Recherche avancée       Liste groupes



      
HARD ROCK  |  STUDIO

L' auteur
Acheter Cet Album
 

 

1988 Out Of The Silent Pla...
1989 Gretchen Goes To Nebr...
1990 Faith Hope Love
1992 King's X
1994 Dogman
1996 Ear Candy
1998 Tape Head
2000 Please Come Home... M...
2001 Manic Moonlight
2003 Black Like Sunday
2004 Live All Over The Place
2005 Ogre Tones
2008 Xv
2022 Three Sides Of One

KING'S X - Out Of The Silent Planet (1988)
Par ELK le 30 Août 2022          Consultée 510 fois

Nous sommes en 1987, et Doug Pinnick, Ty Tabor et Jerry Gaskill rencontrent Sam Taylor (producteur de ZZ Top) qui va prendre en main une carrière entamée sous le nom de SNEAK PREVIEW depuis 1983. Il les emmène en studio à Houston, pour enregistrer Out Of The Silent Planet leur premier album, et les pousse à adopter un nouveau nom pour leur groupe qui devient KING’S X.
Bonne pioche apparemment : le groupe va s’avérer remarquable par sa musicalité, son originalité et son inspiration, porté par des musiciens qui en plus d’être exceptionnels, vont s’attacher à porter des messages toujours positifs et généreux, qu’il s’agisse d’amour, de spiritualité ou d’altruisme.

Ce premier album, sorti en mars 1988 va en apporter l’éclatante démonstration. KING’S X fait appel à des ingrédients inusités pour un groupe étiqueté hard rock : un chanteur métis qui a tout compris du groove et de la soul, un guitariste expert en riffs plombés qui susurre de délicieuse mélodies pop dès qu’il prend le micro, et un batteur à la fois pesant et subtil lui-même excellent chanteur.On y ajoute un talent hors-pair de compositeurs, une science du refrain inégalée (on a souvent évoqué les BEATLES à ce propos), ainsi qu'une inspiration sans faille, et on découvre un album acclamé par la critique, coup de cœur et meilleur album de l'année 1988 du fameux magazine british Kerrang.
Les morceaux sont pour la plupart magistraux. Les plus beaux, à mon goût, sont "Wonder" doté d'une ambiance féérique et d'un refrain stupéfiant, et "Goldilox" avec son arpège magique, le chant émouvant de Pinnick et la montée divine des chœurs : ces chansons ne vieilliront jamais. "King" est un titre superbe qui vous fait irrésistiblement taper du pied, "Shot of Love", d’un même registre chrétien, véhicule beaucoup de joie et d’optimisme. La science du riff de Tabor fait des merveilles sur "Sometimes", "What is This" ou encore "Power of Love", les couplets chantés par Pinnick sont particulièrement inspirés, et les refrains en chœur (parfois proches de l'esprit gospel) tous réussis. "Far Far Away" est une chanson mélancolique qui parle de l’absence et sur laquelle on entend un sitar ; elle est dotée d’un joli riff après l’intro à la batterie de Gaskill. Enfin, "In the New Age" qui ouvre l’album, et "Visions" qui le referme sont probablement les pièces les moins marquantes, tout en restant très agréables et de grande qualité. A noter que sur tous ces titres, l’esprit trio est parfaitement respecté, aucun instrument n’est ajouté (pas de rythmique de guitare par exemple durant les soli, c’est la basse qui tisse l’harmonie).
Au rayon des bémols, on peut évoquer la production, pas mauvaise, mais un peu brute de décoffrage, proche de prises live (un peu comme celle du premier MAIDEN). Le son de la guitare est parfois caverneux, celui de la batterie a un peu trop d’écho, et la basse est souvent trop saturée. Le groupe confiera lui-même des années plus tard que cet album aurait pu être énorme s’il avait disposé de plus de temps et de moyens. Dommage, car des premiers albums de cet acabit, cela ne court pas plus les rues aujourd’hui que dans les années 80.

La suite de la carrière de KING’X confirmera néanmoins cette tendance : une musique et des albums le plus souvent excellents, mais une malchance qui semble lui coller à la peau. Une étiquette pas suffisamment explicite, un style trop en avance ou en retard sur les tendances à la mode, trop de ceci ou pas assez de cela. Le temps passe sans que le succès commercial vienne couronner de tels talents.
Si vous lisez cette chronique, n’hésitez pas, partez à la découverte de ce groupe majeur, un des plus beaux et des plus riches engendrés par la mouvance hard-rock/métal dans les années 80-90’s.

A lire aussi en HARD ROCK par ELK :


KING'S X
Faith Hope Love (1990)
Profession de foi




KING'S X
Gretchen Goes To Nebraska (1989)
Voyage en pays enchanté


Marquez et partagez





 
   ELK

 
  N/A



- Doug Pinnick (chant lead, basse)
- Ty Tabor (guitares, chant)
- Jerry Gaskill (batterie, chant.)


1. In The New Age
2. Goldilox
3. Power Of Love
4. Wonder
5. Sometimes
6. King
7. What Is This ?
8. Far, Far Away
9. Visions



             



1999 - 2022 © Nightfall.fr V5.0_Slider - Comment Soutenir Nightfall ? - Nous contacter - Webdesign : Inox Prod