Recherche avancée       Liste groupes



      
SUDISTE  |  STUDIO

Commentaires (2)
L' auteur
Acheter Cet Album
 


 

1973 Pronounced Leh-nerd S...
1974 Second Helping
1975 Nuthin' Fancy
1976 Gimme Back My Bullets
1977 Street Survivors
1988 Southern By The Grace Of...
1991 1991
1993 The Last Rebel
1994 Endangered Species
1997 Twenty
1999 Edge Of Forever
2003 Vicious Cycle
2012 Last Of A Dyin' Breed
 

- Style : Blackberry Smoke, Jared James Nichols , Doc Holliday, Ted Nugent
- Membre : Damn Yankees
- Style + Membre : Blackfoot, The Black Crowes
 

 Site Officiel (1309)

LYNYRD SKYNYRD - Nuthin Fancy (1975)
Par ERWIN le 29 Décembre 2023          Consultée 414 fois

Après deux opus classiques d’un début de carrière que d’aucun qualifierait de tonitruant, la bande des désoeuvrés de Jacksonville Florida doit négocier le tournant pas forcément évident du troisième album. Les psychotropes font désormais partie du quotidien du groupe et de son entourage. Nous sommes certes en 1975, mais c’est une véritable débauche de drogues et d’alcools en tous genres que cette institution au digne patronyme de professeur. On note l’arrivée d’Artymus Pyle au tambourin, le reste du groupe est resté en place. 17 jours suffisent à mettre en boîte cet album, mais on se doute que les premiers soucis approchent à grands pas.

Avec "Saturday Night Special", on entre de plein pied dans le sudiste de tradition, celui que BLACKFOOT – le chant annonce Ricky Medlocke - joue déjà, que les potes de MOLLY HATCHETT vont mettre en place et que les voisins plus éloignés de ZZ TOP jouent aussi. Une pincée de hard-rock dans le blues-rock, sans pour autant déployer l’énergie d’un AC/DC. Ce titre de Ed King prend rapidement place aux côtés des autres classiques du groupe, un inamovible des concerts et une 27ème place au billboard. Ed amène aussi "Railroad Song", qui nous renvoie à certaines influences proches. Il y un peu des ALLMAN dans le son et dans l’ambiance cool de ce titre, un peu des OUTLAWS aussi, avec cette vibe country prépondérante, et un harmonica bien sympa.

Nous avons ensuite les deux contributions de Gary ROSSINGTON : tout d’abord, le blues traditionnel reprend ses droits avec "Cheatin’ Woman". On apprécie le ton traînant de la composition avec juste ce qu’il faut de black pour que l’atmosphère soit chargée en intensité. Le hammond y joue un rôle évident, rien d’étonnant à ce que le grand Al KOOPER soit aussi derrière la création. La très calme "Am I Losin" prouve que le taciturne guitariste aux cheveux noirs n’est pas le plus agressif qui soit, ses chansons narrant plutôt les grandes étendues sauvages et la solitude. Le solo de Ed est très révélateur de son art, c’est smooth, pas 'ramenard' pour deux sous.

Comme à l’accoutumée, Allen Collins s’est aussi pointé avec deux titres ! "On The Hunt" sonne vraiment comme un titre à la LYNYRD, lent et brillant. La guitare d’Allen y sonne vraiment bien et on sent que Ronnie a ici trouvé un chant qui lui colle à la peau. Le solo d’Allen nous renvoie comme le plus souvent à des tics connus, puisqu’il en a peuplé "Free Bird", mais nul ne lui en voudra. Le riff un brin simpliste de "I’m A Country Boy" me paraît moins brillant, mais l’ensemble garde une bonne tête avec un chouette shuffle d’Artymus Pyle à la batterie. Un étonnant bridge texan se pointe, on croirait du GIBBONS ou du WINTER, parole !

On repart sur les terres traditionnelles de l’Amérique rurale avec le bluegrass de "Made In The Shade", celui que le patriarche Lacy Van Zant a enseigné à ses trois fils de chanteur. On rappelle à cette occasion que Donnie est le chanteur du groupe rival 38 SPECIAL. Les instruments traditionnels imposent une vibe évidente et on en profite, avec un Ronnie qui cabotine presque par moments. On en termine avec une des rares contributions du pianiste Billy Powell sur un petit boogie : "Whiskey Rock-A-Roller" ne va pas concurrencer STATUS QUO mais l’ambiance de ce rock ‘n’roll est sympa, même si elle ne remplacera pas celle du grand "Call Me The Breeze" dans les setlists du N.Y.R.D.

Pas un instant d’ennui dans cette troisième galette. "Saturday Night Special" fait office de classique, les trois guitaristes ont chacun dans leur style apporté leur pierre à l’édifice, qui complète à merveille les deux premiers classiques du groupe, dont on devine alors qu’il est dans sa forme 'classique'. L'album certes se vend moins bien, mais son leader Ronnie Van Zant s’impose avec force et détermination. Nous sommes sur un 3.5 mais l’ensemble très cohérent permet de glisser vers le 4 sans problème. Hélas, les premiers problèmes s’imposent avec le départ de Ed King au milieu de la tournée qui s’ensuit.

A lire aussi en BLUES-ROCK par ERWIN :


The OUTLAWS
Lady In Waiting (1976)
TGV signifie... trois guitares virulentes




LYNYRD SKYNYRD
Second Helping (1974)
La chère maison de l'Alabama


Marquez et partagez





 
   ERWIN

 
  N/A



- Ronnie Van Zant (chant)
- Ed King (guitare)
- Allen Collins (guitare)
- Gary Rossington (guitare)
- Leon Wilkeson (basse)
- Billy Powell (claviers)
- Artimus Pyle (batterie)


1. Saturday Night Special
2. Cheatin’ Woman
3. Railroad Song
4. I’m A Country Boy
5. On The Hunt
6. Am I Losin
7. Made In The Shade
8. Whiskey Rock-a-roller



             



1999 - 2024 © Nightfall.fr V5.0_Slider - Comment Soutenir Nightfall ? - Nous contacter - Webdesign : Inox Prod