Recherche avancée       Liste groupes



      
HARD ROCK  |  STUDIO

Commentaires (1)
L' auteur
Acheter Cet Album
 

 

1988 Out Of The Silent Pla...
1989 Gretchen Goes To Nebr...
1990 Faith Hope Love
1992 King's X
1994 Dogman
1996 Ear Candy
1998 Tape Head
2000 Please Come Home... M...
2001 Manic Moonlight
2003 Black Like Sunday
2004 Live All Over The Place
2005 Ogre Tones
2008 Xv
2022 Three Sides Of One

KING'S X - Dogman (1994)
Par ELK le 20 Décembre 2022          Consultée 752 fois

Après un premier quatuor d’albums quasi parfaits, et toujours à la recherche d’un succès commercial à la hauteur de son immense talent, KING’S X change de mentor et fait évoluer sa formule sous la houlette de son nouveau producteur Brendan O’Brien, connu notamment pour son travail avec PEARL JAM. Exit Sam Taylor qui aura donc échoué à accompagner ses poulains texans vers les sommets, comme il avait si bien su le faire avec leurs prédécesseurs ZZ Top. Sorti en 1994, en pleine vague grunge, Dogman reflète nécessairement cet air du temps, sans pour autant constituer un virage aussi radical que ce qui parfois perçu par certains commentateurs ou fans du trio.

Certes, c’est probablement l’album le plus direct et le moins léché (ce qui est paradoxal au regard de son titre) des cinq premières œuvres de KING’S X, mais les principaux composants de leur musique restent bien présents, à l’exception de la variété apportée par le chant de Ty qui est presque absent cette fois. On retrouve néanmoins la grande originalité d’un groupe qui teinte son Hard Rock de chœurs magnifiques, d’une section rythmique qui groove furieusement, d’un art presque unique du riffing, d’arpèges de toute beauté et de touches pop irrésistibles, sans parler d’un art du refrain qui ne possède à ma connaissance aucun équivalent dans ce genre de musique.

Dogman reste dans ces rails, en y intégrant un soupçon de hargne supplémentaire, comme si l’urgence du succès se faisait de plus en plus pressante. Dès le morceau éponyme, caractérisé par l’absence d’intro, cette envie d’en découdre se fait sentir, pour un rendu tranchant comme un rasoir. Mais très vite le sens mélodique des texans reprend le dessus : la superbe intro en chœurs a capella de "Shoes", le magnifique refrain de "Pretend", et surtout la ballade blues à tomber par terre "Flies and blue skies", véritable sommet de simplicité, d’émotion, et de musicalité. La voix de Doug est admirable, et les notes de Ty touchent au cœur.

Dans un registre proche, "Sunshine Rain" fait également merveille, alors que la voix de Doug devient plus viscérale et expressive et la guitare de Ty plus incisive. Pour clore le chapitre des morceaux lents, signalons encore « Cigarettes » qui débute par un splendide arpège, avant que les voix se posent majestueusement dans un magnifique développement harmonique dont le trio a le secret. Le morceau est superbe de la première à la dernière note, les passages chantés à trois me donnent des frissons.

En cheminant dans l’album, le long des 14 titres qu’il comprend, on déniche d’autres merveilles : le refrain de "Fool you", l’énergique "Complain", le gros riff de "Don’t Care" où on retrouve avec plaisir la voix pop de Ty sur le refrain, ou encore l’écrasant "Pillow" qui démolit tout sur son passage. "Human Behaviour" affiche une structure originale, la plus progressive du disque, "Black the sky" vaut surtout par son refrain, et "Go to hell" est un morceau court où le groupe se défoule bien. A signaler enfin une reprise live de HENDRIX, "Manic depression" qui sied parfaitement à la voix de Doug et au groove trépidant du trio.

Dogman est donc une nouvelle réussite artistique pour KING’S X, un album enregistré avec le cœur et les tripes, et sur lequel il n’y a une nouvelle fois quasiment rien à jeter. J’accorde une mention spéciale aux trois sublimes ballades, paradoxe pour un album encore considéré aujourd’hui comme le plus énervé du combo dans la mesure où il occulte la dimension prog et pop de leur musique. Ce virage vers une formule moins raffinée et un peu plus agressive sera néanmoins sans lendemain, et le groupe saura continuer à évoluer et à nous enchanter en réintégrant dans les albums suivants tous les ingrédients qui en font un ensemble si original et si attachant.

A lire aussi en HARD ROCK par ELK :


KING'S X
Out Of The Silent Planet (1988)
Une première offrande superbe




RIVAL SONS
Darkfighter (2023)
A fleur de peau et flamboyant


Marquez et partagez





 
   ELK

 
  N/A



- Doug Pinnick (chant, basse)
- Ty Tabor (guitare, chant)
- Jerry Gaskill (batterie, chant)


1. Dogman
2. Shoes
3. Pretend
4. Flies And Blue Skies
5. Black The Sky
6. Fool You
7. Don't Care
8. Sunshine Rain
9. Complain
10. Human Behaviour
11. Cigarettes
12. Go To Hell
13. Pillow
14. Panic Depression



             



1999 - 2024 © Nightfall.fr V5.0_Slider - Comment Soutenir Nightfall ? - Nous contacter - Webdesign : Inox Prod