Recherche avancée       Liste groupes



      
JAZZ FUSION  |  STUDIO

L' auteur
Acheter Cet Album
 

ALBUMS STUDIO

1975 Bright Size Life
1977 Watercolors
1978 New Chautauqua
1980 80/81
1992 Secret Story
 

- Style + Membre : Pat Metheny Group

Pat METHENY - Watercolors (1977)
Par ELK le 2 Septembre 2022          Consultée 383 fois

Pat METHENY revient un an après le formidable Bright Size Life afin de lui donner un digne successeur.
Entre temps, il a fait une rencontre décisive pour la suite de sa carrière : celle du pianiste Lyle Mays. Avec Danny Gottlieb, également présent sur l’album, ce trio constitue l’ossature du futur PAT METHENY GROUP dont le premier album sortira l’année suivante. Pour compléter le casting, pas de Jaco Pastorius cette fois-ci, trop occupé par sa propre carrière, mais un contrebassiste chaudement recommandé par Manfred Eicher, le boss d’ECM, l’allemand Eberhard Weber.
Watercolors est un album qui permet à Pat de franchir une nouvelle étape dans sa quête de la formule idéale lui permettant d’exprimer tout son potentiel. Le format du quartet élargit le spectre sonore de sa musique, de même que le retour de la contrebasse, instrument très prisé par Pat, même si les superbes harmonies tirées de sa basse fretless par Jaco sur l’album précédent avaient plus que fait le job.

Il en résulte une oeuvre objectivement magnifique, on y reviendra, mais que Pat n’apprécie personnellement que très peu, la qualifiant de pire enregistrement de sa carrière. Étrange paradoxe, probablement lié à un sentiment de perte de contrôle en cours d’enregistrement ou peut-être à une formule qu’il sent prometteuse mais encore inaboutie. Les éléments chers à Pat, et qui constitueront la signature du futur P.M.G, sont pourtant bien présents dans cet opus : un concept et une pochette superbes, de formidables ambiances évoquant les grands espaces désertiques, une atmosphère à la fois intimiste et riche, une interprétation parfaite du groupe, la guitare en tête, et une complicité artistique évidente avec Lyle Mays. On ressent pleinement à son écoute le caractère 'impressionniste' souvent accolé à la musique de Pat METHENY, sa capacité évocatrice par petites touches successives qui finissent par former un ensemble riche de couleurs et d'émotions dans l’esprit de ses auditeurs.

Sur les 8 titres de l’album, 2 sont interprétés par Pat en solo. "Icefire" est un morceau d'une grande beauté, très méditatif et porté par de superbes harmonies. L’accordage particulier utilisé par Pat renforce sa dimension onirique : grands espaces, paix et évasion sont au programme. "Legend of the Fountain" nous plonge également dans une ambiance très Zen, portée par une guitare sèche qui évoque irrésistiblement Baden Powell (dans les afro-sambas par exemple) tant dans la mélodie d’essence brésilienne que dans le jeu de Pat. "Florida Greating Sound" est un véritable tour de force, un duo guitare/batterie peu commun, mais qui fonctionne parfaitement grâce entre autres à sa consonance un peu blues, au placement rythmique plus que parfait de la guitare et à la belle prestation de Danny Gottlieb.
Les autres pièces interprétées par le groupe au complet préfigurent très largement le futur PAT METHENY GROUP : "Watercolors" et "Lakes" sont de formidables compositions, emplies de sérénité et dotées de lignes mélodiques claire et limpides. Les soli de Pat alternent les passages purement narratifs et des phrases plus virtuoses mais ne tombant jamais dans la démonstration gratuite.
"Oasis" et "Sea Song" installent des ambiances encore plus prégnantes pour évoquer les vastes étendues du désert et de l’océan, plongeant l’auditeur dans un bel état contemplatif et apaisé. "River Quay" est un morceau plus enlevé, un peu swing, un peu pop, moins marquant mais tout de même excellent, au sein duquel Pat et Lyle peuvent briller en solo.

Alors que reprocher à cet album ? Pas grand-chose en fait. Peut-être le sur-mixage de la basse par moments, avec un léger manque de finesse de Weber sur certains morceaux ? Peut-être un peu trop de beauté et de confort pour nos oreilles (on sait que Pat METHENY s’attachera toujours dans le futur, sur disque comme sur scène, à bousculer ponctuellement ses auditeurs pour renforcer leur attention) ?
Watercolors est un album formidable et fondateur, je ne sais pas ce qui me retient de lui mettre 5 (peut-être l’extrême qualité de ce qui sera réalisé plus tard par le PAT METHENY GROUP).

Note : 4,5 arrondie à 4.

A lire aussi en JAZZ par ELK :


PAT METHENY GROUP
Still Life Talking (1987)
Beauté, luxe, calme et volupté




PAT METHENY GROUP
Travels (1983)
A la croisée des routes


Marquez et partagez





 
   ELK

 
  N/A



- Pat Metheny (guitares, guitare harpe)
- Lyle Mays (piano, claviers)
- Eberhard Weber (basse )
- Danny Gottlieb (batterie)


1. Watercolors
2. Icefire
3. Oasis
4. Lakes
5. River Quay
- suite
6. I : Florida Greeting Sound
7. Ii : Legend Of The Foutain
8. Sea Sound



             



1999 - 2022 © Nightfall.fr V5.0_Slider - Comment Soutenir Nightfall ? - Nous contacter - Webdesign : Inox Prod