Recherche avancée       Liste groupes



      
HARD ROCK  |  STUDIO

L' auteur
Acheter Cet Album
 


 

1983 Metal Health
1984 Condition Critical
1986 Qr Iii
1990 Winners Take All
1996 Greatest Hits
2001 Guilty Pleasures
2005 Live & Rare Vol.1
2006 Rehab
2017 Road Rage
 

- Membre : Inuit

QUIET RIOT - Down To The Bone (1995)
Par NESTOR le 6 Février 2023          Consultée 691 fois

Dans la même veine que Terrified paru deux années plus tôt, ce neuvième album de QUIET RIOT ressemble fortement à une tentative de concilier l’esprit festif des années 80 et une musique mature se voulant plus sombre. Il faut dire que le mouvement Grunge a changé la donne et que le Hair Metal n'est plus trop en odeur de sainteté.

Les deux premiers morceaux de l’album sont à cet effet très réussis. Avec "Dig" et "Pretty Pack O’ Lies", nous avons là de très bons titres qui lorgnent le mid-tempo. Le son puissant met fortement l’accent sur la rythmique. Comme il avait commencé à le faire lors de l'album précédent, Kevin DUBROW module sa voix de manière à s’éloigner du style de chant stéréotypé qui l'a fait connaître. Sa voix est plus sombre et moins poussée. Elle subit même quelques effets sur "Dig". Enfin les guitares, relativement sobres, savent se montrer efficaces à l’occasion, comme c’est le cas, toujours sur "Dig".
La suite, si elle est moins originale, n’en est pas moins agréable, à commencer par la reprise du "All Day And All of The Night" des KINKS, morceau léger et entraînant comme les affectionne le groupe. Après cette très prometteuse entame de disque, on peut se dire que tous les espoirs sont permis. Si on met de côté un "Whatever it Takes" un peu moyen malgré de bonnes intentions, le très bon et dynamique "Wings of A Cloud" aux guitares loufoques maintient toutes nos espérances intactes.
Avec "Trouble Again", Kevin DUBROW retrouve son chant traditionnel, ce qui nous ramène aux années dorées de QUIET RIOT. Le voyage s’avère très agréable avec ce titre efficace en diable. Après ce petit retour nostalgique, "Down To The Bone" est une autre tentative assez heureuse de s’affranchir du passé en explorant les univers du Blues à tendance Hillbilly. Le titre suivant, "Voodoo Brew" est probablement le plus original du lot, avec une alternance de sonorités empruntées aux Steel drum et des guitares tout à la fois très puissantes et modernes, qui donnent à ce morceau un cachet assez unique. Il est juste regrettable que le chant de DUBROW ne soit ici pas réellement à la hauteur des ambitions du titre.
L’énumération des autres, nombreux, morceaux nous montrerait un groupe qui, sur la lancée du plus que correct

Terrified, se montre entreprenant et soucieux de s’émanciper de son passé un peu trop pesant. On pourra simplement remarquer l’usage de Talk box sur "Twisted" et le plagiat de l’intro du "Won’t Get Fool Again" des WHO sur le quelque peu dispensable "Hell or High Water".
Au final, il n’y a que très peu de morceaux faibles dans ce disque. L'album est soutenu par un très bon son et des musiciens en très grande forme. Las, quelle que soit la qualité de sa production, QUIET RIOT semble alors tellement prisonnier de son image de groupe 'has been' que les efforts louables déployés sur ce Down To The Bone n'ont eu que peu d’impact sur le public.
C'est bien dommage, cet album est tout simplement réjouissant.

A lire aussi en HARD ROCK par NESTOR :


TRUST
Marche Ou Crève (1981)
TRUST hausse le ton.

(+ 1 kro-express)



QUIET RIOT
Rehab (2006)
Avec G. Hughes en invité, Quiet Riot délivre un bo


Marquez et partagez





 
   NESTOR

 
  N/A



- Carlos Cavazo (guitare)
- Chuck Wright (basse)
- Frankie Banali (batterie)
- Kevin Dubrow (chant)


1. Dig
2. Pretty Pack O' Lies
3. All Day And All Of The Night
4. Whatever It Takes
5. Wings Of A Cloud
6. Trouble Again
7. Down To The Bone
8. Voodoo Brew
9. Monday Morning Breakdown
10. Live Till It Hurts
11. Twisted
12. All Wound Up
13. Hell Or High Water



             



1999 - 2024 © Nightfall.fr V5.0_Slider - Comment Soutenir Nightfall ? - Nous contacter - Webdesign : Inox Prod