Recherche avancée       Liste groupes



      
BLUES  |  STUDIO

Commentaires (1)
L' auteur
Acheter Cet Album
 


 

- Style : Stevie Ray Vaughan , Popa Chubby
- Membre : Muddy Waters , Captain Beyond

Johnny WINTER - Roots (2011)
Par MANIAC BLUES le 11 Novembre 2011          Consultée 1231 fois

Johnny Winter est toujours là. A soixante-sept ans et malgré une santé chancelante, l’albinos n’a pas dit son dernier mot. Après sept ans d’absence dans les studios, Johnny Winter décide de rendre hommage à ses premiers amours. Roots est un album de reprise de grands noms du blues et du rock’n’roll qui ont influencé Johnny Winter tout au long de sa carrière. Le texan est entouré d’une pléiade de guest-stars, ce qui ne tend pas à rassurer : en effet, ces invités aussi respectables soient-ils tendent à atténuer la démarche personnelle de l’artiste à la recherche de ses racines. Cela dit, il s’agit soit d’illustres inconnus, soit de puristes qui n’entachent en rien la belle performance de Winter.

Sa voix s’est considérablement adoucie et lissée ; il a perdu le timbre rocailleux de sa jeunesse ; ce n’est pas un mal tant son interprétation fluide tinte agréablement à l’oreille. En revanche, sa gratte toujours aussi affutée n’a pas perdu de sa superbe. Elle est, comme toujours avec Johnny, la véritable star du disque. Il tricote des soli virtuoses plein de vivacité : un vrai régal.

Le choix des reprises est assez consensuel. Il s’agit de classiques que l’amateur de blues reconnaîtra sans problèmes. L’album commence dans la bonne humeur avec « T-Bone Shuffle », du grand T-bone Walker et « Further On Up the Road », du non moins fameux Bobby Blue Bland. Sans casser des briques, ces deux morceaux solides ont le mérite d’annoncer la couleur électrique, enjouée et posée de l’album. Johnny rend ensuite hommage au roi de la slide, Elmore James, en reprenant l’inaltérable « Done Somebody Wrong » qui avait fait l’objet d’une mémorable version des frères Allman au Fillmore. On sera en revanche plus déçu du choix de la chanson de Muddy Waters. On sait tout l’amour qu’il porte pour son mentor, empereur du Chicago Blues dans les années cinquante. Cependant, l’éternel « Got My Mojo Workin », repris un trop grand nombre de fois finit par lasser, même si l’introduction présageait de belles choses. Mieux vaut écouter la version live de ce standard enregistrée par Johnny Winter en compagnie de son idole Muddy et de James Cotton en 1977.

Entre la ballade émouvante « Last Night » aux superbes soli d’harmonica de John Popper, le rock’n’roll débridé du mythique « Maybellene » de Chuck Berry, et le duo en compagnie de Susan Tedeshi, « Bright Lights, Big City » de Jimmy Reed, on n’a pas le temps de s’ennuyer. On a même le plaisir de retrouver le frangin Edgar sur « Honky Tonk », instrumental enlevé de Clarence Gatemouth Brown. Sans surprise, Derek Trucks fait également partie des festivités et pose un solo sur l’énergique « Dust My Broom » ; mais encore une fois, il est difficile de ne pas être un peu blasé à l’écoute de l’énième reprise de cet immense standard de Robert Johnson. On préférera le tout aussi rabâché «Come Back Baby », classique absolu de la chanson américaine qui conclue honorablement ce disque.

Ainsi, Johnny Winter est en bonne forme et ça fait plaisir. On n’attendait plus le texan à un tel niveau. Mais Roots reste très classique, un peu trop sans doute, avant tout destiné aux fans de l’albinos ou aux néophytes souhaitant découvrir des standards du blues avec la qualité d’une production contemporaine.

A lire aussi en BLUES par MANIAC BLUES :


Albert KING
Live Wire / Blues Power (1968)
Pour les fans de guitare électrique et de blues...




B.B. KING
One Kind Favor (2008)
Le meilleur album de B.B. depuis bien longtemps


Marquez et partagez





 
   MANIAC BLUES

 
  N/A



Non disponible


1. T-bone Shuffle
2. Further On Up The Road
3. Done Somebody Wrong
4. Got My Mojo Workin'
5. Last Night
6. Maybellene
7. Bright Lights, Big City
8. Honky Tonk
9. Dust My Broom
10. Short Fat Fannie
11. Come Back Baby



             



1999 - 2017 © Nightfall.fr - Comment Soutenir Nightfall ? - Nous contacter - Webdesign : Inox Prod