Recherche avancée       Liste groupes



      
HARD ROCK  |  STUDIO

L' auteur
Acheter Cet Album
 


 

1983 Metal Health
1984 Condition Critical
1986 Qr Iii
1990 Winners Take All
1996 Greatest Hits
2001 Guilty Pleasures
2005 Live & Rare Vol.1
2006 Rehab
2017 Road Rage
 

- Membre : Inuit

QUIET RIOT - Terrified (1993)
Par NESTOR le 28 Janvier 2023          Consultée 683 fois

Après son cinquième album, QUIET RIOT était parvenu à se séparer de son envahissant chanteur, cette grande bouche de Kevin DuBrow, autant réputé pour son incapacité à varier son chant que pour sa tendance à parler sans tourner sept fois sa langue dans sa bouche. Ses déclarations polémiques sur la qualité des groupes 'concurrents' et sa propension à comparer QUIET RIOT à pas moins que les BEATLES avaient de quoi faire rire au regard du début de carrière du groupe.
Si cette exclusion s’est révélée plutôt heureuse du point de vue artistique (QR étant un album plus qu'honorable dans la discographie de QUIET RIOT), on ne peut pas en dire autant de ses ventes, et le groupe s’est lentement délité.
Mais l’inénarrable DuBrow, alors ressurgi de nulle part, a réussi à récupérer en justice l’usage du nom de 'son' groupe et à reformer celui-ci avec 3 nouveaux compagnons de route qui n'ont pas tardé à prendre le large. De plus, comme rien ne semble pouvoir arrêter le Kevin, se rabibochant avec ses anciens compères, convie Carlos Cavazo et Frankie Banali à enregistrer Terrified.
Le temps et les modes ayant évolué, le heavy festif et entraînant qui a fait la renommé du groupe n’est alors plus au goût des majors. Dès lors, Sony abandonne son ancienne poule aux œufs d’or qui se trouve fort démunie. Encore une fois, il en faut plus pour faire renoncer cette petite teigne de Kevin, et celui-ci décroche un contrat de distribution avec le label Moonstone.
Loin de se soumettre aux sirènes du grunge alors à la mode, il s’entête à proposer un hard-rock mâtiné d’un heavy metal assez agressif. En effet, la seule évolution musicale est à chercher dans la longueur des titres, puisque six d’entre eux dépassent les 5’40 minutes. Pour le reste, le style reste immuable. Tout au plus pouvons-nous constater le léger durcissement du ton des belliqueux "Rude, Crude Mood", "Psycho City" et "Cold Day In Hell". La ballade folk "Itchycoo Park" pourrait nous faire croire à un réel effort de diversification et d’évolution. Malheureusement, au-delà de son caractère trop répétitif, elle s’avère n’être qu’une reprise des SMALL FACES. Eh oui, exactement comme il en avait l'habitude à ses débuts, QUIET RIOT se fend d’une nouvelle cover du groupe de Steve Marriott. Les parallèles ne s’arrêtent pas là : comme c'était le cas avec Metal Health, nous avons également droit à un instrumental de Carlos Cavazo, avec le correct mais un tantinet longuet "Resurrection".
Que tout ceci ne brouille cependant pas notre propos : au regard du contexte, Terrified est une bonne surprise. Si les défauts propres au groupe sont toujours présents (des vocaux puissants mais monocordes, des textes puérils), il faut bien avouer que QUIET RIOT sait encore se montrer efficace et proposer des hymnes entraînants et jouissifs. Si nous sommes bien loin de pouvoir crier au génie, les compositions présentées ici sont agréables et bien construites. On sent le groupe impliqué et le qualificatif d’honnête, dans son acception positive, s’applique à la totalité des morceaux.
En effet, à l’image de "Rude Boy" qui débute en mid-tempo pour s’achever en feu d’artifice, les compositions assez variées nous proposent un hard-rock classique de très bonne facture, dont les chorus et guitares se montrent puissants et inspirés. Nous pouvons également mettre en avant "Terrified" auquel DuBrow confère une ambiance assez sombre, via l’utilisation d’une voix légèrement plus grave que d’habitude.
Même s’il y a encore une marge de progression au niveau de la production, de certaines parties de batterie et de certains (rares) titres qui se contentent de n’être que corrects, tout ceci reste assez bénin au regard de la bonne qualité générale. Un très bon disque qui, faute de laisser un souvenir indélébile, procurera de bons moments aux fans de hard-rock classique.

A lire aussi en HARD ROCK par NESTOR :


MURDERDOLLS
Women And Children Last (2010)
Le regretté Joey Jordison à son meilleur niveau




QUIET RIOT
Rehab (2006)
Avec G. Hughes en invité, Quiet Riot délivre un bo


Marquez et partagez





 
   NESTOR

 
  N/A



- Bobby Rondinelli (batterie)
- Carlos Cavazo (guitare)
- Frankie Banali (batterie)
- Kenny Hillery (basse)
- Kevin Dubrow (chant)


1. Cold Day In Hell
2. Loaded Gun
3. Itchycoo Park
4. Terrified
5. Rude Boy
6. Dirty Lover
7. Psycho City
8. Rude, Crude Mood
9. Little Angel
10. Resurrection



             



1999 - 2024 © Nightfall.fr V5.0_Slider - Comment Soutenir Nightfall ? - Nous contacter - Webdesign : Inox Prod