Recherche avancée       Liste groupes



      
NEW-WAVE  |  STUDIO

Commentaires (13)
L' auteur
Acheter Cet Album
 


Kim WILDE - Teases And Dare (1984)
Par ERWIN le 28 Août 2022          Consultée 629 fois

Voyez donc le look de notre Kim. Marty WILDE, le papa manageur-compositeur, a compris qu’il fallait changer l’apparence de sa fille pour attirer de nouvelles têtes blondes dans son escarcelle. Kim devient alors une poupée Barbie et abandonne son image de jeune fille classique branchée. La petite Anglaise souhaite passer au niveau supérieur. Mais, en ces années quatre-vingt où nous savons que les modes sont aussi éphémères que surprenantes, le calcul s’avère complexe. Kim n’a que 23 ans, mais déjà une carrière de belle allure derrière elle. Elle a peu à peu gommé ses faiblesses au chant certes, mais cette fois, il va falloir se renouveler pour continuer de truster les premières places au billboard.

"The Second Time" est un des classiques de la new-wave, avec son beat en carton et sa basse galopante. Ecoutez ce refrain, les gars ! Une petite merveille ! Impossible de l‘oublier, même après toutes ces années. A l’époque, même la vidéo me plaisait, c’est dire ! "The Touch" porte encore les stigmates d’une synthpop typique de ces brillantes années brushées et colorées, dans le même créneau que sa collègue. "Rage To Love", produite par Dave EDMUNDS, nous renvoie au rockabilly revival alors très en vogue à l’époque. Ricky y singe un peu Brian SETZER avec ses rythmiques et coup de pattes en solo. La fille de Marty WILDE a l’oeuvre ! Un morceau super sympa. Seule "Janine" nous replonge ensuite dans une new-wave teintée de rock’n’roll, super sympa, gaie et enjouée avec une belle rythmique et une ambiance bien dans l’air du temps, très colorée.

Deux des compositions sont de la petite Kim. Nous avons tout d’abord "Fit In" qui se présente comme un petit instant plutôt pop soul, au synthé timide et à la mélodie peu mémorable. Un coup d’essai, certainement pas un coup de maître. "Shangri-La" dispense de nombreuses faiblesses, même si on sent la bonne volonté de Kim de parvenir à créer. On sombre cependant dans l’indigence et je suppose que Kim a dû beaucoup gonfler son père avec ses deux titres pour qu’ils soient sur l’album. Les trois singles assurent bien, mais leur succès est médiocre. Pour le reste, en revanche, le couperet de la déchéance ne passe pas loin. Certes, le refrain de "Is It Over" est mignonnet et les synthétiseurs de "Bladerunner" sont plutôt agréables, un titre presque ambient , proche de certains thèmes progressifs, mais c’est poussif. "Suburb Of Moscow" n’est vraiment pas terrible. Enfin, "Thought It Was Goodhye" malgré sa basse à la Palladino, ne perce pas la couche d’indifférence.

La force des singles permet à Kim WILDE d’entretenir un certain lustre sur ce quatrième opus, mais la dure réalité est que le reste ne présente globalement pas le moindre intérêt. La petite donne de sa personne, essaye même de composer, mais la baisse du niveau des compositions de son frère est patente, les siennes étant nulles, cela ne nous aide pas à apprécier l’ensemble de cette livraison. Il va falloir trouver une solution pour éviter la correctionnelle. En attendant, c’est un deux étoiles pour cet album.

A lire aussi en NEW-WAVE par ERWIN :


Kim WILDE
Come Out And Play (2010)
Eclatante confirmation du retour de Kim




EURYTHMICS
Be Yourself Tonight (1985)
Les classiques eighties


Marquez et partagez





 
   ERWIN

 
  N/A



- Kim Wilde (chant)
- Ricky Wilde (guitare-claviers)
- Steve Byrd (guitare)
- Gary Twigg (basse)
- Chris North (baterie)


1. The Touch
2. Is It Over
3. Suburb Of Moscow
4. Fit In
5. Rage To Love
6. The Second Time
7. Bladerunner
8. Janine
9. Shangri-la
10. Thought It Was Goodbye



             



1999 - 2022 © Nightfall.fr V5.0_Slider - Comment Soutenir Nightfall ? - Nous contacter - Webdesign : Inox Prod