Recherche avancée       Liste groupes



      
JAZZ  |  STUDIO

L' auteur
Acheter Cet Album
 

 

- Style + Membre : Pat Metheny Group

Pat METHENY - Day Trip (2008)
Par ELK le 7 Avril 2024          Consultée 184 fois

Etonnament sorti en 2008, Day Trip a en réalité été enregistré presque trois ans auparavant en une journée, le 19 octobre 2005, et constitue le cinquième enregistrement studio sous le format trio du guitariste américain. Le précédent opus Trio 99-00, dans le même registre, datait en effet de l’année 2000, mais on sait que Pat METHENY a consacré beaucoup de temps et d’énergie les années suivantes aux deux derniers albums du PAT METHENY GROUP : Spreaking Of Now et le formidable The Way Up que le groupe a également emmené sur les routes.

Le retour à la formule guitare/contrebasse/batterie est largement favorisé par une rencontre musicale décrite comme essentielle par Pat METHENY : celle d'avec le batteur Antonio Sanchez dont l’Américain affirme qu’il est le gars auquel je ne croyais plus. Déjà présent sur les dernières œuvres du PMG, le Mexicain est convié à ce nouveau voyage, en compagnie du fameux bassiste Christian McBride, pour constituer une équipe rythmique de choc sur laquelle Pat va pouvoir s’appuyer les yeux fermés et libérer toute son énergie créatrice.

Pour les amateurs de Jazz les plus 'puristes', pour certains réfractaires à l’extrême sophistication du son et des arrangements du PAT METHENY GROUP, ce retour à une formule essentielle de leur musique fétiche est une belle occasion de redécouvrir le brio du natif du Missouri dans une telle configuration, qui sublime la profonde musicalité de son jeu, son incroyable placement rythmique et son éclectisme allié à son grand respect pour les racines profondes de sa musique de cœur.

Nous tenons un album de 10 titres, d'une durée totale de soixante-huit minutes, dont l’enregistrement comme on l’a vu en une petite journée, est un peu le point d’orgue d’un ensemble ayant sillonné les routes durant plusieurs mois avant de nous livrer la quintessence de son expérience commune et de la graver pour la postérité. La complicité du trio saute d’ailleurs aux oreilles à l’écoute de l’opus, même si Pat semble un peu moins 'challengé' cette fois par ses complices qu’il pouvait l’être par exemple dans ses enregistrements avec Charlie Haden.

Dès le premier titre, "Son Of Thirteen", l’unité du trio nous saute aux oreilles, dans une formule Post Bop et une belle ambiance de club de Jazz. Le jeu tout en souplesse de Pat est mis en avant, sur un rythme teinté de caractères latins parfaitement porté par l’intensité, la finesse du jeu de Sanchez et la puissance de celui de McBride.
Après cette forte introduction, "At Last You’re Here" nous entraîne dans une sorte de valse lente un peu pastorale à la superbe progression harmonique et réhaussée d’un chorus de Pat qui se dévoile lentement dans son style caractéristique, narratif et fluide. Il s’agit d’un des meilleurs titres de l’opus, comme le superbe "Is This America ? (Katrina 2005)", sur lequel Pat rend hommage aux victimes de l’ouragan, remettant implicitement en question l’engagement de son pays à leurs côtés. La mélancolie qui se détache de cette pièce se teinte d’accents country, parfaitement relayés par le jeu à l’archet sur La contrebasse. Le titre du morceau fait écho au fameux "This Is Not America" composé par Pat et chanté par David Bowie.
"When We Were Free" est la reprise d’un titre issu de l’album Quartet du PAT METHENY GROUP. Il s’agit d’un titre qui s’étire superbement sur 9’, portée par un thème très lyrique agrémenté de riches harmonies. La batterie cette fois très en avant dispose d’une grande liberté, alors que Pat enchaîne les figures de style, dont un solo de guitare synthé au son évocateur de celui du violon.

Sur "Calvin’s Keys", Pat nous fait une démonstration de jeu en mode Blues Swing, grâce à un thème rythmé et entrainant, et intègre à son improvisation des traits bluesy un peu inhabituels chez lui mais fort bienvenus. Le solo de basse est très carré et l’ensemble interprété avec une grande élégance.
"Let’s Move" est un titre bien nommé tant sa dynamique saute aux oreilles, bien soutenue par une batterie qui alterne parfaitement les tempos, accélérations subites comme brusques accalmies. Malgré la complexité de la pièce, le trio ne se désunit jamais, et le jeu de Pat ainsi que celui de Christian McBride regorgent d’une grande virtuosité mise au service de la pièce qu’ils interprètent.
"Dreaming Trees" est pour sa part une pièce très mélodieuse et onirique, qui débute par une partie en solo à la guitare acoustique avant qu’une contrebasse profonde et un jeu de batterie aux balais ne la rejoigne. Ce titre d’une grande et belle musicalité baigne dans des harmonies évocatrices des premières œuvres en solo du natif du Missouri.
"Snova" est une jolie Bossa Nova sur laquelle McBride brille également en solo, alors que "The Red One" nous propose une version plus électrique du trio, dotée de forts accents Blues-Rock tiré d’une guitare au son légèrement saturé; on y trouve quelques accords de puissance parfaitement inhabituels chez Pat, et même un passage légèrement Reggae (une première) ! Il s’agit finalement d’un titre de veine expérimentale sur lequel les musiciens, le batteur en premier lieu, se font plaisir sans trop de contrainte formelle.
"Day Trip", la pièce finale, fait écho au premier morceau de l’album. Elle déploie un thème rapide assez enjoué, d’esprit post Bop, sur un rythme aux accents latins. Pat se lance dans une improvisation très précise et rythmique, sans esbrouffe ni ruptures. Le solo de contrebasse est musical et appliqué, alors que la batterie virevolte avec une belle subtilité.

Tout au long d’un disque très varié, Pat METHENY nous offre finalement une sorte d’alphabet de la guitare Jazz en trio. C’est un vrai plaisir que de l’écouter, parfaitement soutenu par deux complices de grande classe, dans une configuration formellement très éloignée de celle du PAT METHENY GROUP, mais qui permet bien de retrouver tous les ingrédients caractéristiques de son formidable jeu, ainsi que l’essence de son art de compositeur, le tout assorti de quelques belles prises de liberté et de jolies surprises. Du coup, on se trouve face à un retour aux sources joliment pimenté et agrémenté d'innovations et d'avancées stylistiques. Que demander de plus pour passer un excellent moment ?

N.B : 5 titres supplémentaires enregistrés Live fin 2004 sont parus sur l’E.P de 40’ "Day Trip Tokyo" sorti également en 2008.

A lire aussi en JAZZ par ELK :


Michel PETRUCCIANI
The Montreux Years (2023)
Promenade à Montreux avec Michel




Al DI MEOLA
Splendido Hotel (1980)
L'auberge espagnole de Al


Marquez et partagez





 
   ELK

 
  N/A



- Pat Metheny (guitares)
- Christian Mcbride (contrebasse)
- Antonio Sanchez (batterie)


1. Son Of Thirteen
2. At Last You're Here
3. Let's Move
4. Snova
5. Calvin's Keys
6. Is This America (katrina 2005) ?
7. When We Were Free
8. Dreaming Trees
9. The Red One
10. Day Trip



             



1999 - 2024 © Nightfall.fr V5.0_Slider - Comment Soutenir Nightfall ? - Nous contacter - Webdesign : Inox Prod