Recherche avancée       Liste groupes



      
HARD ROCK  |  STUDIO

L' auteur
Acheter Cet Album
 

 

1988 Out Of The Silent Pla...
1989 Gretchen Goes To Nebr...
1990 Faith Hope Love
1992 King's X
1994 Dogman
1996 Ear Candy
1998 Tape Head
2000 Please Come Home... M...
2001 Manic Moonlight
2003 Black Like Sunday
2004 Live All Over The Place
2005 Ogre Tones
2008 Xv
2022 Three Sides Of One

KING'S X - Ogre Tones (2005)
Par ELK le 2 Août 2023          Consultée 415 fois

En 2005, c’est un KING’S X régénéré qui nous revient avec cet Ogre Tones. Sous la houlette du producteur teuton Michael Wagener, connu entre autres pour son travail avec ACCEPT, nos Texans reviennent aux fondamentaux : faire simple, court et efficace et ils nous proposant 48 minutes de musique à travers treize titres nettement supérieurs à ceux des deux albums précédents, ainsi qu'une pochette classique et sobre.

Pour que cette petite résurrection voie le jour, nombre d’ajustements ont été nécessaires : l’émergence d’un son brillant et travaillé pas très éloigné des productions de Sam Taylor, la mise en avant des capacités vocales du trio tout en préservant le leadership de Doug Pinnick, la meilleure exploitation du formidable talent de Ty Tabor à la guitare, un son de batterie mettant en valeur le jeu à la fois puissant et subtil de Jerry Gaskill. Et surtout, le trio semble de nouveau prendre du plaisir à jouer et créer, ce qui pour d’aussi formidables musiciens et compositeurs revient à ouvrir grand la porte à une inspiration fertile qui ne demandait qu’à s’engouffrer dans la place. On retrouve ainsi avec bonheur ce mélange unique de Hard, de Pop, de soul, des chœurs superbes, des solos de guitare, des refrains canons, du feeling, de l’émotion, bref, tout ce que nous aimons chez KING’S X, et ça fait du bien.

Dès le premier morceau, "Alone" on comprend que l’envie et la fraicheur sont de retour, avec aussi un brin de colère de bon aloi. Le partage des voix est judicieusement exploité, Doug se chargeant des couplets, Ty partageant les refrains et Jerry venant appuyer les chœurs ; c’est la formule qui sera utilisée tout au long du disque, et cela fonctionne parfaitement. Ce titre est assez lourd, avec une basse massive et de grosses lignes de guitare. Le refrain est très réussi, ce qui sera également une quasi-constante au long de l’album. Dans cette même veine, on peut citer "Fly" qui repose sur une belle tension rythmique et explose en refrains et chœurs de fort belle tenue. "Be-Bop" est un des titres marquants de l’opus, avec une forte intro bien martelée par la batterie de Jerry, un couplet presque parlé, et un refrain marquant, doté d’un malicieux clin d’œil au "Tutti Frutti" de Little Richard. "Open My Eyes" est également un titre bien pesant, le plus Heavy de l’album, il révèle une structure audacieuse mais maîtrisée et un refrain bien addictif. "Hurricane" est d’inspiration plus Pop dans les couplets, et vous rentre bien dans le cerveau grâce à un refrain addictif et un solo lumineux de Ty.

Les morceaux les plus réussis de l’album se situent néanmoins dans un registre un peu différent ; "Honesty" est une superbe ballade chantée par Ty, avec un bel apport de Jerry aux chœurs. Classique mais parfaitement réussi. "If" est également une sorte de ballade, portée par le chant de Doug et un fameux refrain partagé. C’est une nouvelle fois simple et beau, un titre limpide qui coule de source, avec un solo de guitare une nouvelle fois loin de toute prétention ou démonstration. "Sooner or Later" est un peu dans la même veine, mais la partie de guitare lead est cette fois nettement plus longue et planante, dans un esprit Jam, pour en faire le seul titre long de l’album avec 7’00 au compteur. Mon titre préféré de l’opus est cependant "Stay" qui convoque les heures magiques de Gretchen Goes To Nebraska, notamment le merveilleux "Summerland". Tous les ingrédients qui font de KING’S X un groupe vraiment à part y sont réunis, pour un résultat superbe. Il nous reste "Freedom", titre sans grand relief mais tout de même bien fichu, "Mudd" sympa mais un peu mou, et "Get Away" en dessous du reste malgré un début un peu folk intéressant, "Bam" étant plus un générique de fin.

Ne nous voilons pas la face : KING’X ne sortira plus de disques égalant les merveilles des cinq premiers opus. Ogre Tone n’en est pas moins une excellente surprise, malgré l’absence de prise de risques et le sentiment que le groupe revient aux fondamentaux d’une musique dont eux seuls détiennent la recette, gommant au passage presque toute la facette "progressive" de leur art. Pour ces raisons, ma note réelle de 3,5 reste au niveau d’un bon 3, on verra que les Texans sauront faire (une dernière fois ?) encore mieux sur l’album suivant.

A lire aussi en HARD ROCK par ELK :


PURSON
The Circle And The Blue Door (2013)
Mystique et enchanteur




RIVAL SONS
Lightbringer (2023)
Plus lumineux, toujours addictif


Marquez et partagez





 
   ELK

 
  N/A



- Doug Pinnick (basse, chant)
- Ty Tabor (guitare, chant)
- Jerry Gaskill (batterie, chant)


1. Alone
2. Stay
3. Hurricane
4. Fly
5. If
6. Bebop
7. Honesty
8. Open My Eyes
9. Freedom
10. Get Away
11. Sooner Or Later
12. Mudd
13. Bam



             



1999 - 2024 © Nightfall.fr V5.0_Slider - Comment Soutenir Nightfall ? - Nous contacter - Webdesign : Inox Prod