Recherche avancée       Liste groupes



      
HARD ROCK  |  STUDIO

Commentaires (1)
L' auteur
Acheter Cet Album
 

 

1988 Out Of The Silent Pla...
1989 Gretchen Goes To Nebr...
1990 Faith Hope Love
1992 King's X
1994 Dogman
1996 Ear Candy
1998 Tape Head
2000 Please Come Home... M...
2001 Manic Moonlight
2003 Black Like Sunday
2004 Live All Over The Place
2005 Ogre Tones
2008 Xv
2022 Three Sides Of One

KING'S X - Faith Hope Love (1990)
Par ELK le 8 Novembre 2022          Consultée 924 fois

Mais qu’auraient bien pu faire les gars de KING’S X pour obtenir un succès commercial à la hauteur de leur immense talent ? Leur album précédent, Gretchen goes to Nebraska faisait plus que tutoyer l’excellence, porté par "Over my head", un single excellentissime et tellement meilleur que la daube qu’on nous servait en grande louches à l’époque. Deux ans après ce rendez-vous manqué avec la gloire, KING’S X revient avec Faith Hope Love, véritable profession de foi en la musique qu’ils aiment : celle qui ne s’enferme pas dans une boîte ou un format prédéterminé. Au gré de leur inspiration, Doug, Ty et Jerry vont teinter leur Hard-Rock de nuances de Pop, de Blues, de soul ou encore (et souvent) de gospels et chants d’église (la filiation chrétienne reste d’ailleurs très prégnante dans l’album, y compris bien entendu dans les textes).

On croise même des riffs sacrément métal, œuvre de l’incroyable Ty TABOR dont la classe folle éclabousse l’album sur chacune de ses interventions guitare en main. Tous les apprentis guitaristes et shredders de réseaux sociaux devraient jeter une oreille sur un tel album, et comprendre ce que jouer de la guitare veut dire, au sens utiliser cet instrument (magnifique) pour véhiculer et partager des émotions, avant de faire valoir sa dextérité ou son art de cloner les vrais créateurs. Doug Pinnick est un immense chanteur et bassiste, si original et unique dans un milieu souvent uniforme (voire conformiste) et Jerry Gaskill un batteur et chanteur d’une délicatesse et finesse extrêmes, toujours au service de la musique. Une fois ces évidences énoncées, on peut souligner une nouvelle fois les incroyables qualités du combo : un art stupéfiant de la composition de mélodies et harmonies qui accrochent l’oreille, des chœurs d’une beauté à tomber par terre, et une cohésion totale que seuls les véritables trios peuvent réellement afficher.

Pour entrer plus en détail dans l’album, soulignons en premier lieu sa durée : 62’ pour 13 titres, c’est beaucoup plus que Gretchen, ce qui illustre la volonté du groupe d’aller plus loin encore dans l’installation des ambiances et le développement de ses mélodies. On trouve ainsi pour la première fois des influences réellement progressives dans l’album, souvent d’ailleurs au sein de morceaux d’abord pêchus : "Talk to you" et "We were borned to be loved" appartiennent à cette catégorie, ils commencent tous deux par des riffs très métal sur des structures rythmiques complexes, et s’évadent vers des ambiances tantôt blues, tantôt gospel du meilleur effet ; le rendu est aussi étonnant que superbe dans les deux cas. Autre grande nouveauté : un morceau de 9’05, l’éponyme "Faith, Hope, Love", très ambitieux et qui, après un démarrage lent, installe sur un superbe fond harmonique une ambiance intrigante, naviguant entre le murmure des prêcheurs et des chœurs angéliques; un morceau absolument superbe.

Autre moment fort, "Moanjam", véritable tour de force Hard-Rock où le chant de Doug se fait plus agressif et la guitare de Ty enchanteresse tant en rythmique qu’en solo. Ce morceau est également une tuerie en live. Quand le tempo ralentit, la qualité des compositions reste incroyable : "It’s love" chantée par la voix si pop de Ty a même flirté en son temps avec le succès dans les charts, alors que "Mr Wilson" me fait énormément penser à un morceau comme "While my guitar gently weeps" des Fab Four tant la perfection du travail de composition et la beauté des chœurs sont proches. Le reste de l’album est tout aussi bon "We are finding who we are" qui ouvre l’opus avec dynamisme et originalité, "I’ll never get tired of you" est un des plus beaux morceaux, rappelant le sublime "Wonder" du premier album » alors que "Fine art of friendship" et surtout "Everywhere I go" révèlent de superbes mélodies et beaucoup d’émotion dans le chant et les chœurs sur des textes toujours aussi ouverts et positifs.

"Six broken soldiers" a la particularité de voir Jerry au chant lead pour la première fois, et il profite de cette jolie balade pour nous offrir une formidable démonstration de breaks pleins de feeling à la batterie. Le disque s’achève sur "Legal kill", pièce au texte engagé chanté par Ty qui s’accompagne à la guitare acoustique avant d’être rejoint par le groupe qui s’offre une fin d’album musicalement plus légère. Vous aurez compris que cette oeuvre est pour KING’S X, toujours produit par Sam Taylor, une nouvelle grande réussite, gemme supplémentaire à une discographie qui commence à ressembler à un incroyable sans faute comme peu peuvent s’en honorer. Mais, litanie perpétuelle concernant ce groupe, "le succès commercial ne fût malheureusement pas au rendez-vous". Ah si, l’album fût en 2001 classé 52ème meilleur album de musique chrétienne de tous les temps par le très sérieux magazine CCM (Christ Community Music) ; ça a dû leur faire une belle jambe…

Bon : si vous possédez l’album réécoutez-le, sinon courrez l’acheter !
NB : la réédition couleur or en version double vinyle sortie en 2021 est une splendeur.

A lire aussi en HARD ROCK par ELK :


RIVAL SONS
Darkfighter (2023)
A fleur de peau et flamboyant




KING'S X
King's X (1992)
Le festin ou les miettes ?


Marquez et partagez





 
   ELK

 
  N/A



- Doug Pinnick (chant, basse)
- Ty Tabor (chant, guitares, sitar)
- Jerry Gaskill (chant, batterie, percussions)


1. We Are Finding Who We Are
2. It's Love
3. I'll Never Get Tired Of You
4. Fine Art Of Friendship
5. Mr Wilson
6. Moanjam
7. Six Broken Soldiers
8. I Can't Help It
9. Talk To You
10. Everywhere I Go
11. We Were Born To Be Loved
12. Faith Hope Love
13. Legal Kill



             



1999 - 2024 © Nightfall.fr V5.0_Slider - Comment Soutenir Nightfall ? - Nous contacter - Webdesign : Inox Prod