Recherche avancée       Liste groupes



      
ROCK  |  STUDIO

L' auteur
Acheter Cet Album
 


 

- Style : Stevie Ray Vaughan , Popa Chubby
- Membre : Muddy Waters , Captain Beyond

Johnny WINTER - Saints'n'sinners (1974)
Par ERWIN le 10 Mai 2010          Consultée 2347 fois

Peu de temps après la parution du « Still Alive and Well », c’est un Johnny Winter en pleine forme qui pose « blanc sur noir » sur la pochette de son album dédié au péché. Il est en pleine possession de ses moyens et cela va se voir. Nous sommes en 1974.

L’époumonant « Stone County » ouvre le disque avec une agressivité rare chez le Texan. Tous les ingrédients sont réunis pour faire de cette galette un nouveau classique : la guitare rugie, la voix de Johnny ne faiblit pas un instant, et de la joie émane de ce titre très empathique. Dans la droite ligne mais en plus rock’n’roll, le « Thirty Days » du mythique Chuck Berry repris à la sauce texane vous donnera envie d’empoigner votre nana et de la faire virevolter avec vous comme au plus beaux jours des années 50. Ce morceau très original ne faillit pas en comparaison de ses glorieux aînés, il est plein de bonne humeur, et on sent Johnny s’éclater ! En parlant de glorieux aînés, « Bony Moronie » le grand classique de Larry Williams vient compléter ce joli dispositif qui plaira aux amateurs de banane gominée. Dans une veine assez hard rock « Rollin Accross the Country”, me rappelle les beaux jours du Creedence Clearwater Revival, quelques années auparavant, avec un son plus péchu. Enfin dans le trip reprise, le morceau des Stones -une habitude chez Johnny- est cette fois « Stray Cat Blues ». Nous évoluons là dans un rock de très haute volée, qu’il soit Hard ou Roll.

« Blinded by Love » nous présente un nouveau Winter, qui s’attaque à un morceau carrément mainstream et lorgnant de manière quasi incongrue vers l’autre rive du Lac Machigan ou se trouve la Rock City de Detroit, qui est aussi la cité de « Motown » dont l’esprit flotte tel un étendard sur ce titre soul, composé par le grand Allen Toussaint. L’influence d’Edgar probablement, ainsi que l’extrême versatilité du guitariste, qui aime surprendre et parfois même choquer. Et le coquin ne va pas s’arrêter là puisqu’il reprend des thèmes quasi funky sur « Feedback on Highway 101 », qui comporte un solo de sax extraordinaire du frangin albinos. Quel polisson, qui brouille les cartes au point d’inclure dans le même disque des éléments issus de genres musicaux antipodiques. C’est très réussi !

Fidèle à ses habitudes, Johnny n’oublie pas de nous faire pêter un slow, cette fois renforcé par une section de cuivres sympas, lui donnant un air rétro « New Orleans » du meilleur effet, il s’agit du très réussi « Hurtin so bad », qui comporte aussi une ligne de synthétiseur diablement surprenante signée qui ? Bienvenu à Edgar, décidemment omniprésent ! Et un autre solo de guitare d’outre-espace résonne, calme et atmosphérique. Quel beau morceau !

Les blues rock ne sont pas oubliés car déboule alors le tressautant « Bad Luck Situation », prétexte à un fort joli solo de guitare. C’est la même recette utilisée pour « Riot in Cell Block Number 9 », où des soli incendiaires sont interrompus par des lignes de chant convaincantes avec un Johnny Winter plus « méchant » qu’à l’accoutumée, ce titre était au départ un vrai rock composé par Leiber et Stoller les pourvoyeurs du King Elvis en classiques.

D’ailleurs, les ptits veinards qui ont la réédition du skeud entre les mains auront le bonheur de le voir s’achever sur « Dirty », complainte funèbre assortie d’une flûte sépulcrale. On évolue dans les bayous de Louisiane cette fois. Ce titre très atmosphérique est une fois de plus magnifique.

Le seul péché musical de Johnny Winter est de savoir se montrer excellent quel que soit le genre musical abordé. Nous avons là du Blues rural, du blues rock, du Rock’n’roll, du Hard rock, du funk, de la soul… Bonjour l’éclectisme !

Un superbe album à écouter impérativement.

A lire aussi en ROCK par ERWIN :


Huey LEWIS AND THE NEWS
Sports (1983)
Du Rock cool et sans prise de tête




BLONDIE
Ghost Of Download (2014)
Pas si blonde


Marquez et partagez





 
   ERWIN

 
  N/A



Non disponible


1. Stone County
2. Blinded By Love
3. Thirty Days
4. Stray Cat Blues
5. Bad Luck Situation
6. Rollin' Across The Country
7. Riot In Cell Block #9
8. Hurtin' So Bad
9. Bony Moronie
10. Feedback On Highway 101



             



1999 - 2017 © Nightfall.fr - Comment Soutenir Nightfall ? - Nous contacter - Webdesign : Inox Prod