOWTIDE
Lowtide (2014)
Dream pop d'Australie.


Marquez et partagez





 
   CORNELIUS

 
  N/A



- Jarboe (chant, piano, synthé)
- Michael Gira (chant, guitare, synthé)
- Algis Kyzis (basse)
- Norman Westberg (guitare)
- Ted Parsons (percussions)


1. New Mind
2. In My Garden
3. Our Love Lies
4. Sex, God, Sex
5. Blood And Honey
6. Like A Drug (sha La La La)
7. You're Not Real, Girl
8. Beautiful Child
9. Blackmail
10. Trust Me
11. Real Love
12. Blind Love
13. Children Of God



             



1999 - 2022 © Nightfall.fr V5.0_Slider - Comment Soutenir Nightfall ? - Nous contacter - Webdesign : Inox Prod